Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les Rochester

Note: 3/5
(3/5 pour 7 avis)

L'Angleterre, son flegme légendaire, son aristocratie inimitable et ses bonnes manières… Enfin, "bonnes", ça dépend. Il arrive parfois que la meilleure famille dissimule des intentions pas très jolies. Et même des comportements franchement crapuleux…


BDs controversées Iles Britanniques Jean Dufaux Londres

L'Angleterre, son flegme légendaire, son aristocratie inimitable et ses bonnes manières… Enfin, "bonnes", ça dépend. Il arrive parfois que la meilleure famille dissimule des intentions pas très jolies. Et même des comportements franchement crapuleux… Mais ça, Elza Rochester ne le sait pas encore, au moment où elle s'apprête à épouser le jeune Charles Pendrock. Le jeune homme idéal : l'air avenant, la mèche blonde rebelle, l'une des plus grosses fortunes du royaume. Et une parfaite maîtrise de lui-même en toutes circonstances. Sauf quand il se retrouve écrasé par les dettes de jeu – contractées sous un faux nom, bien entendu. Ou contraint d'avoir un enfant s'il veut toucher l'héritage de sa tante… En attendant de se faire une idée plus précise de son futur mari, Elza continue à garder le contact avec le précédent, lequel préfère définitivement les salles de boxe enfumées aux salons de thé trop raffinés. Et se décide à éclairer son "ex" sur la véritable personnalité de son promis... Décidément, l'Angleterre traditionnelle cache bien son jeu. Dans le calme trompeur de ses vieilles demeures, on pratique le chantage, le mensonge et l'empoisonnement avec autant de facilité que s'il s'agissait d'une partie de croquet. Et les arrière-cours des docks de Londres recèlent autant de dangers qu'une anodine petite route de campagne noyée dans le brouillard…

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2001
Statut histoire Une histoire par tome 6 tomes parus
Couverture de la série Les Rochester

06/12/2001 | Renardrouge
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je suis passé à côté de cette série dont j'ai abandonné la lecture après le troisième tome. C'est dommage parce que j'aimais bien le dessin (notamment la 'gueule' de certains personnages) et le côté British des récits. Malheureusement, aucun des personnages ne m'a intéressé et, de plus, les différentes intrigues m'ont laissé complètement indifférent. Ce n'est pas totalement mauvais, mais c'est typiquement le genre de série qui m'ennuie et que je vais probablement oublier rapidement car rien ne m'a marqué durant ma lecture.

04/02/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Une série policière un peu mêle-tout. On y retrouve en effet des intrigues basées sur des complots internationaux mais aussi d’autres teintées de fantastique, et encore d’autres basées sur des arnaques familiales. Mais cela n’empêche certaines constantes, dont l’humour et le ton très « british » en sont les principales. En règle générale, j’avoue avoir bien aimé les différents tomes. Cela se lit aisément, sans prise de tête. Seul le premier dyptique est quelque peu confus. L’humour est constant mais toujours au second plan. Et si les intrigues n’ont rien d’original, elles sont bien construites. Le dessin de Wurm, très lisible et proche d’une ligne claire, convient parfaitement à la série. C’est frais, vivant, expressif. Une bonne série de divertissement, en somme. A noter qu’un des personnages, « Lady Elza », a été récupéré et quelque peu remanié pour renaître dans une série éponyme.

17/07/2012 (modifier)
Par Sebper
Note: 5/5

Voici une série de Jean Dufaux hélas terminée, par décision de l'éditeur. Quel dommage ! Constituée d'histoires indépendantes, "Les Rochester" permettait à Jean Dufaux de pratiquer un humour absent de ses autres séries. Quel plaisir, au fil des albums, de plonger dans cet humour très british parfaitement maîtrisé par le maître du scénario. Wurm était le dessinateur idéal pour cette série. Entre Hergé et Jacobs, son trait correspond parfaitement au climat mis en place par Dufaux. Pas trop humoristique, mais pas totalement réaliste. Si le lecteur est au début un peu décontenancé par le style abordé par Dufaux, on s'habitue très vite et on suit avec un réel plaisir les pérégrinations des nombreux personnages qui peuplent cette riche série. Un pur régal de lecture !

31/10/2009 (modifier)
Par bedelisse
Note: 3/5

Bon, un peu bof quand même. C’est vrai qu’il y a un côté Blake et Mortimer dans les dessins qui sont plutôt réussis (pour ça, je mets 3 étoiles). Par contre côté scénar c’est vraiment très léger. Les intrigues restent plutôt plates et sans surprises. Dès les premières pages, on entrevoit la fin, pas drôle ! Le tout manque de peps. Je pense que cette série ne sait pas trop où se situer en termes de lecteurs. A mon sens elle devrait être plus axée pour les jeunes ados (9-12 ans) et donc adapter les histoires en conséquence.

04/05/2009 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Une bonne série policière à l'accent délicieusement britannique. Une série qui m'a aussi étonné : les aventures sont censées se passer de nos jours mais, à part quelques voitures et l'un ou l'autre GSM, j'ai souvent eu l'impression de me retrouver dans de "bons vieux" Blake et Mortimer. Vraiment attrayant ! C'est vrai que le côté "Old England" est ici renforcé par le graphisme de Wurms ; lequel y va d'une bien belle "ligne claire" qui est -personnellement- une des composantes essentielles des albums. Apprécié aussi ce curieux "couple" d'enquêteurs formé d'un journaliste du "bas peuple" et d'une riche aristocrate. Bonne série, attrayante, concoctée par deux auteurs qui semblent y prendre un grand plaisir ; une série qui m'emmène à chaque fois dans un univers à mi-chemin entre ceux d'Agatha Christie et de Sherlock Holmes. Et je ne le regrette pas.

29/03/2007 (modifier)
Par scapin
Note: 4/5

Les Rochester est une série très british qui se déroule à Londres au 21e siècle. C'est un mélange d'humour anglais et d'aventure. Jack, le personnage principal, est assez attachant par son mauvais caractère et son goût pour le risque (et la bière). Les dessins de Wurm sont très fins (style Blake et Mortimer) mais chaleureux quand même, le scénario est sympathique et très clair. Selon moi une très bonne bd, qui se lit et se relit facilement et sans modération.

02/10/2006 (modifier)

Hop, mise à jour après relecture du T1 et lecture du T2. A l'issue du 1er tome, ce n'était pas franchement intéressant, mais là, le tome 2 aggrave encore largement mon sentiment. Plusieurs choses pour expliquer cela: - Beaucoup de choses sont expédiées. Le tome 2 repose énormément sur le 'hasard' pour dérouler l'histoire et certaines séquences ne servent strictement à rien. (A quoi peut bien servir l'accident des pages 41 par exemple ?), - Beaucoup de choses restent en suspens également (qui est le capitaine ? Quel est son passé ? C'est une des choses qui disparaît alors que le tome 1 avait misé dessus par exemple, bizarre), - L'humour (qui se veut anglais je suppose) fait subitement son apparition dans ce tome et aurait pu être exploité de manière sympathique mais après un tome 1 horriblement sérieux, c'est difficile, et ça ne passe pas (dommage d'ailleurs, le résultat aurait pu être intéressant). - la psychologie des personnages: alors là, pour certains on nage en plein paradoxe. Elza passe d'intelligente à stupide, Claudius de lâche et minable à héroïque sur la fin (?)... - La fin qui est expédiée de manière incroyable, hop on surgit, hop c'est fini (merci encore une fois la chance au passage). Donc voila, une histoire bien mal exploité ou on tue pour un oui, pour un non, dans la haute société anglaise.

06/12/2001 (modifier)