Mystérieuse matin, midi et soir

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 6 avis)

Librement et largement inspiré de l'Ile Mystérieuse de Jules Verne. Plus d'info ici: http://www.hollywoodcomics.com/forestmys.html


Jules Verne Pif Gadget

Librement et largement inspiré de l'Ile Mystérieuse de Jules Verne, cet album a connu un parcours compliqué. S'il a été conçu pour Pif à l'origine en 1970, il apparaît d'abord dans la revue italienne Linus en janvier 1971. Le dernier épisode pose problème : Pif le refuse à cause de l'apparition de Barbarella (le pendant forrestien du capitaine Nemo) dont la simple évocation est jugée trop scandaleuse. L'album complet tel que le réédite l'Association est la version de 1982. A la différence près que la publication en noir et blanc est une nouveauté qui redonne au trait, force et vitalité. Quelle est donc cette île en forme de point d'interrogation sur laquelle notre petit groupe de personnages vient de faire naufrage ? Alors que le roman de Verne se passe sur Terre, Forest a transposé l'histoire sur une autre planète s'offrant ainsi un univers aux possibilités infinies, peuplé de monstres, robots et créatures inquiétants dont nos héros vont devoir se défendre. Parce qu'il était à l'origine destiné aux enfants, "Mystérieuse..." est un des ouvrages les plus accessibles de Forest.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1972
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Mystérieuse matin, midi et soir
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Un bon one-shot de Forest, un auteur que j'aime bien. L'histoire est inspirée de 'L'île mystérieuse' de Jules Verne, mais si l'idée de départ ressemble à ce roman, cela devient vite original. C'est du pur Forest avec des dialogues savoureux et des personnages hauts-en-couleurs. Je n'avais aucune idée ce qu'il allait se passer et j'aime être surpris comme ça. Il y a toutefois deux défauts qui ont fait en sorte que je ne donne pas 4 étoiles. Le premier est le dessin. J'aime le trait de Forest et cet album ne fait pas exception, mais sur certaines cases je trouvais le dessin un peu brouillon et je devais lire les dialogues pour comprendre ce qui se passait dans ses cases. Le deuxième est que la fin me semble un peu abrupte. J'étais triste de quitter des personnages attachants aussi vite.

13/02/2015 (modifier)
Par cac
Note: 4/5

Voilà un petit one-shot qui ne paye pas de mine. Bien sûr j'avais déjà entendu parler de Forest et de sa célèbre Barbarella - qu'on retrouvera ici comme un caméo. Il s'agit d'une mouture librement inspirée de l'île mystérieuse de Jules Verne où une petite équipe débarque en catastrophe sur une île en forme de point d'interrogation sur laquelle trône un énorme arbre et plein de créatures étranges. Bref dans un futur lointain, une foule d'aventures attend le lecteur avec des rebondissements et des mystères en veux-tu en voilà. De plus on pourra apprécier un dessin noir et blanc pas vilain du tout même s'il subit le poids des années et qu'on peut lui reprocher un style un peu vieillot aujourd'hui.

06/03/2012 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Cette BD a pris un bon petit coup de vieux. L'histoire est plaisante avec son petit univers en vase clos. Il y a un mélange des styles tout à fait réussi. Malheureusement, le dessin est très brouillon, il faut parfois s'accrocher. Du coup la narration en prend également un coup, certaines cases ne sont pas évidentes à déchiffrer au niveau des bulles. Je suis donc partagé sur ce one shot datant du début des années 70. Pourtant j'aurai aimé quelques pages supplémentaires, le final m'ayant paru un peu abrupt alors que je m'attachais aux personnages. Avec un meilleur traitement, cette histoire aurait pu être très bonne d'autant qu'elle tient sur un one shot. Il aurait peut être fallu quelques pages supplémentaires pour développer certaines parties du récit.

03/01/2010 (modifier)
Par Jugurtha
Note: 3/5

Curieux mélange d'aventure et de science-fiction, cet album brasse le thème des naufragés sur une île déserte et un univers futuriste pour donner un récit qui ne se prend pas au sérieux. Tout est joyeusement surréaliste, mené bon train avec humour et nervosité pour enchainer un nombre considérable de rebondissements. L'intrigue reste assez anecdotique, et de ce fait connait quelques passages à vide, mais l'originalité du ton et son manque de prétention font passer bien des choses, et la lecture est finalement agréable, même si on a l'impression que tout ça est bien artificiel. La dernière partie de l'album où apparait Barbarella est la plus intéressante, elle donne une pointe de délire qui enrichit le scénario et achève d'en combler certaines faiblesses. Le trait gras et souple de Forest sert bien le ton particulier du texte, avec un dessin original et semi-réaliste qui convient à ce mélange d'action et d'humour, même s'il est parfois un peu confus. Bref, une curiosité à découvrir, sans doute pas un chef-d'oeuvre, mais un album original qui se laisse lire. La patte de Forest ne plaira pas à tout le monde, mais son style est tout à fait digeste et accessible et mérite qu'on s'y arréte.

26/09/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Cette série débute dans "Pif Gadget" n° 111 du 8 Avril 1971. Le postulat ?... ça m'a rappelé le début de cette formidable aventure décrite par Jules Verne dans "L'île mystérieuse" (la guerre de Sécession, un ballon et ses passagers qui la fuient et qui, ballottés par les vents, vont tomber sur une petite île...) Mais Forest, lui, transpose cette histoire en l'an 4880, et l'atterrissage se fait sur une île en forme de point d'interrogation. Et il y va d'un joyeux mélange de genre ; son équipée y rencontrant même une Barbarella vieillie dans le rôle du Capitaine Nemo. Spéciale cette série ; Forest y fait encore preuve d'une imagination fertile, parfois débordante, au ton unique et original. MAIS : j'aime "moyen". Bien que cette série ne doit plus être fort connue que des "anciens", elle a -pour moi- mal vieilli. J'ai essayé de relire l'album paru chez Dargaud en 1982 ; album colorisé d'ailleurs. Dur dur... Peut-être devrais-je relire ces anciennes parutions en noir et blanc. Mais je n'en ai plus trop envie.

27/08/2007 (modifier)

Un trés lointain souvenir d'enfance lu dans PIF qui m'a beaucoup marqué et m'a ouvert la voie vers le Fantastique, la SF. N'ayant pas conservé d'exemplaire, je ne peux plus juger à la vue plus objectif de l'adulte que je suis devenu. Mais j'aimerais beaucoup retrouver cette série. Je n'ose pas la qualifier de chef-d'oeuvre, mais un petit bijou trés à part dans le monde de la Fantasy.

11/12/2005 (modifier)