Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

La ferme des animaux (Jungle)

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Révolution trahie.


Adaptations de romans en BD George Orwell Nouveautés BD, comics et manga

Dans une ferme d’Angleterre, les animaux, exploités par les hommes, décident de se révolter et de chasser les fermiers. Ils organisent alors une ferme gérée par les animaux eux-mêmes et instaurent un nouveau régime, l’Animalisme, qui promet égalité et prospérité pour tous les animaux. Mais rapidement des désaccords naissent entre l’idéaliste Boule de Neige et son rival Napoléon. Ce dernier fait de lui un traître, le chasse de la ferme et y installe un régime totalitaire dans lequel les cochons ont tous les pouvoirs. La vie pour les animaux devient de plus en plus dure, et les cochons adoptent progressivement le comportement si déplaisant des êtres humains. C’est ainsi que l’utopie démocratique de départ se transforme, car “Tous les animaux sont égaux mais certains sont plus égaux que d’autres”. A travers cette fable animalière, George Orwell propose une dystopie, satire de la Révolution russe et critique des régimes autoritaires. L’adaptation par Maxe L’Hermenier et Thomas Labourot propose une version jeunesse de ce récit qui figure dans la liste des cent meilleurs romans de langue anglaise écrits de 1923 à 2005 par le magazine Time.

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 26 Août 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La ferme des animaux (Jungle)

02/10/2021 | Noirdésir
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Je suis peu ou prou du même avis que Noirdésir. J'étais moi aussi curieux de lire cette adaptation du classique de George Orwell, et le résultat, bien que plaisant sur certains aspects, est mitigé sur d'autres. Car oui, le dessin de Labourot et Parada est franchement beau, ça m'a fait penser à du Guarnido par certains côtés, et la mise en scène met bien en valeur les qualités graphiques mises en avant ici. La maquette, la couverture, qui rappelle un peu les affiches de la propagande soviétique, sont bien foutus, on est face à un bel objet, même si une appropriation moins colorées sur cette même couverture m'aurait semblé plus judicieuse. Concernant l'histoire, on n'es jamais paumé, des lecteurs de presque tous les âges peuvent à peu près comprendre, surtout avec la scansion des 7 règles et du refrain régulièrement chanté par les animaux. Mais au-delà de la morale de l'histoire, on peut se demander en effet si des personnes n'ayant pas (encore) de notions permettant de ramener celle-ci à l'Histoire ne seraient pas quelque peu perdues. L'éditeur a tenté de compenser cette perte de sens par quelques jeux et une note (trop rapide) sur Orwell, mais c'est trop peu... Il reste tout de même une chouette BD, mais qui appauvrit le sens premier de l'oeuvre originale, et c'est un peu dommage...

02/10/2021 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Orwell est un grand auteur (et un homme très estimable, engagé), et La ferme des animaux est sans doute son oeuvre la plus facilement abordable (courte, mais aussi, avec le parti-pris de la fable, d'une compréhension moins ardue que 1984 par exemple). C'est la troisième adaptation en BD de cette oeuvre simple et magistrale, qui dénonce la trahison d'une révolution, et la façon dont sont broyés les "purs" (voir le sort terrible du brave Malabar, Stakhanoviste sacrifié) , ceux qui y ont cru et continuent d'y croire, alors même que les mots, dans une novlangue démontée par Orwell dans 1984, ont dévitalisé les idées qu'ils sous-tendaient. Jungle vise ici un public jeune (et cherche visiblement à convaincre les CDI des collèges de l'acheter, avec les jeux, questionnaires regroupés en fin d'album). Du coup, dessin et narration semblent avoir un peu manqué d'ambition. Ce n'est pas que cet album est raté, mais il m'a laissé sur ma faim (même si je ne suis pas le coeur de cible). Mais si je juge par rapport au public visé, bien plus jeune que moi, ça passe. Même si je me demande, du coup, ce que peuvent comprendre ces plus jeunes. Non que l'histoire leur échappe, bien au contraire, c'est fluide, et le dessin "joli" leur plaira, mais c'est l'Histoire, ce qu'Orwell nous faisait passer en filigrane, qui ne peut être saisi que si l'on maîtrise déjà des notions politiques, et/ou l'histoire de la Révolution d'Octobre et de la trahison de Staline. Reste un album qui se laisse lire pour lui-même - et c'est sans doute déjà bien assez pour les plus jeunes lecteurs (jeunes ados ?). Note réelle 2,5/5.

02/10/2021 (modifier)