Laïlah

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Trois histoires érotico-épiques par Caza dont le style exacerbé et vigoureux transcende la bande dessinée.


Couleur de peau : bleu Les années Métal Hurlant

Thèmes mythologiques revisités par la science-fiction et l'érotisme. Trois histoires érotico-épiques par Caza dont le style exacerbé et vigoureux transcende la bande dessinée. .

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1988
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Laïlah
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

27/01/2007 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Les trois histoires de cet album se placent dans un décor de science-fiction, celui d'une planète primitive envahie par de féroces soldats futuristes, celui d'un vaisseau parti au fin fond de l'univers pour perpétuer la vie humaine, celui d'un explorateur à la recherche d'un temple perdu sur une planète-jungle. Mais par-delà ces intrigues de base, ce sont toujours des symboliques sexuelles qui apparaissent très vite. De l'érotisme façon métaphysique, la femme qui engendre la vie, l'univers qui est hermaphrodite, l'homme qui trouve le bonheur dans le sexe qui s'oublie. Un état d'esprit mélangeant un peu d'occultisme et pas mal de mentalité post soixante-huitard, ce qui n'est pas du tout ma tasse de thé. En outre, j'ai un sentiment mitigé vis-à-vis du dessin de Caza : j'apprécie sa force et sa maîtrise, mais je n'aime pas sa froideur et l'aspect artificiel et "pierreux" de ses personnages qu'il voudrait pourtant très "charnels". Dès lors, quand il s'attache à présenter des histoires à la thématique érotique, ce dessin ne passe plus du tout pour moi car il ne dégage aucune sensualité, aucune chaleur, comme des scènes porno avec de rigides poupées de plastique. Bref, je ne suis pas convaincu.

27/01/2007 (modifier)