Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Docteur Bonheur

Note: 2.25/5
(2.25/5 pour 4 avis)

Un problème ? Le Docteur Bonheur a la solution et vous… un deuxième problème ! En effet, qu’il s’agisse de redonner l’inspiration à un sculpteur, d’exorciser une maison aux meubles parlants, d’animer une convalescence de varicelle ou de remplacer au pied levé un cheval de course, le bon Docteur est toujours partant ! Dommage que sa définition du bonheur s’éloigne parfois légèrement du sens commun…


Un problème ? Le Docteur Bonheur a la solution et vous… un deuxième problème ! En effet, qu’il s’agisse de redonner l’inspiration à un sculpteur, d’exorciser une maison aux meubles parlants, d’animer une convalescence de varicelle ou de remplacer au pied levé un cheval de course, le bon Docteur est toujours partant ! Dommage que sa définition du bonheur s’éloigne parfois légèrement du sens commun…

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 18 Mai 2007
Statut histoire Histoires courtes 3 tomes parus
Couverture de la série Docteur Bonheur
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

30/05/2007 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai lu cette série parce que j'avais lu le nom de Turk sur la couverture. C'est un auteur qui a marqué mon enfance et qui a un dessin que j'adore. En plus, c'est la première BD de lui que je connais où le scénariste n'était pas Bob de Groot et je voulais voir ce que cela donnait. On a donc droit à un docteur qui règle les problèmes de ses patients avec des méthodes peu conventionnelles. Il y a quelques passages qui m'ont fait sourire, mais très vite j'ai commencé a trouvé l'humour lourd et je me suis ennuyé dès le premier tome. Si j'aime le fait que les auteurs ne placent pas les gags que dans la chute de l'histoire, la plupart des blagues ne m'ont pas fait rire. Certaines situations m'ont paru prévisibles. C'est le genre de série à gags qui se laisse lire si je lis une histoire dans un magazine de BD, mais en album non.

17/02/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Série plutôt déjantée dans laquelle un docteur arrive à la rescousse de clients désespérés. L’humour y fonctionne grâce au décalage existant entre les propos et les actes souvent ignobles du docteur et l’aspect flegmatique des personnages issus du crayon de Turk. En cela, la série m’a rappelé les histoires à lunette de Clarke. Malheureusement, je me suis vite lassé de cette lecture, du fait de situations initiales trop passe-partout. De plus, lorsqu’on a compris comment fonctionne la série, on devine rapidement la chute de ces courtes histoires. Heureusement, ces scénettes s’étalent sur plusieurs planches, et l’humour ne se limite pas à la dernière case. Beaucoup de dialogues, et surtout certaines réflexions du docteur Bonheur, m’auront fait sourire, voire rire. Malheureusement, les auteurs tombent souvent dans la facilité, avec des allusions sexuelles et une vulgarité que je considère comme gratuite. Le dessin de Turk est toujours agréable à regarder, très lisible et rond. Il se rapproche ici de son travail sur Clifton et, comme je l’ai dit, apporte un contre-pied bienvenu à la narration plus « trash » (mais un « trash très raisonnable, cependant) de Clarke. Malgré certaines qualités, je me suis trop souvent ennuyé durant mes lectures que pour accorder plus qu’un 2/5. La série a cependant le mérite de sortir des carcans habituels pour nous proposer quelque chose de neuf (à défaut d’être vraiment original) et je ne déconseillerais pas sa location en bibliothèque.

22/10/2009 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 2/5

Pas trop aimé. C’est comme ça. De l’association née entre Clarke et Turk, je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus explosif. Je ne dis pas que l’album est raté, loin de là, car le scénariste a mitonné quelques situations qui m’ont –de temps en temps- tiré un sourire. De même, Turk change ici –un peu- son style graphique connu et a créé une galerie de personnages dont certains intéressants. Mais, entre les « psy » et autres « femmes en blancs », cette série ne renouvelle pas le genre. Un bon tome oui, mais au concept un peu « standard » et qui –pour ma part- manque de finesse ou de complet délire. Bon allez, il y a les formes de Audrey qui mettent un peu de piment… mais à part ça…

02/01/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

De voir un album scénarisé par Clarke mais dessiné par Turk, j'avoue que cela m'a fait assez étrange. En effet, autant j'assimile Clarke à un humour façon Fluide Glacial relativement récent, autant j'assimile le dessin de Turk au style franco-belge gros nez de mon enfance (Léonard, Robin Dubois...). Même si j'apprécie bien ce dessin par sa clarté et sa rondeur, je le trouve un peu désuet personnellement. J'ai donc lu cet album avec une légère appréhension, appréhension qui fut vite levée dès les premières pages. J'ai en effet vraiment reconnu l'humour de Clarke, humour qui me touche beaucoup. Cela se ressent dans toute l'histoire, les dialogues, la mise en scène, les gags. Et finalement, j'ai presque eu l'impression de lire une version de Thérapies en vrac re-dessinée par Turk. Mais loin de m'en lasser, j'ai en fait plutôt bien rigolé à ma lecture. L'humour est sympathique. Je le craignais un peu enfantin par esprit d'assimilation du fait du dessin de Turk mais il est en fait relativement mature (je doute que des enfants soient la cible de l'histoire sur la fécondation in-vivo de la dame dont le mari est stérile). J'aime notamment le concept de l'assistante Audrey, superbe et mystérieuse créature, parfois docile parfois brutale. Bref, c'est une BD d'humour amusante, pas toujours hilarante mais globalement réussie, et qui en a profité pour donner dans mon esprit un coup de jeune au style de Turk que je suis heureux de voir se renouveler aux côtés de Clarke.

30/05/2007 (modifier)