Laurence

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Les aventures de Laurence, une jeune fille rêveuse qui a une tâche très particulière à accomplir...


La BD au féminin Requins marteaux

"Laurence" est un grand récit de science-fiction romantique. Quatre personnages, deux hommes et deux femmes, sont dans un vaisseau. Ils effectuent un voyage-retour sur terre. Dans l'espace, il ne se passe pas grand chose : c'est la routine, l'ennui. Mais, soudain, ils sont attirés par une étrange planète peuplée de petits personnages pacifiques et mystérieux. Il semblerait que Laurence ait une tâche très importante à accomplir...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2004
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Laurence
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

10/02/2006 | Spooky
Modifier


Par Ems
Note: 3/5

Sympa cette petite BD. Le dessin noir et blanc est naïf mais il réussit à faire vivre les personnages. Le scénario est relativement délirant, il est prétexte à de bons jeux de mots et à un humour subtil. Il est avant tout bon enfant et divertissant. Je n'attendais rien de cette BD et pourtant elle m'a offert un bon moment de lecture. Ca fait du bien des récits légers et digestes de temps en temps ! Je ne peux que conseiller la lecture de ce one shot très accessible et agréable.

26/08/2010 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Etrange album, qui sort de nulle part pour arriver... on ne sait où. Dès les premières pages, on est comme attiré par cette histoire qui est plus proche d'un roman graphique que d'un récit de science-fiction... Pourtant le cadre est clairement science-fictionesque, et les petites créatures rencontrées par Laurence et ses amis ne sont pas sans ressembler à des personnages d'un film de Miyazaki... Le dessin de Lucie Durbiano, très épuré, presque spartiate, nous emmène pourtant dans une ambiance étrange, irréelle, magique. C'est une histoire étrange, qui se termine un peu bizarrement, un peu abruptement, mais qui, une fois refermée, ne cesse de vous hanter pendant un moment encore... On n'oublie pas les grands yeux et la mèche coquine de Laurence... Un seul regret : que Lucie n'approfondisse pas plus les relations entre les personnages, ce qui fait aussi le sel de ce genre de récit...

10/02/2006 (modifier)