Seul comme les pierres

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Seul Comme les Pierres est une série minimaliste de strips, réalisés au jour le jour et mis en ligne sur internet. Ses héros, un carré cynique et une pilule sentimentale, reflète la dualité d’un auteur qui, sous couvert d’humour, développe ainsi une oeuvre sensible et autobiographique.


BD minimaliste Format à l’italienne Strips Webcomics

Seul Comme les Pierres est une série minimaliste de strips, réalisés au jour le jour et mis en ligne sur internet. Ses héros, un carré cynique et une pilule sentimentale, reflète la dualité d’un auteur qui, sous couvert d’humour, développe ainsi une oeuvre sensible et autobiographique. L'album IN LOVE WITH MAURICETTE : Mauricette, une ex douloureuse et contrariante, est la figure emblématique de cet album qui traite en fait de l’infinie complexité des rapports garçons filles. Du grand Amour au serial choppeur, toutes les visions possibles du problème sont abordées. Beaucoup de théories, pas mal de pratique : peu de solutions. Définitivement autobiographique. L'album TA GUEULE DE L’EMPLOI : Nos deux héros minimaux se retrouvent confrontés au magnifique et merveilleux monde de l’emploi. Comment y rentrer, comment en sortir comment faire durer une pause café, supporter sa voisine de bureau ou décrocher un premier rendez-vous à coup de prise d’otage... A suivre un 3e album : In Love with Internet.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2005
Statut histoire Strips - gags 4 tomes parus
Couverture de la série Seul comme les pierres
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

22/03/2006 | Ro
Modifier


Par Ems
Note: 2/5

Après la lecture du premier tome : In love with Mauricette J'adore les BD minimalistes de Trondheim mais avec cette BD je n'ai pas été conquis. Les strips de 3 cases m'ont rarement fait réagir. Dans ce genre de BD tout l'intérêt repose dans l'humour, l'imagination et la pertinence. Ce trio de conditions n'est pas réellement au rendez-vous entrainant ma déception. Le dessin est ultra simple et même figé. Je lirai à l'occasion les autres tomes pour me faire une idée. La lecture du premier tome s'est faite sur plusieurs soirées à raison d'une dizaine de page à chaque fois, soit 30 strips. Rapidement j'avais l'impression de tourner en rond.

21/11/2009 (modifier)
Par angus
Note: 4/5

Attention ! Cet avis ne porte que sur "In love with Mauricette"! Hommes – femmes : mode d’emploi ou la complexité des relations amoureuses vue par deux machos de la pire espèce. Wandrille est un personnage atypique de la bande dessinée. Possédant une très forte personnalité, on se demande dans quelle mesure ses strips, d’une bande au trait ultra minimaliste, présentent un caractère autobiographique. Cynisme, irrespect total de la gente féminine, les petites amies des deux compères en sont réduites au rang d’objet (généralement sexuel). Elles ne sont d’ailleurs jamais représentées graphiquement. Pourtant, on ne peut s’empêcher de sourire voire de rire face à certaines situations pour le moins cocasses. Il y a un peu de nous dans cette caricature poussée à l’extrême du Mâle avec un grand « M ». Wandrille parvient à venir chercher au plus profond de nous-même ce côté obscur qu’on essaie pourtant chaque jour de rejeter. Destiné avant tout aux garçons, cet opus pourra aussi convenir aux filles dotées d’un sens de l’humour très développé !

25/04/2007 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 2.5/5 Wandrille apprécie manifestement Trondheim car ses petits strips rappellent aussitôt certains albums de ce dernier (Mister O et autres BDs d'humour minimalistes). Le dessin est ici aussi minimaliste : les personnages principaux sont un carré et une pilule (une sorte d'ovale, quoi) avec des pattes, une bouche, des yeux, etc... Pas de décor. Epuré au possible. Mais le trait et l'encrage sont très maîtrisés, nous ne sommes pas en présence d'un dessin type "ma petite soeur fait mieux". Ces petits personnages sont très expressifs, des expressions qui touchent et fonctionnent très bien avec l'humour recherché. Bref, minimaliste mais super lisible et agréable à l'oeil. Les deux albums parus à ce jour portent sur deux thèmes différents : le premier s'intéresse aux relations amoureuses, ou plutôt à la loose amoureuse en fait, tandis que le second porte sur le monde du travail, la recherche d'un emploi et la vie au bureau. Deux personnages principaux : un carré, genre super-mec viril, arrogant et cynique... facilement détestable, quoi... et une pilule, personnage beaucoup plus posé et sympathique, mais aussi bien plus looseur, sauf peut-être en matière de vie professionnelle. Je dois admettre que je n'ai pas accroché au premier tome sur l'amour. L'humour ne m'a pas touché du tout et les thèmes de la drague, de l'amour contrarié, des doutes amoureux, etc. ne m'ont guère intéressé, sans doute car je ne pense pas être le bon public pour ça. En outre, autant le personnage de la pilule m'est relativement attachant, autant je n'aime pas le carré cynique et les gags avec lui me gonflent assez vite. Bref, j'ai lu ce recueil de strips sans rire, voire sans même tellement sourire. Le second tome m'a davantage plu car j'étais bien plus proche du sujet : le monde de l'emploi. Ben oui, je ne drague pas mais je travaille, moi, monsieur ! ;) A nouveau, la recherche d'emploi du carré cynique ne m'a pas trop accroché, mais par contre la vie de bureau de la pilule m'a bien fait rire. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à certains gags de Dilbert par moments, mais sans en reconnaître aucun précisément. Bref, j'ai bien rigolé sur pas mal de strips. Ce n'est donc pas particulièrement une BD que je conseillerais personnellement, surtout pas le premier tome, mais le deuxième est en tout cas une lecture assez agréable. Disons que ces albums vous plairont sans doute plus si vous vous sentez concernés par les thèmes abordés. A suivre avec le troisième tome qui doit paraitre cette année et porter sur les rencontres par internet, sujet qui ne me touche pas trop non plus personnellement mais bon...

22/03/2006 (modifier)