Mandalay

Note: 3.29/5
(3.29/5 pour 7 avis)

Birmanie centrale, XVIe siècle. La construction en pleine jungle d’une ville pharaonique érigée en l’honneur du jeune souverain mégalomane et cruel San Win met à jour les vestiges d’une cité souterraine dédiée aux forces des ténèbres, cité engloutie depuis des milliers d’années.


Indochine Les meilleures séries terminées en 2015 Mon double et moi

Birmanie centrale, XVIe siècle. La construction en pleine jungle d’une ville pharaonique érigée en l’honneur du jeune souverain mégalomane et cruel San Win met à jour les vestiges d’une cité souterraine dédiée aux forces des ténèbres, cité engloutie depuis des milliers d’années. À la demande de San Win, le vénéré mage Tran Sung reconstitue un rituel permettant "d’activer" des divinités démoniaques prisonnières de trois miroirs géants retrouvés au cœur de l’ancienne cité. Ce rituel entraîne l’apparition d’un double maléfique possédant de grands pouvoirs. Tran Sung se résout à assassiner son monarque pour éviter que le monde des vivants ne sombre dans le chaos. Le mage passe le reste de son existence à établir un contre-rituel permettant de contrôler tout double maléfique issu des miroirs. Ces derniers retournent à l’oubli. Cinq siècles plus tard, Leng, un mage, descendant direct de Tran Sung, va utiliser les miroirs pour se venger de l’assassinat de ses neveux, des patriotes birmans, par les forces britanniques coloniales. Leng choisit de frapper au cœur du pouvoir anglais en créant un double maléfique d’Alex Waters - un des deux fils du gouverneur britannique de Mandalay - qui entretient une liaison secrète et passionnée avec Kyi-An, une fille de l’aristocratie birmane favorable à l’indépendance de son pays. La faiblesse de Kyi-An est d’aimer également Lance Waters, un jeune officier, le frère jumeau d’Alex...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Juin 2006
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Mandalay
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

19/06/2006 | herve
Modifier


Voici le pitch : en Birmanie, dans les années 40, le camp des Birmans reçoit l’aide de divinités anciennes et de forces surnaturelles contre le colon britannique. A priori, je me dis : pourquoi pas, ça pourrait être divertissant. Mais voilà : déjà, le coup des deux frères jumeaux, l’un combattant du côté des Birmans, l’autre de celui des Anglais, bonjour la tarte à la crème… Et ensuite, c’est la narration qui ne m’a pas du tout convaincu. J’ai trouvé ça à la fois confus et plat. On ne sait pas vraiment où on va. Ainsi dans le troisième tome, il y a une espèce de long aparté sur la guerre elle-même, qui ne s’intègre pas bien dans la trame scénaristique globale. Le découpage semble avoir été fait à la va-vite, avec des scènes qui commencent et qui s’arrêtent à n’importe quel endroit de la planche. Dans les trois premiers tomes, le dessin est extrêmement figé. Dans le quatrième, le dessinateur change et il y a une nette rupture de style. C’est un peu plus vivant, mais le dessin devient un peu caricatural, notamment pour les deux frères qui semblent quasiment sortis d’un comic de super-héros, et ça ne convient pas très bien non plus. Bref, j’ai rapidement perdu l’intérêt et j’ai parcouru l’ensemble des 4 tomes en « pilote automatique », juste pour m’assurer que je pouvais mettre cette série de côté sans regret. Au passage : à l’heure où j’écris ces lignes, les seuls avis sont basés sur un ou deux tomes seulement. Tous les avis postés ultérieurement sont moins bons. Ce n’est généralement pas bon signe…

07/03/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Rien qu'en voyant la couverture du tome 1 et en lisant les premières pages, je sentais que les clichés et les limites de ce genre d'histoire allaient être aussi gros que des câbles d'amarrage : racisme des Britanniques envers les autochtones birmans, amour passion entre l'idéaliste blanc et la belle birmane, populations asservies par le colonialisme, secrets et mystères asiatiques enfouis au fond des âges... Mais en continuant la lecture, je me suis aperçu qu'en dehors de ces considérations classiques d'histoire d'aventure dramatique en terre exotique, le récit offrait des attraits non négligeables, telle la partie fantastique qui empêche le scénario de sombrer définitivement dans le mélo romanesque à 2 balles digne d'un roman de Barbara Cartland. Le dessin n'est pas mal, plutôt fluide, esthétique, avec des poses et même un petit aspect figé où les personnages ont des expressions exagérées, mais le trait peut parfois se révéler lourd et peu flatteur, c'est irrégulier ; la mise en page aérée aux grandes cases larges rattrapent un peu ces défauts. En définitive, un récit au ton exotique trompeur, qui sert de prétexte à alimenter une trame fantastique mais qui peine un peu à convaincre ; ça se lit assez vite sans trop d'ennui, malgré la partie guerre du tome 3 qui s'écarte un peu du sujet. Au vu de tout ça, je ne considère pas la série comme indispensable.

14/03/2014 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est le genre de série que j'aime habituellement lire. Le scénario est signé par un auteur peu connu Thirault dont j'avais pu apprécier la série Mille Visages. Je me rends compte qu'il ne change pas du tout de registre et reste dans ces histoires de malédictions. La scène introductive du premier tome est très intéressante. Elle nous met dans le bain dans cette histoire de miroirs maléfiques qui restent intacts deux mille ans après dans une cité enfouie sous la jungle birmane. Puis, l'action se passe dans les années 40 où les impérialistes anglais dominent le pays. On va alors se focaliser sur une famille en particulier: celle du gouverneur car c'est très pratique. Les drames familiaux qui se succède rappellent les feuilletons TV de l'après-midi où il y a toujours un patriarche qui joue son rôle de salaud à la perfection (tirez sur les étudiants sans armes et massacrez les tous ! Cela rétablira la paix dans le pays ! Mais oui !). C'est dommage de sentir une telle dérive dans un scénario purement manichéen. Le second tome commence également avec une scène introductive un peu effrayante mais la suite sera du n'importe quoi : le jeune anglais mettra son pouvoir de feu et de glace au service des indépendantistes birmans pour lutter contre son jumeau dans le camp des colonialistes. Pourtant, cela se laisse lire agréablement comme on peut regarder un feuilleton un peu débile. Trop simpliste et pas de subtilité: voilà ce que je reproche à cette série ! Les dessins sont par contre très réussis. On se sent vraiment embarqué dans cette jungle birmane. Cela ne mérite pas 4 étoiles : loin de là à moins d'être peu regardant. C'est divertissant et très convenu. A emprunter seulement !

01/08/2009 (modifier)
Par klechko
Note: 3/5

Après lecture des 2 premiers tomes Autant j’avoue avoir beaucoup aimé le tome 1 (4/5) et son atmosphère fantastique dans laquelle les auteurs ont su élaborer un début d’histoire assez prenante donnant envie de connaître la suite, autant j’ai été vraiment déçu par le tome 2 qui n’a pas été à la hauteur des espoirs entrevus dans le 1. En effet, l’histoire se lit encore plus vite et le scénario perd vraiment de son intérêt tant et si bien que l’on dirait déjà un album de transition dont on ressort ni surpris ni intrigué et encore moins impatient… Vu la tournure que semble déjà prendre la série et malgré un très bon premier tome, je n’en conseille plus l’achat.

09/01/2007 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

L'avis ne porte que sur le tome 1, mais le tome 2 fera partie de mes prochains achats. Je ne sais pas ce qui m'a vraiment plu dans cette BD, le scénario est intéressant sans être très original et le dessin est relativement classique. Mais l'ensemble est fort distrayant, et ce malgré le fait qu'on en est qu'à la mise en place de l'histoire. Le tome 2 devrait apporter des réponses aux questions posées, la première concerne l'orientation qui sera prise au niveau scénario. En tout cas, encore une bonne série provenant des éditions "Les Humanoïdes Associés". Ils prennent plus de risques que les concurrents dans leurs productions, et celà paye :-) Après lecture du tome 2 : L'histoire évolue bien sans vraiment apporter beaucoup de révélations. On peut parler d'album de transition. Le tome 3 risque d'être dense car au point où l'on se retrouve à la fin du tome 2, celà ne peut que bouger ensuite !!! Je me posais quand même la question quant au choix des couvertures qui ne reflettent pas du tout la bd, et doit même rebuter certaines personnes. En tout cas, je continue à adhérer.

08/01/2007 (modifier)
Par ArzaK
Note: 4/5

14/20 Un premier tome qui se lit peut-être vite mais qui est déjà bien consistant. J'ai été carrément charmé par l'exotisme un peu kitsch qui se dégage de cette aventure fantastique. Le dessin très classique rappelle un peu le trait de Gillon. Ce qui n'est pas pour me déplaire. Une série à suivre de près.

24/06/2006 (modifier)
Par herve
Note: 4/5
L'avatar du posteur herve

J'ai acheté Mandalay en regardant seulement la couverture. Je n'avais même pas vu que le dessinateur était le même que celui de l'excellente série Ruse. Un dessin certes plus épuré mais très réussi. Même si l'aventure commence réellement vers la seconde partie du livre (la première étant consacré à une légende ancienne), j'ai aimé cette histoire de "pouvoirs maléfiques" attribués à un type sympa. Un petit bémol, cela se lit (trop) vite. Vivement la suite.

19/06/2006 (modifier)