Aliénation

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Julia est-elle en train de rêver ou de sombrer dans la folie ? Il semble pourtant bien réel, cet homme au masque blanc qui la poursuit, et qui veut faire revivre en elle l'esprit de la femme qu'il a jadis aimée...


Auteurs espagnols Folie

RAPPORT PSYCHATRIQUE "Quand ils amenèrent Julia, elle ne se différenciait pas, en apparence, de la multitude des fous qui peuplent la ville. Sale et mal vêtue, naufragée en elle-même, elle était l'image-même d'un corps sans âme. Comment en était-elle arrivée là? Pour seule réponse, elle se disait traquée par un homme portant un masque blanc, qui aurait voulu faire revivre en elle l'esprit de la femme qu'il avait aimée. Obnubilée par cette vision, elle naviguait sur l'océan de ses pensées qui, d'après ce que je crois savoir, pourraît être une mer de sang." Texte : Editions Delcourt

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1989
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Aliénation
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

09/07/2005 | Pierig
Modifier


Par Pierig
Note: 4/5
L'avatar du posteur Pierig

Trouvé dans le rayonnage de ma "Baie des Tecks" préférée, j’ai été de suite happé par les planches en N&B de cet auteur espagnol puis intrigué par le texte en 4e de couv. L’histoire mêle intimement folie, démence et fantastique pour conduire à "rêver la réalité et s’y réveiller". L’allégorie du début avec le train fantôme capte l’attention : un homme vient rechercher Ana, sa belle d’alors réincarnée dans Julia. Mais cette "simple" histoire où un mort vient retrouver sa belle se complexifie pour prendre des proportions beaucoup plus large dans le dernier tiers de l’album. Les enjeux sont ailleurs . . . l’homme aux masque blanc pourra t’il accomplir sa tâche et retrouver Ana à travers Julia ? La fin répond à cette question de manière dramatique et poétique. Très très prenant !

09/07/2005 (modifier)