Des oiseaux, des mers

Note: 3/5
(3/5 pour 6 avis)

La vie d'un jeune couple à Hong-Kong...


Chine Hong Kong Les Auteurs Nordiques

Hong-Kong, 1996. Katie et Simon ont été forcés de se marier quand la jeune fille est tombée enceinte Désormais, ils "appartiennent" à son grand-oncle richissime, et sont contraints aux plus basses besognes. Quand leur enfant naît, le patriarche décide d'en faire son fils adoptif.. Le jeune couple veut s'enfuir en Chine populaire, mais sa route croise celle d'un homme évadé d'un hôpital-prison...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Des oiseaux, des mers
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

15/06/2005 | iannick
Modifier


Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

Ambiance sombre, couleurs pratiquement monochromes occupent principalement le rendu graphique de ce livre. La mise en couleurs apparemment réalisée en grande partie au fusain et un trait assez personnel font que j’ai adoré le style de Ville Tietäväinen. Ce rendu graphique n’est pas seulement le point fort de cette bédé puisque le scénario se révélera très émouvant. A l’heure du modernisme et dans une cité qui s’inspire fortement de la société japonaise, les traditions et le sens de l’honneur prendront le pas sur le bonheur d’un couple. Katie et Simon s’aiment réellement, lorsque cette jeune femme tombera enceinte, c’est avec sans réserve qu’elle acceptera d’épouser son amant. Simon est un ouvrier qui gagne peu et qui lutte jour après jour pour un avenir professionnel plus reluisant. L’arrivée du bébé sera pour ce jeune couple un début de bonheur partagé enfin par la riche famille dont est issue Katie. Cependant ce bonheur se révélera éphémère lorsque le grand oncle de Katie voudra s’approprier le bébé… Cette histoire semble être issue de faits réels, l’absence de références et la nationalité de l’auteur apparemment originaire d’un des pays nordistes me fait douter de la véracité des propos. Néanmoins, force est de reconnaître que l’histoire est très émouvante et pourrait servir de témoignage d’une Asie partagée entre la tradition et la volonté de sa jeunesse de se libérer des contraintes culturelles d’un autre temps. Le dessin est magnifique et les nombreuses vues de cette mégapole sont des preuves que l’auteur s’est très documenté. Cependant, la mise en page n’est pas exempt de tout reproche et peut paraître par moments manquait de clarté. Décidément, après L'Histoire d'une mère du même éditeur, les dessinateurs nordistes montrent qu’ils sont capables de réaliser des bonnes bédés ! Note finale : 3,5/5

15/06/2005 (MAJ le 01/12/2008) (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Un trait élégant, un récit déroutant. "Des oiseaux, des mers" ne laisse pas indifférent. Ce récit est à l’image d’une pièce en trois actes. Acte 1 : on entre directement dans le vif du sujet sans vraiment comprendre où on met les pieds. On sait juste qu’on se trouve devant un couple habitant Hong Kong juste avant son rattachement à la Chine. Acte 2 : on suit un tout autre personnage. La coupure est nette. Néanmoins la toute fin relie cet acte au premier. Acte 3 : on retrouve le couple mais dans une période précédant le premier acte. Le découpage de Tietäväinen est donc assez déroutant et original finalement. C’est d’ailleurs ce traitement particulier du scénario qui donne tout l’intérêt à ce récit. Sans cela, l’histoire se serait révélée assez quelconque même si elle reste assez touchante. Le graphisme paraît inabouti mais le trait est sûr et lisible. Voilà, comme d’autres, cette bd m’a interpellé. Comme d’autres aussi, cette bd me laisse sur un sentiment mitigé : découpage inhabituel mais trame scénaristique quelconque.

25/06/2007 (modifier)

J'ai d'emblée été séduite par le dessin, absolument magnifique, et d'un style particulier (pastel ? Acrylique ? Technique mixte ?). Les paysages urbains, notamment, sont superbes. Le découpage de l'histoire déconcerte, lors d'une première lecture, mais peut-être fait-il ainsi mieux ressortir la cruauté du destin des personnages, la brutalité et l'absurdité de ce monde dans lequel ils ne sont que des pions impuissants. La démonstration, cependant, n'est pas vraiment réussie, je suis sortie de cet album avec un sentiment mitigé : belle et triste histoire, certes, mais personnages assez peu attachants. Dommage, si le scénario avait été à la hauteur du dessin, j'eus sans la moindre hésitation mis 4/5.

13/08/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Généralement, ce type de récit ne m'attire guère mais j'ai été assez touché par cette BD. Déjà, je trouve les planches jolies. Les images de Hong-Kong y sont très photogéniques, des décors que j'aurais adoré prendre moi-même en photo. Les couleurs sont très sympas, pleines d'ambiance. Le dessin des personnages lui aussi est plutôt bon, même si les poses sont parfois assez figées. En fait, le véritable reproche que je ferais à ce dessin, c'est le fait que justement, je trouve qu'on voit trop que c'est du dessin par moment. Je m'explique : beaucoup de traits de décors sont tracés à la règle, les traits de crayonnés sont parfois visibles, la couleur ressort parfois comme des hachures au crayon de couleur. Tout cela donne une impression de regarder un dessin qui, même s'il est bien fait, rappelle un peu trop sa présence et sa technique pour permettre une immersion totale dans le récit. Ceci dit, ce n'est qu'un petit défaut à mes yeux, je trouve quand même nombre de planches très belles et j'ai quand même été suffisamment absorbé par l'histoire. Pourtant, j'ai eu un peu de mal en début de lecture. La narration est décousue, on est plongé tout de suite dans un environnement et une situation qu'on ne connait pas. Les quelques dizaines de premières pages m'ont charmé par leur décor original et beau et leurs personnages attachants, mais j'ai quand même eu quelques difficultés à suivre le récit. Mais ce fut finalement quand je commençais à vraiment m'attacher, quand le scénario laissait entrevoir une lueur d'espoir dans la vie difficile des héros, que s'en vint la fin du premier chapitre, dure et dramatique. C'est là qu'est apparue l'originalité du récit : son découpage en 3 chapitres bien distincts. Le premier chapitre est en fait le coeur du récit, nous faisant suivre la difficile vie de jeunes mariés sans le sou à Hong-Kong. Le deuxième est le récit parrallèle d'un réfugié Vietnamien dans la même ville, les deux récits se recoupant dramatiquement en leur fin. Et le troisième revient en fait un an en arrière, la rencontre de nos deux amoureux du début et ce qui a amené à leur mariage compliqué. Et ainsi, cette BD réussit véritablement à boucler la boucle en fin d'album, me faisant aussitôt reprendre le début du récit désormais nettement plus clair mais aussi nettement plus fort. J'ai été touché car cette structure m'a permis de m'attacher aux personnages et de ressentir encore plus douloureusement le drame final. Une oeuvre belle (malgré un petit manque de maîtrise du dessin, un goût d'inachevé), forte, au décor et au traitement original. Dommage que cela doive finir aussi mal mais en tout cas, l'émotion est passée pour moi.

24/07/2006 (modifier)
Par Altaïr
Note: 2/5

Il y a beaucoup de bonnes choses dans "des oiseaux, des mers", mais l'ensemble ne m'a pas paru totalement abouti, tant au niveau du graphisme que de l'histoire. J'ai trouvé que les trois parties s'emboîtaient de façon assez artificielle. Le propos n'est pas super original, mais il est fort, émouvant et prenant. Le graphisme est assez beau mais a encore un coté "amateur" dans le rendu qui m'a un peu gênée. Bref, une BD plutôt moyenne en soi, mais qui donne envie de suivre un jeune auteur qui a l'air d'avoir du potentiel.

21/12/2005 (modifier)
Par ArzaK
Note: 3/5

Un récit social assez dur traité en puzzle « grande pièces », à la Pulp Fiction (mais sans humour). C’est assez inattendu en bd, très beau graphiquement, très réaliste dans son traitement… Mais quelques longueurs m’ont agacé et, de manière générale, cet album ne me donne pas envie de me lancer dans une relecture.

12/09/2005 (modifier)