Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Yureka

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Découvrez avec trois lycéens le monde virtuel du jeu "Lost Saga"


Cyberpunk : Espaces virtuels Fanas de Jeux video Haksan Manhwa

Jangkun, Kwansu et Wunsuk sont trois lycéens tout ce qu'il y a de plus banal. Mais lorsqu'ils plongent dans l'univers virtuel du jeu "Lost Saga", ils deviennent les héros d'un monde fantastique, où leurs pouvoirs de magiciens et de guerriers font d'eux une légende parmi les autres joueurs. Un jour, une erreur de Jangkun le fait apparaître dans le jeu sous la forme d'un personnage féminin. Yureka vient d'être crée, et les aventures ne font que commencer.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2003
Statut histoire Série abandonnée (2 cycles achevés (T1 à 15 et T16 à 24)) 34 tomes parus
Couverture de la série Yureka
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

09/02/2005 | Thorn
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Premier cycle (tomes 1 à 15): 3.5/5 Plein de préjugés sur les manwhas pour le peu que j'en avais lus, je ne pensais pas accrocher à cette histoire au scénario très classique et à l'ambiance shonen-baston appuyée. Et pourtant, "accroché" est le mot en ce qui me concerne, car même si je ne trouve pas que c'est un chef-d'oeuvre, c'est une série qui, à la fin de chaque tome, me donne vraiment envie de savoir la suite. Quoique ce ne soit pas un manga, ce manwha est un shonen pur et dur. Le dessin rappellera moultes séries du genre, allant de Dragon Quest (Fly) à Kenshin le Vagabond. Il est tout à fait correct quoique complètement classique et pas toujours très recherché. Quant au scénario, il est à la fois original et d'un banal affligeant. Banal car nous avons pour héros une petite équipe de combattants, qui combattent des monstres, puis des personnages plus puissants, puis une armée avec de puissants et mystérieux généraux, etc. Sans oublier l'indispensable passage par un tournoi de combats comme pour tout shonen qui se respecte. Mais il est également original pour différentes raisons. D'abord pour son contexte évidemment, puisque les combats en question ont lieu dans un univers virtuel de jeu vidéo : l'ambiance est donc différente, puisque finalement y vaincre ou mourir n'est qu'une question de role-play et de points d'expérience. En outre, même si la très grande majorité du récit se passe dans le jeu, les interactions avec la réalité, la vie des jeunes joueurs, la conception elle-même du jeu et les conflits entre sociétés qui développent ces jeux apportent une touche d'intérêt en plus au récit, lui donnant une certaine profondeur qui manque à beaucoup de shonen trop bêta. Et puis par rapport au grand nombre de shonen où les héros commencent bas et évoluent ensuite jusqu'en haut de l'échelle, celui-ci a la particularité de voir ses héros être déjà les plus puissants ou presque du jeu, mais être quand même confrontés à l'inconnu et à l'adversité. Ca change un peu. Soyons sérieux, ce manwha reste très léger. Il plaira aux ados ou aux adultes qui sont restés "jeunes d'esprit" et qui apprécient l'univers des jeux vidéos. Son premier tome, ne faisant finalement que présenter le jeu et les personnages, ne suffira en outre pas à convaincre le nouveau lecteur. Mais il devient très vite très prenant, usant parfaitement des recettes éculées mais efficaces des shonen. Curiosité, envie de voir si le héros va gagner, à quoi il va être confronté, va-t-il devenir plus fort, etc..., tout pousse à dévorer les pages. En outre, une bonne dose d'humour, pas très fin mais sympa, est disséminée tout au long du récit. Bref, c'est un shonen manwha qui m'a bien plu, vraiment prenant pour qui aime les shonen-baston classiques, mais je doute avoir un jour l'envie de le relire car il reste un peu trop léger, trop adolescent, pour permettre une re-lecture. Second cycle (tomes 16 à 24): 2.5/5 Le second cycle de Yureka est nettement moins sympathique à mes yeux que le premier. L'ambiance change un peu d'une part parce que le récit se prend un peu plus au sérieux, d'autre part parce que l'auteur a voulu changer les personnages et que les nouveaux sont loin d'être aussi attachants que les anciens. Mais finalement, de tomes en tomes, on se replace peu à peu dans une optique assez similaire à celle du premier cycle. Par contre, ce cycle montre de manière un peu trop visible à quel point les auteurs improvisent le scénario : ils semblent parfois partir sur une idée, puis l'abandonner, en émettre une autre, l'abandonner, etc. Ca manque vraiment de construction. Et puis le fait d'ajouter des personnages de hackers aussi dangereux dans le jeu que dans la vraie vie ajoutent une part à la fois trop sérieuse et trop peu crédible au récit, qui le gâche un peu. Ca reste une lecture de divertissement mais bien moins drôle que le premier cycle.

14/03/2007 (MAJ le 28/10/2007) (modifier)
Par Fan de ff
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Magnifique, change des combats irréels et peut être promis pour un futur proche qui sait ? ^^ Les jeux online sont en plein développements alors... pourquoi pas ? ^^ Scénario magnifique et plein de rebondissements. ^^ A vos portes-monnaie ! Le prix est moins élevé que la plupart des manga alors pourquoi s'en priver ? ^^

19/01/2007 (modifier)
Par Thorn
Note: 3/5

Je n'ai lu que les deux premiers tomes. Je ne pense pas lire la suite, sauf si on me la prête ou que d'autres postent à son sujet des avis très positifs. Pour l’instant, c’est une BD assez sympa, remplie de clichés et de dénouements prévisibles, mais qui se lit très bien quand même. Les petites histoires des trois lycéens sont marrantes, même si elles ne sont pas très originales et que les personnages ont tendance à être des caricatures d’eux-mêmes. Le dessin est correct, dans le style manga classique, pas toujours très lisible dans les scènes d’action. L’univers du jeu de rôle en ligne n’est pas extraordinaire, quand on compare par exemple à l’inventivité de Greed Island (HunterXHunter). Là, on est plus dans un jeu de rôle assez bourrin, où on alterne donjons, revente d’objets et accumulation de XP. Ce qui est plus intéressant, c’est l’idée de mettre en parallèle les personnalités des joueurs dans la réalité et dans le jeu. Cet aspect sera peut-être plus exploité par la suite, mais il donne déjà un peu de profondeur au récit. Le personnage de Yureka, qui apparaît dans le tome 2, promet aussi humour et rebondissements. après lecture des 12 tomes suivants bon ben finallement, mon homme étant fan, j'ai lu la suite ^^ Et ça reste franchement pas mal. Les codes si classiques du jeu en ligne sont détournés, toujours au premier degré mais avec des questions pas bêtes. Les personnages de plus haut niveau cherche en effet à exploiter au mieux leur compréhension du jeu, et ça tombe bien, car le monstre à affronter dépasse lui-même les limites du jeu. Enfin bon, je vous laisse découvrir, mais disons que même si c'est long, l'intérêt reste soutenu. Ce devrait plaire aux ammateurs de WOW ;)

09/02/2005 (modifier)