Kenshin le Vagabond

Note: 3.18/5
(3.18/5 pour 22 avis)

Un manga sur le début de l'ère Meiji, avec beaucoup de combats au sabre.


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Baston Le Japon historique Nekketsu Samourai Shonen Shueisha

A l'époque tourmentée de la fin de l'ère Edo existait à Kyoto un patriote appelé Battosaï l'Assassin. Cet homme, un tueur sans égal, disparut dès la proclamation de la paix. Le temps passa. Pourtant, en en 1878, à Tokyo, un expert en sabre, une sorte de vagabons, errait dans la nouvelle ère. Kenshin fait, le jour où la paix est déclarée, le serment de ne plus tuer personne. Afin de respecter sa promesse, il se sert d'un sabre aiguisé du mauvais côté pour protéger tous ceuxqui en ont besoin.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1998
Statut histoire Série terminée 28 tomes parus
Couverture de la série Kenshin le Vagabond
Les notes (22)
Cliquez pour lire les avis

07/06/2002 | Thorn
Modifier


Par Jérem
Note: 4/5

Kenshin le Vagabond est un shonen très sympa. Si la série n'échappe pas aux codes du genre (le maître surpuissant, le rival, la mièvrerie des rapports amoureux, le héros plein de valeurs positives, de l'humour et du SD, une vision manichéenne de la société nippone, etc...), elle se distingue en revanche par ses nombreuses qualités. Le contexte historique (début de l'ère Meiji) est intéressant et relativement documenté même si on est très loin du réalisme des séries de samouraï. Cette époque tourmentée est largement propice à l'action et à une intrigue se déroulant sur plusieurs époques. Le scénario est solide et prenant, entremêlant habilement le passé du héros et le présent. Le ton alterne avec efficacité entre le comique et le dramatique. La série fait la part belle à l'action. Les combats titanesques s’enchaînent les uns après les autres, avec là encore fort peu de réalisme, tant les personnages sont puissants... mais qu'importe, on en redemande. Côté dessins, c'est joli, et travaillé. Le Japon de l'époque est bien retranscrit. Le design des personnages est tout bonnement excellent, rendant ces derniers très charismatiques. Kenshin le Vagabond est un excellent manga que je recommande vivement.

18/03/2014 (modifier)
Par Hesperide
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Kenshin se distingue sur bien des points des shonen mangas traditionnels. Tout d'abord, le héros a presque 30 ans (même s'il semble, physiquement, en avoir 22). C'est un homme fait, pas un adolescent en construction. Il arrive avec un passé chargé d'engagements politiques et de drames humains d'un réalisme inhabituels dans des séries pour adolescents. Ensuite, l'époque à laquelle se déroule l'histoire, l'Ere Meiji, correspond aux débuts du japon moderne et implique d'aborder de nombreux thèmes historiques et sociaux avec lesquels l'auteur prend parfois quelques libertés mais dont il respecte le contexte et les mentalités. Enfin, ses opposants sont également des adultes rescapés d'une époque politiquement troublée et on a plus l'impression d'assister à des confrontations d'idéaux qu'à des luttes entre bien et mal. Tout ceci, auquel s'ajoute les sentiments (traités de manière trop pudique, cependant) entre Kenshin et Kaoru, donne une oeuvre certes destinée aux adolescents mais psychologiquement assez fouillée, avec des enjeux humains très prenants, même pour un public adulte. A un moment, cependant, l'auteur verse un peu plus dans le shonen traditionnel, avec série d'ennemis à abattre et combats surhumains. Je suis un peu moins cliente de cette partie qui traîne un peu en longueur, même si Watsuki parvient à la traiter avec une certaine maturité. Les dessins, eux, sont sublimes dès les premières planches. La mise en scène des combats est réalisée avec brio, la clarté de l'action est stupéfiante. Ceci s'avère d'autant plus impressionnant qu'il s'agit de la première série d'un auteur d'une vingtaine d'années. Le mélange de ses influences américaines et japonaises est particulièrement bien digéré et donne lieu à un style personnel à nul autre pareil. Bref, loin de moi l'idée de faire passer cette série d'action pour un récit psychologico-romantique teinté d'analyse politique mais il faut bien reconnaître que Kenshin est, avec ses thématiques humanistes, ses personnages intelligents et charismatiques et son message généreux, une série à part dans l'univers du shonen, et une des rares qui parvient à me prendre encore aux tripes malgré mon adolescence relativement lointaine. Une bonne surprise, et un coup de coeur.

23/02/2003 (MAJ le 22/11/2009) (modifier)

Une des séries phares... et ben j'aime pas! J'aime pas le dessin! J'aime pas le design des personnages! J'aime pas l'architecture! J'aime pas la mise en scène des combats! J'aime pas les héros! J'aime pas les méchants! J'aime pas l'histoire! J'aime pas les bons sentiments tout nases! J'aime pas les ignobles onomatopées qui pourrissent tout! J'aime pas les couvertures! Pour les curieux, peut-être y a-t-il un intérêt "historique"... Mais du coup, je me demande comment j'ai pu lire tous les bouquins qui sont sortis et pourquoi je sais que je lirai les suivants... Update: mwarf! je viens de lire l'avant-dernier tome... confirmation du changement de registre: l'auteur fait dans le comique et la bouffonnerie! Allez, je jetterai un coup d'oeil au dernier volume, pour le fun, entre deux diabolos!

09/08/2002 (MAJ le 13/01/2008) (modifier)
Par Nolwenn
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Je trouve ce manga excellent. Les personnages sont très attachants, particulièrement les personnages masculins (Kenshin, Sanosuke, Aoshi, Anji, Sojiro...). Les méchants sont tous différents, autant physiquement que mentalement. Les combats sont très impressionnants, c'est vrai que des fois c'est un peu un "bazar". En plus j'adore cet humour, c'est vrai peut-être un peu enfantin mais c'est pour ça que j'aime bien !!! Bonne relecture pour les fans !!!

18/09/2007 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Kenshin est l'un de mes mangas de samourai. Un habile mélange d'humour, de combat, d'histoire et de romances ! J'aurais toutefois préféré que Tomoe soit l'héroïne et non Kaoru mais ce n'est qu'un détail. Les personnages sont attachants, surtout les personnages féminins (Tsubame, Tomoe, Megumi). Les dessins vont bien avec le récit qui fait preuve parfois d'une certaine noirceur (Notamment le passé de Kenshin). J'ai été tout de suite séduit par la qualité du scénario. Un manga que je conseille à tous !

09/09/2007 (modifier)

Kenshin, c'est une BD d'aventure, sur fond légèrement historique. De quoi plaire au public ado principalement, surtout si l'on tient compte de l'humour quasi-omniprésent sur l'ensemble de la saga, alors qu'il y a finalement beaucoup de noirceur cachée. C'est en fait sur ce dernier point que Kenshin est de loin le plus intéressant : toute sa noirceur, ainsi que celle de certains de ses ennemis. C'est ce qui fait qu'il y a un peu d'intérêt dans cette oeuvre. Le problème est qu'il faut arriver à faire abstraction de cet humour neuneu qui vient tout gâcher. Pour résumer : si la BD de Kenshin avait été sur toute la longueur du niveau des toutes premières OAV animées, c'eut été clairement un must. Malheureusement, ce n'est guère plus qu'une infâme bouillie, trop peu souvent brillante (et certains passages le sont vraiment).

23/08/2007 (modifier)
Par Rôm1!!
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

C'est l'histoire d'un samouraï qui cherche à se faire pardonner ses crimes passés. L'histoire ne paraît donc pas forcément compliquée. Mais le héros est loin d'être un guerrier à l'allure virile et invincible, il ressemblerait presque à une femme :) Les dessins de Watsuki Nobuhiro ont évolué : sur le début de la série, c'est "assez beau", sur la fin c'est "sublime" : le trait devient plus simple, plus clair, mais le style y gagne largement ! Du tome 1 au 7 : ce sont de petites aventures, ce que je considère comme une introduction, un moyen de bien connaître les personnages, et de s'y attacher, à l'occasion. Puis les 10 volumes suivants sont centrés sur un voyage qui va mener les héros dans d'autres contrées japonaises, et c'est vraiment avec ces 10 tomes que l'histoire commence. Finalement, du tome 18 au 28, le passé rattrape le héros, il se remet de plus en plus en question. C'est la partie la plus sentimentale ! Ce manga est vraiment sublime. Ce qu'a fait le même auteur par la suite est beaucoup moins intense en émotions !

23/08/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Une série qui se passe "entre deux mondes" ; celui de "l'ancien" Japon et celui du nouveau ; où l'ancienne féodalité fait place -doucement- à l'ère moderne (vers la fin du 19ème siècle). Kenshin ?... un ancien assassin, expert en arts martiaux ; une espèce de Robin des Bois quand même qui combat les parvenus et autres "chipoteurs". Bien aimé car, tout en étant une série d'action, elle est aussi une sorte de réflexion sur la fin d'un "monde" encore régi par le code d'honneur des samouraïs. J'ai eu affaire ici à une vraie saga, assez emblématique, qui bénéficie d'une mise en page au découpage dynamique et syncopé. Je la préfère d'ailleurs aux dessins animés dont je me suis farci quelques-uns des 96 épisodes sans réelle saveur. Sur papier, c'est quand même autre chose : les aventures de ce justicier impitoyable me sont plus intéressantes, même si parfois il faut quelques notions de base de l'histoire du Japon pour en comprendre et apprécier certains développements des divers postulats.

18/02/2007 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaendoul

Bon j'ai enfin lu "Kenshin le vagabond" malgré ma réticence vu le character design qui me répugne... Bon bon bon... C'est pas si mal même si ça se traîne en longueur et que je ne suis pas fan du "Wachteubam dans ta tête sans que tu l'aies vu venir pasque c'est moi le plus fort nananèreuh!"... Disons que des coups extraordinaires passent dans un univers à la "Shaman King", mais dans un univers réaliste du Japon du début de l'ère Meiji, ça fait tache. D'autant que le héros a l'air d'avoir 12 ou 13 ans tout au plus avec son allure de tafiole. :P Bref vraiment pas accroché; j'en ai pourtant lu un paquet (je m'ennuyais un soir, oui ça se lit vite ^^). Les dessins ne sont pas si mauvais, si on oublie le character design. Quant à la partie "historique" qui n'en est pas une car l'auteur avoue être une bouse en histoire du Japon, elle est assez décevante par rapport à un "Lone wolf and cub", par exemple. Bref si vous aimez les samouraïs et le Jjapon médiéval... allez voir ailleurs. :p Si vous aimez les tafiolles et les supers coups spéciaux de la mort, c'est pour vous !

11/07/2004 (modifier)
L'avatar du posteur Guillaume.M

"Kenshin le vagabond" est une série très réputée mais qui m'indiffère totalement. J'ai pas du tout accroché. Points positifs: le dessin et le petit intérêt historique. Points négatifs: le héros qui m'énerve par son attitude, les personnages en général sans intérêts, les scènes de combat mal présentées, les méchants assez ridicules qui se la jouent gros bras, la morale pacificatrice genre L'île au enfant et le scénario très, très, très répétitif. D'habitude je suis assez d'accord avec la majorité des votes mais pas cette fois-ci. Désolé. En ce qui me concerne donc, passez votre chemin sans regret.

21/04/2004 (modifier)