Daredevil - Father

Note: 3.2/5
(3.2/5 pour 5 avis)

Tandis que Matt Murdock reçoit un couple de clients intrigants, Daredevil repense à son père, un tueur sévit en ville, une nouvelle personnalité hispanique apparait, ainsi qu’un groupe de justiciers mystères....


Auteurs britanniques Avocats Daredevil Marvel Super-héros Univers des super-héros Marvel

Tandis que Matt Murdock reçoit un couple de clients intrigants, Daredevil repense à son père. Un tueur sévit en ville, une nouvelle personnalité hispanique apparait, ainsi qu’un groupe de justiciers mystères.... Les différents évènements ne seraient ils pas un peu liés ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Mars 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Daredevil - Father
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

06/05/2007 | pol
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une histoire de Daredevil pas mal. Le dessin de Quesada est bien. Sa narration est fluide et le découpage est excellent. Au début, il y a plusieurs sous-intrigues qui se croisent avant de former plus ou moins un tout. Il y a quelques longueurs, mais ce n'est pas trop grave. J'ai bien aimé l'histoire dès le début, mais il a fallut le dernier tier de l'album pour que je trouve le scénario vraiment prenant. Il y a quelques rebondissement que je n'avais pas vu venir ! L'auteur développe quelques thèmes intéressant autour de Daredevil, un super-héros que j'aime bien. Je ne dirait pas que c'est un chef d’œuvre, mais c'est une bonne histoire de super-héros avec de bons moment et que je relirais sans problème.

03/12/2016 (modifier)
Par Superjé
Note: 2/5

Je suis un néophyte dans l'univers de Daredevil, mais je n'ai pas été perdu à la lecture de cet album. Donc n'importe qui peut lire cette BD. Par contre, elle n'en reste pas moins, pas super géniale. Déjà, elle n'est pas originale. Il y a pas mal d'éléments similaires à la saga culte : "Batman : The dark Knight returns". C'est à dire; les médias omniprésents, la canicule étouffante, un super héros limite fasciste, borné et sur le déclin (en comparaison avec les quelques autres supers -que je ne connaissais pas- qui peuplent le comics). Cependant, Daredevil est vraiment dépourvu de charisme. Ce que je n'ai pas aimé non plus, c'est qu'il n'y aie pas assez de personnages dans cette histoire, ils doivent donc "prendre" plusieurs "rôles" ce qui n'est pas fait très subtilement de la part des auteurs (comme si tout ce qui arrivait dans la vie de Daredevil n'est qu'une suite d'événement dépendant de 4 ou 5 personnages). Le scénariste utilise aussi trop d'artifices pour mener le lecteur sur la "mauvaise piste" du tueur en série. Et comme il n'y a pas beaucoup d'actions, l'histoire n'est pas super trépidante. Le dessin, à mes yeux ne rattrape pas le scénario, car c'est du dessin de comics moderne basique, au couleurs informatisées pas super jolies et avec des visages aux expressions pas possibles. Bref, c'est loin d'être la meilleur histoire de super héros que j'ai pu lire.

27/08/2011 (modifier)
Par JJJ
Note: 3/5

Après une parution en dent de scie, cette série est enfin parue en intégrale, en grand format, dans la prestigieuse collection Marvel Graphic Novel. Le dessin de Joe Quesada est vraiment excellent, il est clair que l'artiste aime le personnage et cela se sent. Daredevil est resplendissant, effrayant, présenté comme il doit l'être à mes yeux... en tant que justicier de l'ombre, d'allure virile et puissante, un homme fort et solide. Daredevil est l'homme sans peur, pas un gamin. Et je doit dire que Quesada me fait plaisir, Daredevil en impose. Et la palette de couleurs chaudes est fort bien choisie, c'est la canicule à New-york, c'est la fournaise à Hell's Kitchen, dans ce quartier infernal c'est un diable rouge sang qui protège les âmes. Et les images le montrent bien, ça sent le soufre. Grace à son trait, Joe Quesada arrive à batir une atmosphère, à plonger le lecteur dans une ambiance intense... malheureusement il n'en va pas de même pour le scénario. Cette histoire, boursouflée de longueurs inutiles, de moments dramatiques répétitifs et de longues séquences de remplissage n'est pas vraiment palpitante, quand au fin mot de l'histoire il se révèle décevant. Et si cette BD renvoie souvent volontairement à Batman - Dark Knight grace à l'utilisation de divers Gimmick (même utilisation des flashs infos, héros obsédé par sa quète, chaleur écrasante etc...) on est très loin d'atteindre la richesse et la profondeur de la BD de Miller. Un résultat en demi-teinte à mes yeux, si Father vaut bien une letcure, on est loin du chef-d'oeuvre attendu... JJJ

29/09/2007 (modifier)
L'avatar du posteur Guillaume.M

Je suis par hasard tombé sur Daredevil - Father dans une librairie. J'ai immédiatement flashé sur le dessin. Il est vraiment beau. Les personnages dégagent tous une bonne dose de charisme. Pour moi il est impossible de rester indifférent à la colorisation qui apporte clairement quelque chose au dessin et à l'histoire. Les plus belles planches sont sans conteste celles sur une ou deux pages. Pour un petit aperçu, il suffit d'ouvrir cet album aux premières pages. J'ai beaucoup apprécié les quelques pages de flash back à dominante bleu avec le orange comme unique autre couleur. Très bel effet visuel. Note : 5/5 Le scénario est tout à fait honnête. Il n'atteint cependant pas le niveau du dessin. Il y a une ou deux petites longueurs et je ne suis pas persuadé que le combat entre les héros et Daredevil apporte quelque chose à l'histoire. Pour le reste, c'est bien : tueur en série, Daredevil torturé par l'image de son père et une fin vraiment excellente. Note : 3/5 Mon deuxième album de la collection Marvel graphic novel après Fantastic four - La première famille et je dois dire que j'aime beaucoup. Un excellent niveau de dessin semble être le dénominateur commun de cette collection. Je ne suis pas un puit de connaissance en matière de comics mais je pense que Daredevil - Father est un bon album. A découvrir donc.

08/07/2007 (modifier)
Par pol
Note: 4/5
L'avatar du posteur pol

Je ne suis pas un grand consommateur de comics de super héros et même si je connais bien évidement Daredevil, c’est la première fois que je lis une série qui lui est entièrement consacrée. La transposition du format américain au format européen à malheureusement coupé 1 cm en haut et en bas de chaque page, mais cela ne gène heureusement pas la lecture. Les dessins sont d’ailleurs très bons. J’ai dans un premier temps bien accroché à l’histoire principale, mais j’ai quand même été un peu perturbé par certains passages. Par exemple ceux ou notre héros croise la route d’une bande de justicier et qu’ils se bastonnent pendant des pages entières, sans qu’au final cela présente un intérêt pour l’histoire. Par contre quand dans la dernière partie, l’auteur recentre les évènements sur l’histoire principale, je n’ai pas pu lâcher la BD. Le scénario est vraiment béton, on se rend compte que certains petits détails insignifiants ont en fait une grande importance. C’est remarquablement construit. Et les retournements de situation successifs sont terriblement bien trouvés. Bref, j’ai vraiment dévoré les derniers chapitres. A mon avis cet épisode à tout pour devenir un incontournable aux yeux des fans de Daredevil.

06/05/2007 (modifier)