Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Chafouin et Baluchon

Note: 2.25/5
(2.25/5 pour 4 avis)

Les aventures de deux chats gaffeurs dans l'Antiquité


Animalier Chiens & Chats Super As

Ils sont deux. L'un est maigre : Chafouin. L'autre est -euh...- enveloppé : Baluchon. "Ils" ?... Ce sont deux chats farceurs qu se baladent dans le monde antique. Ensemble ils vont y vivre des aventures comiques.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1982
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Chafouin et Baluchon
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

14/09/2006 | L'Ymagier
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai découvert les péripéties de ces 2 chats farfelus au début des années 80 dans le mensuel Gomme des éditions Glénat, alors qu'elles avaient débuté en 1978 dans Djin. La série marquait le début d'une durable collaboration entre François Corteggiani et Pierre Tranchand qui créeront ensuite notamment Bastos et Zakousky dans Circus je crois, et le western humoristique Smith et Wesson dans Pif-Gadget. Tranchand fait évoluer sur des idées de Corte ces 2 félins errants dans le monde antique ou d'autres époques, sans vraiment respecter la véracité historique, le ton étant voué au rire et aux facéties. L'ennui, c'est que je ne trouvais pas vraiment drôles ces 2 matous, l'humour me semblait un peu bêbête et les gags peu recherchés. L'asso des 2 auteurs était encore balbutiante, je lisais donc distraitement ces facéties. C'est une sympathique bande juvénile, mais en matière de Bd animalière ayant pour héros un chat, je lui préférais largement "Charabia", une bande de Daniel Hulet alors débutant, dans un style graphique humoristique, où Charabia était un chat humanisé malchanceux qui était souvent victime de blagues cyniques ; hélas, cette bande fut de courte durée entre 1975 et 76 dans le journal Tintin (et sans doute pas reprise en album).

11/06/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'aime bien les chats, mais je n'ai pas trop accroché aux aventures de ces deux matous. Lorsque ce sont des gags en une planche, cela passe encore car sans être hilarant, l'humour m'a fait sourire à quelques reprises et la plupart des chutes ne sont pas amenées de manière téléphonée. En revanche les histoires en 44 pages m'ont ennuyé. L'humour devient de plus en plus lourd et j'ai vraiment ressenti que le scénariste étirait son scénario au maximum pour avoir 44 pages. Franchement, il ne se passe pas grand-chose hormis une suite de péripéties pas drôles tenant sur un scénario qui peut être résumé en deux phrases. Pour ce qui est du dessin, j'aime bien Tranchand, mais ici il semble être un débutant et sans être mauvais, son dessin n'a pas encore atteint la maturité et la beauté qu'on verra dans ses autres séries.

06/03/2013 (modifier)
Par Chéreau
Note: 3/5

Un seul avis à 2/5 : je trouve ça un peu sévère. Je n'ai lu qu'un seul album de "Chafouin et Baluchon" (le complot des sarcophages) et, sans que ça révolutionne la BD, j'ai passé un bon moment, avec à la fois un bon scénar policier bien construit et de gags à chaque page. Et puis le thème de l'album est finalement assez gonflé et vient chatouiller des tabous sous couvert de faire rire : les méchants de l'histoire récupèrent quand même des cadavres promis aux bandelettes de la momification pour les cuisiner et les servir dans leur restau, depuis que le Pharaon Kelflem a imposé à toute l'Egypte son régime végétarien ! D'où le titre à double tranchant (!) : sarcophage signifie en effet mangeur de chair... Feignants et râleurs, les deux (anti-) héros sont loin d'être tous blancs. -------- SPOILER A la fin de l'album, ils finissent quand même par bouffer leur propriétaire venu une fois de trop leur réclamer ses loyers impayés. --------- FIN DU SPOILER Bref, de l'humour moins sage qu'il n'y paraît. Et puis, moi qui adore les calembours, tous les personnages ont des noms idiots à l'instar d'Iznogoud ou des Trolls De Troy.

14/03/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 2/5

Nos deux compères font leur première apparition dans l'hebdo "Djin" n° 51, 6ème année, du 19 Décembre 1979. Dans cette série, les auteurs ne s'embarrassent pas d'une quelconque vérité historique -ou même chronologique-. Tout ici n'est prétexte qu'à farces et gags. Des gags, d'ailleurs, réalisés en une planche, sous forme d'histoire à suivre, de courts récits... Une seule devise est ici appliquée dans cette bande destinée à la jeunesse : "on se marre !". Oui... euh... tant mieux pour ceux que cela pourrait faire dérider. Ce qui n'a pas été mon cas. Ca se lit. Mais s'oublie assez vite. Il y a pourtant de bonnes idées de scénario, un graphisme réussi pour cette série animalière et semi-réaliste. Le mélange concocté par Tranchant et Cortegiani aurait pu être un peu plus explosif. Positivement regardable. Sans plus. A noter : la série passera de "Djin" dans "Super-As" pour se terminer dans "Gomme" n° 26 de Janvier 1984. Je résume : bien scénarisée, un bon graphisme la faisant évoluer au gré des histoires, une série qui ne m'a pourtant pas laissé grand souvenir.

14/09/2006 (modifier)