Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Onomatopées

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Album au format italien, réalisé par Frédérik Peeters pour suivre quasiment au jour le jour la grossesse de sa compagne. Proche du carnet de croquis, l'album est réalisé sur base de 80 dessins accompagnés de textes de Frederik Peeters.


Auteurs suisses Bichromie Format à l’italienne Frederik Peeters Maternité / paternité

Album au format italien, réalisé par Frédérik Peeters pour suivre quasiment au jour le jour la grossesse de sa compagne. Proche du carnet de croquis, l'album est réalisé sur base de 80 dessins accompagnés de textes de Frederik Peeters. Depuis la première échographie jusqu'aux premiers mois de son bébé, Peeters tient ce carnet dans lequel il couche ses pensées, ses peurs, ses anecdotes, ses croquis, sa vie intime mise en image ou en strip. Chronologiquement situé après les Pilules Bleues, Peeters se met à nu ici dans son rôle de futur papa et d'homme amoureux de sa femme enceinte. Album édité en tirage plutôt confidentiel (500 exemplaires) à un prix prohibitif qui le réserve donc essentiellement aux fans de cet auteur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2004
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Onomatopées

11/01/2005 | Ro
Modifier


Par Altaïr
Note: 4/5

"Onomatopées" est un album auquel je suis tout particulièrement attachée : en effet, je suis une grande admiratrice de l'œuvre de Frederik Peeters et j'étais enceinte de ma fille quasiment exactement en même temps que sa compagne... et si sa grossesse, qui fait l'objet du livre, était plus angoissante que la mienne du fait de sa séropositivité, il n'en demeure pas moins que de nombreuses pages entrent en résonance avec mon propre vécu. On sent que Peeters a dessiné ces pages sans penser au départ à les publier, et qu'il y livre beaucoup d'images et de pensées intimes. On peut ainsi parfois se sentir un peu voyeur en lisant "onomatopées", mais il reste des pages très émouvantes sur ses angoisses, ses joies, et l'amour avec lequel il dessine les rondeurs de sa femme. Ce titre reste toutefois une œuvre à part dans sa bibliographie, un drôle de livre plus spontané mais moins construit que ses autres (chef-d' )oeuvres. Bref, je ne sais si un public autre que celui des "jeunes-parents-fans-de-Peeters" peut y trouver son compte. L'album en lui-même est beau mais de facture extrêmement fragile. Je n'en conseille pas l'achat car, publié à l'époque à compte d'auteur à 500 exemplaires, cet album est depuis devenu très recherché des collectionneurs et se vend à prix d'or.

17/11/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Un carnet mêlant croquis, textes et bandes dessinées, un peu à la manière des carnets de Trondheim. Cet album combine les avantages et les inconvénients de ce support d'expression qu'est le carnet de croquis utilisé sous forme de journal intime. Les avantages, c'est que l'on suit vraiment les pensées de Peeters et les évènements de la grossesse de Kali, sa compagne, au jour le jour ou presque, avec une expression des émotions ressenties à chaque instant. En cela, c'est frais, sincère et également intéressant. Les défauts, c'est que comme c'est écrit au jour le jour, suivant les envies, c'est assez décousu, sans réelle narration évidemment, et donc il n'est pas totalement aisé d'entrer dedans, de ressentir exactement les émotions. De même, les dessins ne sont pas franchement pour me séduire. Les fans de Peeters ou ceux qui ont vécu des évènements similaires lors de la grossesse de leur femme ou de leur propre grossesse seront sans doute nettement plus à même d'être touchés que le lecteur lambda. Personnellement, je n'aime pas Peeters plus que ça et je n'ai pas tellement retrouvé la grossesse de ma femme dans ce récit donc je suis resté assez extérieur à cette BD. Mais il y a d'autres aspects sympas dans cette BD. Déjà, le côté intéressant de la grossesse particulière de Kali puisque celle-ci est séropositive (rappelez-vous les Pilules Bleues) : encore une fois, on apprend des choses sur cette maladie et sur la façon dont les malades et leur entourage vivent avec. Mais Peeters a aussi pas mal d'humour et certaines planches et anecdotes sont bien marrantes, et d'autres assez touchantes. Bref, même si je n'ai pas complètement accroché, j'ai trouvé cette BD pas mal. Par contre, sa rareté et son prix sont largement trop élevés pour qu'un non fan comme moi veuille l'acheter.

11/01/2005 (modifier)