L'Histoire d'une mère

Note: 3.46/5
(3.46/5 pour 13 avis)

Pour tenter de récupérer l'enfant qu'elle a perdu, une mère décide d'aller affronter la Mort en personne.


Adaptations de romans en BD Andersen Contes funèbres La Mort Les Auteurs Nordiques Les prix lecteurs BDTheque 2005

Pour tenter de récupérer l'enfant qu'elle a perdu, une mère décide d'aller affronter la Mort en personne. Son chemin sera jalonné de terribles épreuves... ...et aboutira à une conclusion inattendue.

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Histoire d'une mère
Les notes (13)
Cliquez pour lire les avis

Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai lu cet album parce qu'il faisait partie du prix des lecteurs BDthèque de 2005 et puis aussi parce que c'était l'adaptation d'un conte d'Andersen que je ne connaissais pas du tout (ou alors si je l'ai lu un jour, j'ai oublié !). Le scénario est pas mal quoique cela se lit un peu trop rapidement pour être vraiment mémorable. Le problème principal pour moi vient du dessin qui est certes bien fait, mais que je trouve froid (je pense que c'est la faute aux couleurs qui semblent avoir été faites par ordinateur) et cela a fait en sorte que je n'ai pas ressenti grand chose durant ma lecture même lors des scènes très tristes. Et puis il y a un élément du scénario (relevé par Miranda) que j'ai pas trop compris. Au final, je comprends que plusieurs adorent, mais personnellement j'ai trouvé que c'était une historie sympa qui se lisait sans plus.

01/05/2018 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

Nom d’une pipe, j’ai l’impression d’avoir régressé à mes 10 ans, lorsque j’étais chez les bonnes sœurs, je ne sais combien de fois à cette époque on m’a raconté cette histoire, la pauvre maman qui se saigne pour son petit, prête à sacrifier ses yeux, sa beauté et même sa vie… Une conte d’Andersen que ces petites garces de sœurs se sont bien retenues de préciser, faisant passer cela pour un conte de leur cru ; le clergé a le don de s’approprier de la laïcité ce qui lui convient et de n'en piper mot. Ce qui m’a royalement agacée c’est lorsque cette mère se jette dans le buisson de roses, la scène rappelant le cœur de Jésus entouré d’épines, merde je suis trop athée pour ces conneries et j’ai trop entendu de bondieuseries dans ma vie, ce conte ne m'a absolument pas touchée. De plus il y a une incohérence dans l‘histoire, la mère veut arracher deux fleurs qui représentent deux vies, se faisant elle les tue ; la mort lui dit que l’une d’elle est celle de son fils…, mais comment cela est possible puisque la fleur représentant la vie de son enfant est entre les mains de la mort ? La suite de cette scène est inutilement vicelarde, histoire de bien appuyer là où ça fait mal, d'apitoyer le lecteur et de l'achever en passant. Graphiquement c’est magnifique, d’où mes deux étoiles, et aussi parce que si on ne m’avait pas gavé de religiosité à ce point j’aurais peut-être plus apprécié.

13/02/2011 (modifier)
Par Thaugor
Note: 4/5

C'est un conte magnifique et émouvant que je ne connaissais d'ailleurs pas avant de lire cette adaptation. Effectivement, il y a très peu de dialogues et tout le scénario est basé sur le dessin pour nous narrer l'histoire d'une mère et de son enfant malade qui décède. Elle décide alors de retrouver la Mort pour l'empêcher de prendre son enfant. Ça se lit très rapidement, puisque peu de dialogue et peu de cases sur chaque page, mais les dessins sont superbes et la colorisation très adaptée à l'histoire qui est racontée : sombre par moment, bleutée quand la mer est présente et très claire dans les passages neigeux. Rien que les dessins méritent de s'attarder sur ce conte et beaucoup pourraient même être des tableaux. Au final, c'est un one-short qui, je pense, touchera plus particulièrement les parents, mais cette histoire rend humble devant la vie. À acheter rien que pour admirer les dessins.

13/11/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Très très bel album. Les planches sont magnifiques, réalisées de façon à la fois spectaculaire et intimiste, c'est une réussite rare. Ca tombe bien, le récit illustré par Peter Madsen tend à l'universalité, s'affranchissant des frontières, des croyances. Le récit aurait pu se passer n'importe où, n'importe quand. Effectivement le point faible, si tant est que cela en soit vraiment un, c'est la légèreté de l'intrigue. Ca tient en deux phrases, difficile de faire plus ténu. Mais c'est aussi en cela que le récit est universel, dans sa simplicité.

10/11/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Il s’agit d’un conte qu’Andersen a écrit en 1847. Celui-ci a été remis en image grâce au format de la bd par un auteur également danois pas très connu dans nos contrées. Cela relate l’histoire d’une mère prête à tous les sacrifices qui affronte la Mort en personne pour tenter de sauver son fils gravement malade. Le graphisme un peu novateur est somptueux. Les cases sont d’une réelle beauté. Cette mère va subir une série d’épreuve avant de pouvoir arriver sur la terre de la Mort qui recueille toutes les vies pour les replanter dans un monde inconnu. La conclusion de l’histoire de cette mère courageuse est tout aussi surprenante et très réussie. C’est un one shot qui se lit cependant très (trop ?) vite et qui au final pourra apparaître comme étant très « creux ». Cependant, c’est un beau conte intelligent mêlant une réflexion sur la vie et la mort. Cette brièveté cache en fait une richesse de ce récit. L’auteur nous livre une bd de 64 pages alors que le texte original était seulement de 5 pages. Plus encore, Peter Madsen a habilement su conserver le ton d’Andersen. Beaucoup d’émotion dans cette hymne à l’amour. Je ne vous cacherai pas qu’il s’agit d’un conte assez triste avec une atmosphère sombre et glaciale à l’image de l’hiver des premières pages… Mais que c’est beau ! L’émotion va au plus profond de nos sentiments car elle évoque aussi bien la perte d’un être cher que la confrontation de chacun avec la mort. Note Dessin : 4.25/5 – Note Scénario : 3.75/5 – Note Globale : 4/5

14/02/2007 (MAJ le 04/12/2008) (modifier)

Très belle réussite graphique. Les tons et nuances de couleurs sont en parfaite adéquation avec le récit. Côté scénario, c’est plutôt léger, la lecture est très voire trop rapide. Dommage. Je n’ai pas lu personnellement le conte, mais je suppose qu’il y avait sûrement matière à s’attarder sur plus de détails.

25/05/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Quoi de plus tendre, de plus attachant et de plus chaleureux que l'amour maternel ? Quoi de plus cruel que de perdre un enfant ... Tels sont les deux ressorts de ce conte d'Andersen, dont la beauté n'a d'égal que le déchirement de cette mère à l'enfant trop tôt disparu. La mort, elle en a senti le souffle en veillant le petit malade. Approchée de près, la "faucheuse" semble abordable, presque chaleureuse. Si bien que la mère se persuadera qu'elle peut la devancer avant l'issue fatale, mais à quel prix... Le danois Peter Madsen se fait le peintre brillant de l'oeuvre de son illustre compatriote, étoffant à sa manière un conte initialement un peu trop court pour en faire un album. Madsen apporte sa lumière et des couleurs à un univers et des planches très sombres. Une bien bonne adaptation. Cote perso : 3,5/5

06/11/2007 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Superbe traitement graphique pour ce conte. Dommage que la lecture soit si courte. Le dessin est superbe, il permet de s'attarder un peu, et de ne pas lire la BD en moins de 10 minutes. A voir car il s'agit un one-shot original et réussi. Après, les goûts et les couleurs...

09/08/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 3.5/5 J'ai vraiment craint de ne pas apprécier cette BD. En effet, le sujet d'une mère pleurant la mort de son enfant et prête à tout sacrifice pour le retrouver, ce n'est pas un thème qui me donne envie de lire une oeuvre. En outre, le dessin ne me plaisait pas plus que ça lorsque j'avais feuilleté l'album : je trouvais qu'il manquait de finesse et que les plages de noir étaient trop nombreuses. Quand j'ai entamé ma lecture, je suis resté sur mes réticences. Le début du récit empli de sanglots, ces épisodes successifs où la mère est forcée de sacrifier ses chants, son coeur, ses yeux et sa jeunesse pour progresser dans sa quête désespérée, je trouvais le récit pas mal mais vraiment sans plus. Néanmoins c'est vrai que je trouvais le dessin bien. Il manque toujours un peu de finesse à mes yeux mais certaines planches sont très belles. Ceci dit, quelques pages ne contiennent qu'une unique grande image, voire une image sur une double planche, et la plupart des autres pages ne contiennent qu'un nombre restreint de cases et souvent sans parole. Bref, l'histoire se lit un peu vite, un peu trop vite pour un album de ce prix. Et puis sont venues les dernières pages, la discussion avec la Mort, et ce qu'il s'y dit. Et la conclusion du conte. Et là, oui, je me suis dit que c'était vraiment une belle histoire, un beau conte, fort et intelligent, dur et juste. De grandes qualités pour cette BD donc, un beau dessin et une vraie bonne conclusion, et un principal défaut qui est sa rapidité de lecture comparée à son prix. Je la conseille néanmoins à tout amateur de belles planches et de conte alliant justesse et dureté sur un sujet aussi difficile que la vie et la mort.

14/01/2006 (modifier)
Par iannick
Note: 5/5
L'avatar du posteur iannick

Cet album aurait bien pu se faire oublier au beau milieu d’une « montagne » de bds du même éditeur si un avis extrêmement positif d’un lecteur ne m’avait pas encouragé à le chercher ! « L’histoire d’une mère » est une adaptation d’un conte d’Andersen par un auteur… danois. Ce qui frappe en premier lieu dans cet album, c’est la très grande beauté graphique et cette mise en ambiance particulièrement réussie ! Des séquences sont très touchantes et je pense qu’elles me resteront inoubliables, je me remémore notamment celle avec l’horloge. Pour ceux qui n’ont jamais lu ce conte d’Andersen, sachez que ce dernier raconte le combat d’une mère pour que son fils échappe à la mort… c’est très émouvant. La détermination, le courage, la colère de cette mère sont à l’image de l’amour qu’elle porte à son enfant : énorme ! « L’histoire d’une mère » est donc un super conte somptueusement mis en image par Madsen.

16/06/2005 (modifier)