Sur les Terres d'Horus

Note: 3.71/5
(3.71/5 pour 21 avis)

Enquêtes dans l'Egypte Ancienne.


Egypte Egypte Ancienne La BD au féminin

Mérésankh est la secrétaire particulière du seigneur Khaemouaset, fils du roi et grand prêtre de Ptah. Lors de l’inspection d’une tombe profanée, ils découvrent que d’étranges rites funéraires ont eu lieu, mais surtout que la momie supposée être une femme est un homme ! Un curieux dessin est reproduit sur la momie, un dessin qui remémore de vieux souvenirs à Mérésankh… Il faut donc mener une enquête et découvrir qui est cette morte inconnue. Escortée par Iméni, le garde personnel de Khaemouaset, Mérésankh va parcourir l’Égypte en quête de réponses.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 2001
Statut histoire Série en cours 8 tomes parus
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série Sur les Terres d'Horus
Les notes (21)
Cliquez pour lire les avis

11/11/2001 | Kael
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cette série adopte un concept séduisant et original : placer des trames policières dans l'Egypte pharaonique, en restituant fidèlement la vie sociale et l'architecture au temps de Ramsès II. La belle et troublante Meresankh, le prince Kha et son garde du coprs Imeni sont les 3 personnages principaux de ces énigmes antiques aussi complexes qu'effrayantes. Les épisodes fonctionnent très bien par diptyques, Isabelle Dethan a effectué un gros travail de préparation par la lecture d'ouvrages sur l'égyptologie, des visites au Musée du Louvre, des croquis réalisés au Caire... qui lui ont permis de restituer dans ses dessins clairs la lumière de l'Egypte antique. Le dessin au final est donc agréable sans être exceptionnel, dans un style aquarelle qui change totalement de la technique employée par Moralès sur Hotep, ou par Pleyers sur Keos. Costumes, objets, mobilier, décoration d'édifices et temples sont rendus avec une grande richesse de détails, ainsi que les rites, coutumes, aspect religieux liés aux dieux et au quotidien sont décrits avec fidélité; seuls les visages ne me plaisent pas toujours. L'auteure pousse aussi le souci d'exactitude en incluant carte et glossaire dans chaque album, qui permettent d'éclairer des termes et des cultes pratiqués dans cette Egypte mystérieuse. De même que d'autres personnages apparaissent en enrichissant le récit. Une série passionnante et soignée.

09/08/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

3.5 Personnellement, je ne suis pas fan du dessin d'Isabelle Dethan. Je le trouve bien fait, mais je n'irais pas jusqu'à dire que c'est un chef d'œuvre. Sinon, le scénario est bien fait et c'est sans aucun doute une de ses meilleurs séries. Elle arrive à faire communiquer sa passion pour l'Égypte ancienne avec des scénarios captivants. J'aime bien ses enquêtes que je trouve passionnantes tant je veux absolument savoir la résolution. En plus, j'apprends plein de choses sur l'Égypte ! C'est beaucoup plus dynamique qu'un Alix par exemple. Le seul problème c'est que chaque fois que j'ai su la solution, j'ai trouvé l'intrigue moins intéressante et je pense que j'aurais moins de plaisir si je relis la série.

10/05/2012 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai beaucoup aimé cette Bd où l'on plonge dans le monde de l'Egypte antique avec ses monuments grandioses, sa religion faite de Dieux mystérieux, son histoire épique et sa société singulière, ses rites ancestraux. Le concept d'un genre à la Agatha Christie à l'époque des Pharaons était bien tentant. Le dessin qui semble épuré retranscrit bien la beauté des paysages (mais pas des personnages curieusement). On s'y croirait réellement sur les bords du Nil. Les couleurs pastels sont employées judicieusement pour recréer toute une ambiance. Ce que j'ai moins aimé, c'est le côté encyclopédie répétitive qui me semble un tout petit peu académique même si c'est nécessaire à la compréhension de l'histoire. On est quand même loin d'un sirupeux Jacques Martin! En tout cas, la retranscription des moeurs et de la vie de cette société égyptienne me semble parfaite. Cela fait de cette série l'une des plus réussies sur cette époque antique qui reste difficile à appréhender. Le troisième diptyque rompt un peu avec les "enquêtes policières" du début en privilégiant l'aventure à la découverte du monde babylonien. Des lecteurs regretteront ce choix car ce qui faisait justement l'originalité de cette BD. J'attends cependant la suite avec impatience afin de savoir le secret que cachent les mystérieuses statues de l'héroïne (au nom imprononçable de Meresankh). Le 7ème tome nous ramène sur les bords du Nil. On va enfin en apprendre un peu plus au détour d'une nouvelle enquête sur fond de puissance grandissante des prêtres face au pouvoir du grand pharaon Ramsès II. Cependant, on voit déjà se pointer la fin de cette belle aventure historique qui ne comportera que 8 tomes. Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 4/5 - Note Globale: 4/5

03/03/2007 (MAJ le 24/11/2008) (modifier)
Par Katz
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Dans Sur les Terres d'Horus, c'est à une captivante croisière, qui déborde largement le Dieu Fleuve, qu'Isabelle Dethan nous convie. Des marais de Pa-Yom, aux déserts brûlants de Nubie, des escarpements rocheux de la Vallée des Rois, aux splendeurs de Pi-Ramsès, le trait d'Isabelle Dethan nous restitue une envoûtante Égypte pharaonique, en ces temps lointains dénommée Kemet — La Terre Noire. Noire dans certaines de ses âmes certes, mais sous le pinceau de notre scribe moderne, cette Égypte aujourd'hui disparue brille d'une myriade d'éclats chatoyants, qui nous donneraient fort envie d'y avoir vécu, ou de pouvoir nous y transporter par le biais de quelque magie possédée par les anciens prêtres de ce fascinant pays. Alors, certes, l'Égypte qui revit ainsi par les aquarelles lumineuses d'Isabelle Dethan est une Égypte fictive. Et il serait assez illusoire de prendre Sur les Terres d'Horus pour un pur documentaire historique, car l'Histoire connaît des lacunes et des hésitations que les auteurs de fiction n'ont pas, et ne peuvent guère se permettre d'avoir. Il en va ainsi de la cour de pharaon, dont un égyptologue m'avait tranquillement expliqué qu'elle est ce que nous connaissons le plus mal de l'Égypte ancienne, et qu'il faut donc oublier espérer en restituer quoi que ce fut qui soit historique. De la vie de cour de pharaon, nous n'avons que des aperçus. De sa vie intime ou privée, il va de même. Si l'on excepte le harem, mieux connu, en particulier grâce au fameux complot qui eut lieu sous Ramsès III. Mais le harem et la cour, ce sont deux mondes différents. Ces précautions étant posées, et malgré quelques autres simplifications regrettables (les vêtements, qui sont tous blancs ou presque, alors que les Égyptiens savaient teindre et tisser des vêtements multicolores), la tentative de restauration que propose Isabelle Dethan est bien trop sublime pour qu'on se laisse point emporter par elle en une douce contemplation rêveuse au fil d'un Nil remontant, ou descendant. Et c'est d'ailleurs à elle que cette oeuvre doit l'essentiel des quatre étoiles que je lui ai attribuées. Car si les décors sont sublimes, les aventures, elles, sont beaucoup moins convaincantes. La première histoire, centrée autour de Seth, m'a fait craindre le pire quand au réemploi d'un cliché éculé, et par ailleurs totalement faux. Néanmoins, Isabelle Dethan, qui s'était bien documentée, parvient à l'éviter. Cependant, voici encore une sourde conjuration sectaire orchestrée autour de Seth... Pas très original au final. Non plus que dans le lieu où se clôt le premier diptyque, grandiose certes, mais qui est un cliché vu et revu de la littérature d'aventure "dans l'Afrique méconnue" depuis le XIXe siècle. Le second diptyque est, lui, certes un peu plus original, mais étalée sur deux tomes, cette histoire qui n'en valait qu'un ou un et demi perd en intensité ce qu'elle gagne à peine en profondeur. L'ennui, souvent, se profile à l'orée des pages du quatrième tome... Cependant, et c'est là ce qui explique finalement les quatre étoiles au lieu des trois, Isabelle Dethan me semble réussir une belle galerie de personnages au fil de ses intrigues. C'est d'ailleurs en eux, dans les relations qui se tissent, se nouent et dénouent, dans l'évolution de leur psychologie, qu'Isabelle Dethan semble avoir porté toute son attention, faisant de ses intrigues policières presque un simple canevas secondaire. Du moins à mes yeux. Les eut-elle cependant réussi, que cette BD — une des rares de qualité sur l'Égypte — eut incontestablement mérité la note maximale, avec les applaudissements enthousiastes du jury. Quant à la suite, sise en Babylonie, voilà qui laisse le même jury des plus sceptiques. L'Égypte recélait-elle si peu de trésors qu'il fallut déjà l'abandonner ? Je comprends certes le désir d'Isabelle Dethan d'aller voir ailleurs, néanmoins nous voilà bien loin des Terres d'Horus, et j'eus de loin préféré que la restitution fictive de Kemet fut approfondie, et de nouvelles pistes ouvertes et explorées. Espérons que cela vienne pour de nouveaux tomes.

15/05/2007 (MAJ le 29/09/2008) (modifier)
Par sagera
Note: 4/5

Incroyable. Je me rends compte que je n'avais jamais donné mon avis sur cette série que je suis dès ses débuts et que j'adore. Que dire ? A propos du graphisme d'abord. Il est fin, il est doux, il est riche en détails rigoureusement exacts sur le plan historique, il est précis et bénéficient d'un découpage remarquable, niveau narratif. La mise en couleur est à l'avenant. Elle souligne le graphisme, le fait briller. Tant est si bien, qu'on ressent véritablement la présence de "Râ" sur chacun des décors et personnages. Côté scénar, c'est tout aussi intéressant. Isabelle Dethan allie à merveille, vérité historique et intrigue. Pour qui aime l'aventure, le mystère et surtout l'Egypte ancienne, c'est le pied. Depuis la sortie du tome 1, j’attends le suivant avec impatience.

31/05/2007 (modifier)
L'avatar du posteur Guillaume.M

"Sur les terres d'Horus" est une BD qui vous plonge en Egypte à l'époque des pharaons. Un des fils du pharaon est en charge de mener des enquêtes pour résoudre des affaires mystérieuses liées aux Dieux égyptiens. Le dessin : les paysages de l'Egypte ancienne sont vraiment très beaux. Isabelle Dethan a l'air de s'être beaucoup documentée et même sûrement d'être allée sur place (petite veinarde ;) ). J'aime un petit peu moins les visages des personnages mais pas de quoi fouetter un chat. La couleur est faite à l'aquarelle : ça change et je trouve que pour des paysages désertiques, cette technique est toute trouvée :) chapeau ! Le scénario est efficace. Sans se lancer dans une action à outrance mais avec une enquête qui avance pas à pas, l'auteur nous guide vers la fin de l'album sans qu'on s'en rende compte. J'aime beaucoup les idées de complots tendant à renverser le pharaon. A mon avis, ces histoires ne doivent pas être loin de ce qui devait se tramer à l'ombre du pouvoir. 6 tomes de cette BD sont disponibles. Vous pouvez y aller, vous passerez un bon moment !

18/04/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Des enquêtes policières aux temps des pharaons ?... chic, ça change un peu... J'appréhendais quand même ce qui allait m'être proposé. Pas déçu, que du contraire ! Je dois dire qu'Isabelle Dethan s'est bien documentée sur l'Egypte de la 19ème dynastie et permet ainsi à un monde oublié de reprendre vie. Elle possède un trait personnel et utilise des couleurs subtiles qui ont vraiment charmé mon regard de lecteur. Le dessin est élégant, le découpage adroit comme une fresque peinte d'un tombeau de la Vallée des Rois. Je me suis ici trouvé assez loin de l'académisme de Jacques Martin (Alix) mais la restitution historique est aussi efficace. Une série qui est, déjà, une réussite. Cote perso : 3,5/5.

20/02/2007 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

J'ai lu cette BD un peu à reculons car je n'ai pas toujours été charmé par les BDs d'Isabelle Dethan ni par son dessin. Mais je dois avouer être vraiment vite entré dans le récit des Terres d'Horus et l'avoir grandement apprécié. Je le décrirais comme étant des enquêtes policières dans un décor d'Egypte Antique très bien représentée. Les personnages sont originaux, une femme scribe belle et intelligente et le 4e fils de pharaon étant les deux principaux. La narration, les dialogues et l'ensemble du récit sont fluides et modernes. Les enquêtes sont prenantes et bien construites. Et surtout le décor de l'Egypte de l'époque de Ramses II est représenté de manière extrêmement vivante et réaliste à la fois. Les paysages sont superbes, les villes pleines de vie, de couleurs et de population. On s'y croirait vraiment, et en même temps on n'a aucune sensation de vision historique figée et ennuyeuse. Le dessin et la colorisation d'Isabelle Dethan y sont pour beaucoup. Et même si je n'accroche pas toujours à ses aquarelles qui "bavent" un peu, je trouve les planches belles et agréables tant à lire qu'à regarder. Un très agréable moment de lecture et un décor d'Egypte Antique excellent et vivant.

15/10/2006 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

3,5 / 5. Waow des intégrales Delcourt à prix très intéressant pour fêter les 20 ans : je fonce sur BDT. Qu’est ce qui à l’air pas mal et que je ne connais pas ? C’est comme ça que je me retrouve à lire sur les terres d’Horus et j’ai trouvé ça plutôt pas mal. J’ai eu un peu de mal à rentrer dans le premier tome, cette histoire de secte ne m’a pas captivé pleinement. Mais la suite m’a plus emballé. J’ai trouvé ça original et très plaisant des histoires d’aventures dans ce lieu inattendu pour ce genre d’intrigue. Des morts suspectes et des enquêtes avec pour cadre l’Egypte, pays qui me faisaient rêver avec ses pyramides quand j’étais petit. Voilà donc une série sympa qui ne passe pas loin du 4/5, principalement pour les raisons suivantes : - Le scénario manque un peu de rebondissement et il y a au final peu de surprise. - Beaucoup trop d’astérisques qui renvoient au glossaire. - Mon plus gros regret : le format de la version intégrale détériore bien le dessin. Je n’ai pas pu profiter pleinement des décors et les personnages secondaires sont assez durs à différencier étant donné qu’ils sont habillés et coiffés pareil.

06/10/2006 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Une superbe série, remplie d’aventure, de mystère, d’amour… et de toute évidence vraiment bien documentée. Isabelle Dethan maîtrise son sujet, et a fait des recherches. Chaque tome comporte des cartes et un glossaire expliquant des termes ou des traditions égyptiennes. Les intrigues elles-mêmes sont finalement assez basiques (poursuites, enquêtes sur un meurtre…), mais fonctionnent parfaitement une fois transposées dans ce contexte d’antiquité. Les dessins sont, est-il nécessaire de le préciser, magnifiques, tout en tons pastelles, et parfaitement adaptés à l’histoire. Une superbe série, à découvrir. En plus les intrigues se renouvellent tous les deux tomes, donc vous pouvez n'acheter que 2 ou 4 tomes pour commencer…

28/07/2006 (modifier)