Cosmic Odyssey (L'Odyssée Cosmique) (Cosmic Odissey)

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

Une saga cosmique de grande envergure réunissant certain des plus grands héros du DCverse.


Batman Crossover DC Comics Super-héros Superman Univers des super-héros DC Comics

Quel danger est capable de faire trembler Darkseid lui-même? Qu'est-ce qui peut bien pousser le maître d'Apokolips, l'incarnation du mal, à faire alliance avec la planète ennemie de New Genesis et à réclamer l'aide des plus puissants héros de la Terre? Lorsqu'un mystérieux appel les rassemble à la maison blanche, Superman, Batman, Green Lantern, J'onn J'onnz et Starfire se trouvent embarqués dans une odyssée cosmique aux côtés des nouveaux dieux Orion, Lightray et Forager. Au bout de la quète, la vie ou la mort de notre univers face à la terrible menace de l'Anti-vie!

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1998
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Cosmic Odyssey (L'Odyssée Cosmique)
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

25/10/2005 | steamboy13
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Décidément, Jim Starlin aime bien les grandes menaces qui peuvent détruire des univers... Le scénario peut en effet paraître ridicule. On aurait pu envoyer bien plus de superhéros pour vaincre la menace, mais j'aime mieux lorsqu'il y a un nombre limité de personnages. Cela fait en sorte que chaque personnage soit bien utilisé et on ne se retrouve pas avec des dizaines de personnages qui ne font rien. L'histoire n'est pas des plus passionnantes, mais elle se laisse lire sans problème. En fait, je pense que c'est le genre typique de cross-over que j'apprécie selon les personnages qui y participent. Ici, j'aime bien la plupart des personnages et Starlin leur donne des bonnes scènes. Leur psychologie est bien utilisée. Le dessin est différent de ce que va faire Magnola par la suite et je trouve qu'il a un certain charme.

06/09/2016 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Difficile de ne pas faire le rapprochement entre cette grande saga cosmique et Le Gant de l'Infini, autre saga du même genre publiée chez Marvel et du même scénariste. On se retrouve en effet dans les deux cas dans un grand cross-over mettant en scène les plus puissants personnages de leur univers face à un danger d'ordre quasi divin qui menace la réalité toute entière. Cependant, je dois dire que j'ai été bien peu enthousiasmé par cette Cosmic Odyssey. La menace est rapidement expliquée : une antique civilisation disparue avait créée une "Equation d'Anti-Vie" capable de détruire en quelques secondes des centaines de milliers de systèmes solaires. Et ce danger a été réactivé par accident de nos jours, effrayant suffisamment les puissants pour que même les New Gods et le maléfique Darkseid décide de s'allier et de recruter pour les aider les plus puissants super-héros terriens. Alors rapidement, l'intrigue devient bancale. La galaxie s'effondrerait si 2 systèmes solaires bien précis étaient détruits ? Ah ? Pourquoi envoyer de petites équipes de juste 2 super-héros pour sauver des systèmes solaires entiers ? Sans parler de l'équipe composée de Batman et de Forager, un New God que je ne connaissais pas mais aux pouvoirs visiblement minables : que pourraient-ils faire théoriquement contre une entité capable de détruire des planètes ? Et pourquoi des avatars d'une entité ultra-puissante se déguisent en gaillards un peu ridicules pour commettre leurs méfaits alors qu'avec la puissance dont ils devraient être dotés, ils pourraient à priori détruire des étoiles sans difficulté ? Quant aux événements finaux avec des "forces" sorties un peu du chapeau et qu'on peut combiner comme ça hop (et tout ça grâce à un coup de fil de Batman depuis une cabine téléphonique) et une solution de sortie de crise en complet deus ex machina (et hop on détruit une dimension ! Ah bon ?), ça donne une conclusion d'histoire franchement peu convaincante. Quant au dessin, je n'y ai pas du tout reconnu le style de Mike Mignola que j'apprécie dans Hellboy. Il est ici bien plus formaté comics de super-héros et sans grand charme. Seule réussite à mes yeux, la représentation graphique de l'entité d'Anti-Vie elle-même qui apparaît bien inquiétante. Cette histoire se lit comme un divertissement et permet de mettre en scène des personnages de l'univers DC que je n'avais pas trop l'habitude de voir évoluer, mais son scénario tient difficilement la route. Bref, une lecture un peu décevante et qui s'oublie rapidement.

20/08/2014 (modifier)

Jim Starlin en plus d'être un auteur complet, est un scénariste prolifique, connu pour avoir effectué des runs de qualité sur les séries régulières Marvel comme Le Surfeur d'argent ou Captain Marvel. Il a également officié en tant que scénariste chez DC, sur Batman entre autres. Entre fin 80 et début 90, il réalise quasiment coup sur coup deux grandes sagas cosmique pour les Big two, L'Odyssée Cosmique chez DC et peu de temps aprés Le Gant de l'Infini chez Marvel. Evidemment, les similitudes scénaristiques entre les deux sagas sont frappantes. Starlin se contente de transposer une histoire similaire d'un univers à l'autre, ceci-dit le bonhomme connaît son affaire pour insuffler un souffle épique à ses histoires cosmiques d'envergure, tout en utilisant de nombreux personnages. Venons en au fait. L'Odyssée Cosmique met donc en scène des pointures de l'univers DC aux prises avec une terrible menace risquant d'annihiler la voie lactée toute entière, il vont donc s'allier avec diverses entités amies et ennemies pour lutter contre le fléau qu'est L'Anti-vie. On trouve ici pêle-mêle de grandes batailles aux effets conséquents, de longues phases d'analyse des dangers potentiels, des manipulations, des trahisons et surtout une utilisation intelligente des personnages. Les personnages sont mis à mal dans ce genre d'histoire, que fait Superman par exemple face à un adversaire contre lequel il ne représente rien? L'utilisation de Batman à contre emploi n'est pas mal non plus, la légende urbaine se retrouvant plongé dans une guerre intersidérale, c'est peu commun et cela se révèle intéressant. Mais le meilleur sort est réservé à Green Lantern (dans cette histoire c'est John Stewart), celui-ci subit une de ses plus grandes déconvenues et les conséquences en seront douloureuses... Si les ressemblances avec Le Gant de l'Infini sont nombreuses, ici les évènements sont quand même bien moins spectaculaires et le ton est plus dramatique, même si cela reste une pure superproduction. La partie graphique est assuré par Mike Mignola qui a lui aussi traîné ses pinceaux un peu partout avant de créer Hellboy. Sur L'odyssée Cosmique il n'utilisait pas le style angulaire qu'on lui connaît aujourd'hui, ses dessins étaient de qualité mais ceux qui le connaissent depuis Hellboy risquent d'être déçus. En ce qui me concerne, le style de Mignola me laisse plutôt froid, qu'il soit d'hier ou d'aujourd'hui. Voilà, cette odyssée se laisse lire sans problème, c'est réalisé de façon honnête et ça change un peu. Reste à trouver l'album.

25/10/2005 (modifier)