Les Gaulois contre César

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

La vraie histoire de la guerre des Gaules et de la victoire de César sur "ces irréductibles Gaulois".


Au temps de Rome et de l'Empire Romain Auvergne/Massif central BDs éducatives

La vraie histoire de la guerre des Gaules et de la victoire de César sur "ces irréductibles Gaulois". Du début de l'invasion des Gaules par César et de l'ascencion du chef Vercingetorix jusqu'à la bataille finale d'Alésia et la capitulation gauloise.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1976
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Gaulois contre César
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

28/03/2006 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Etant friand de cette période historique et assez connaisseur, je me réjouissais à la lecture de cette bande. Le résultat global ne correspond pas tout à fait à mon attente sur le plan graphique. C'est de la BD éducative soignée et moins romancée que dans Histoire de France en Bandes Dessinées (pourtant aussi éditée par Larousse), car elle est contée par Jean Markale, le grand spécialiste des Celtes, un historien renommé pour ses ouvrages sur la Bretagne, la Gaule et le monde celtique qui font autorité ; je suis un peu étonné qu'il se prête à cet exercice de scénariser une Bd, mais après tout tant mieux, parce que l'épopée des Gaulois pour repousser les Romains, est rigoureusement exacte, et en particulier Vercingétorix qui souhaite contrer César dans sa conquête de la Gaule (Markale insiste bien sur cet aspect). Le lecteur peut ainsi avoir une vision autre que celle de la Guerre des Gaules (rédigée par César), longtemps considérée comme la seule source sur cette période ; un ouvrage de pure propagande destiné à se magnifier auprès du Sénat et lui prouver qu'il aurait besoin de sesterces et de soldats, bourré d'erreurs et de mensonges éhontés (César exagère sur le nombre des légions et diminue la légendaire ténacité des Gaulois), bref un beau chant de sirène qui est maintenant remis en question par de nouveaux historiens. Car il s'en est fallu de très peu pour que le sort des Romains vacille. Je n'aime guère César car il fut assez faux-jeton dans cette affaire et ne fut pas magnanime et respectueux envers son ennemi Vercingétorix qui mit toute sa bravoure, ses forces et son intelligence dans ce combat. Graphiquement, le dessin de Musquera n'est pas trop mal, mais certains visages ne sont guère jolis ; il rectifiera son trait plus policé lorsqu'il se lancera dans la BD érotique sous le nom de Chris. Pour résumer, cet album constitue une bonne approche pour ceux qui méconnaissent la conquête de la Gaule, la narration suit une progression précise et instructive.

10/02/2014 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 2.5/5 Sans être très érudit en matière d'histoire, je ne rechigne pas à lire un livre ou une BD sur un thème historique. Parmi les 3 BDs nouvellement éditées par Larousse, j'ai choisi de lire celle sur la Guerre des Gaules car c'est sans doute le sujet que je maîtrisais le mieux (en partie grâce à mes lectures BD d'ailleurs, non pas Astérix mais plutôt Alcibiade Didascaux et Vae Victis par exemple qui sans être des BDs formidables m'en ont appris quand même pas mal sur les peuples Gaulois et les manoeuvres romaines). Première déception : on m'avait présenté ces ouvrages comme des inédits mais j'ai découvert à la lecture qu'il s'agissait en fait de réédition d'oeuvres datant de 1983, parues à l'époque dans la collection Larousse "Les Grandes Batailles de l'Histoire". En quoi est-ce si décevant ? Eh bien, le dessin et la narration datent vraiment. Xavier Musquera est au dessin. De lui, je connaissais déjà la série Mr Wens au graphisme déjà très désuet, proche de la ligne claire. Les gaulois et les romains de cette BD se retrouvent donc relativement bien dessinés techniquement parlant, mais figés et d'aspect vieillot. Les couleurs ne sont pas terribles. Et dans l'ensemble, cette BD me rappelle tout simplement les BDs éducatives de ma jeunesse, celles qu'on pouvait lire dans les CDI. J'en suis même venu à me demander si je n'avais pas déjà lu cette BD à l'époque d'ailleurs. Au niveau du récit, c'est de l'Historique pur et dur. Le scénariste est d'ailleurs historien lui-même. Les amateurs d'Histoire seront donc ravis au détail près que le récit, aucunement romancé ou à peine, n'est pas très prenant. Ce n'est pas le genre de BD qu'on lit pour passer le temps mais plutôt réellement pour s'instruire, pour peu qu'on ne connaisse pas déjà très bien cette période assez souvent traitée en littérature et ailleurs. Une bonne initiative éducative et historique mais une Bd un peu désuette, pas très jolie et pas formidablement racontée, loin d'être palpitante à mes yeux.

28/03/2006 (modifier)