Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

La Sirène de la Mer Rouge

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Dans un hopital militaire durant la 1ere guerre mondiale, un docteur véreux et un soldat débrouillard entendent parler de l'emplacement du cimetière des éléphants par un noir qu'ils élimineront ensuite.


Echo des Savanes Mer Rouge et Corne de l'Afrique Première Guerre mondiale

Dans un hopital militaire durant la 1ere guerre mondiale, un docteur véreux et un soldat débrouillard entendent parler de l'emplacement du cimetière des éléphants par un noir qu'ils élimineront ensuite. Voilà le point de départ d'une aventure exotique vers l'Afrique et l'Orient, avec pirates de l'océan indien, aventuriers douteux et autres bordels puant la sueur. .

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1989
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Sirène de la Mer Rouge
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

21/08/2006 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 2.5/5 La sirène de la mer rouge commence sur un décor de première guerre mondiale décrite sur un ton narratif au second degré, avec une touche de politiquement incorrect qui m'a permis d'entrer avec le sourire dans le récit. Le dessin est un peu brouillon, notamment du fait de son encrage gras et de ses personnages volontairement moches, mais il n'est pas désagréable et bénéficie de couleurs assez bonnes. Hélas, très vite, le scénario abandonne la touche d'humour pour se lancer dans l'aventure façon expédition exotique, à la recherche du cimetière des éléphants, mais se focalisant en fait sur des décors orientaux un peu glauques, avec pirates de l'océan indien et autres bordels puant la sueur. Le scénario apporte une petite foule de références plus ou moins discrètes mais aussi plus ou moins sans interêt, Adèle Blanc-Sec, Arthur Rimbaud, Corto Maltese, etc. Et on suit bientôt le récit sans trop s'y intéresser, sautant de personnages sordides à d'autres encore plus glauques sans réel suivi, oubliant bien vite la trame de départ pour s'intéresser à des aventures sans grand interêt même si on ne s'ennuie pas véritablement à la lecture. Une série B de la BD d'aventure exotique sans grande surprise.

21/08/2006 (modifier)