Le Printemps des Arabes

Note: 3.4/5
(3.4/5 pour 5 avis)

Après des décennies de totalitarisme, il a suffit du sacrifice d’une personne pour qu’en quelques semaines, la Tunisie, l’Egypte, la Libye… s’enflamment et que les dictatures s'effondrent. Revenant sur ces faits récents, Jean-Pierre Filiu et Cyrille Pomès nous relatent cette histoire toujours en marche, replaçant au coeur de ce « printemps des Arabes » celles et ceux qui en furent les acteurs : les femmes et les hommes de là-bas, qui payèrent souvent de leur vie leur action. Le Printemps des Arabes est publié en partenariat avec Amnesty International.


Amnesty International Dictatures et répression Documentaires Egypte Maghreb Proche et Moyen-Orient

Le 17 décembre 2010, à Sidi Bouzid en Tunisie, la police locale confisque sa charrette et sa balance à un jeune marchand ambulant de fruits et de légumes qui n’avait que cela pour faire vivre sa mère, et ses six frères et soeurs. En un geste de protestation ultime face aux brimades, aux humiliations et à la corruption qui durent depuis des années, Mohamed Bouazizi s’immole par le feu. Ce sacrifice provoque des émeutes qui vont gagner la Tunisie toute entière. Le printemps arabe vient de commencer. Rapidement, c’est la région toute entière du Proche et Moyen-Orient qui s’embrase. Tour à tour, les dictatures tombent. Egypte, Libye, Yémen, Syrie… aucun pays n’échappe à ces révolutions, reliées par la jeunesse et les réseaux sociaux. Même si l’histoire est toujours en marche, Jean-Pierre Filiu et Cyrille Pomès nous apportent un éclairage nouveau, par le prisme de la jeunesse, sur ce qu’il convient d’appeler le printemps des Arabes. "Un ouvrage précis et sensible pour comprendre ces révolutions et leurs enjeux, au-delà de l'actualité et des clichés. Un album qui souligne la soif de justice et de liberté défendus par Amnesty International".

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Juin 2013
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Printemps des Arabes
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

05/06/2013 | Alix
Modifier


Par Blue Boy
Note: 4/5
L'avatar du posteur Blue Boy

En une centaine de pages, les auteurs ont réalisé un panorama du fameux « Printemps arabe », qui avait mis en ébullition tout l’arc sud-méditerranéen en 2011, déclenchant alors les espoirs les plus fous de peuples assoiffés de liberté et lassés de leurs dictateurs. De son coup de crayon assuré, tout en déchiquetures, Cyril Pomès a su représenter ces événements comme une puissante sarabande à la fois joyeuse et violente, qui, tel un tsunami, a balayé en un rien de temps des régimes que l’on croyait installés pour de longues années. Jean-Pierre Filiu quant à lui s’est nourri des informations de l’époque et de faits historiques pour les synthétiser sur seize chapitres, s’attachant à un pays, un événement ou un personnage symbolisant cette révolution à grande échelle, évitant ainsi une énumération scolaire. C’est dans l’ensemble très bien fait, instructif et plaisant à lire. Cette page importante de l’Histoire, d’une portée aussi grande que la chute du Mur de Berlin et dont on sent encore les répercussions, plus ou moins chaotiques selon les pays (le pire étant en Syrie où la guerre a fait 60.000 morts, sous la conduite du dictateur El-Assad toujours en place), méritait bien un tel ouvrage. Avec en conclusion cette phrase sonnant comme un avertissement : « La liberté se mérite chaque jour et la démocratie est trop humaine pour ne pas être fragile. »

18/10/2014 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Un livre à lire si on veut apprendre sur le printemps des Arabes et qu'on veut lire un livre qui n'est pas trop académique. Cet album donne un bon aperçu de ces événements et de plus les auteurs ont la bonne idée de montrer des témoignages donc si on a une bonne connaissance du printemps des Arabes, il y a tout de même du 'matériel inédit' qui donne une dimension humaine à l'album qui ne se contente donc pas d'énumérer ce qui s'est passé. Je trouve toutefois qu'il manque un peu d'émotion dans la narration. Tout au long de l'album, je suis resté un peu froid sauf durant certains témoignages. Le dessin ne m'attire pas trop, mais il reste lisible et je n'ai pas eu de sensation de rejet en le regardant.

29/05/2014 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai franchement apprécié la lecture du Printemps des Arabes essentiellement parce que cela m'a permis d'apprendre beaucoup de choses qui ne sont pas expliquées par les médias occidentaux. La vision que donne l'auteur est très complète et loin des clichés véhiculés par les soi-disant experts du Moyen-Orient. Je ne m'attendais pas à ce qu'autant de pays succombent à ce vent de liberté qui a soufflé et qui souffle toujours après des décennies de totalitarisme. Le prix à payer est très lourd pour certains pays. Je pense notamment à la Syrie. Je ne peux qu'admirer le courage de ces hommes et femmes qui se battent. L'auteur, qui est professeur de Science-Po à Paris, apporte un éclairage nouveau tout en étant parfaitement organisé dans ses chapitres. A noter que dans le même registre, j'avais beaucoup apprécié ma lecture de Sidi Bouzid Kids qui raconte le début de cette colère située en Tunisie. Ce one-shot s'était uniquement concentré sur le soulèvement tunisien. En l'espèce, c'est beaucoup plus global. On pourra reprocher le manque de distance par rapport à ces événements encore tout frais. En ce qui me concerne, cela permet de faire le point. Le futur nous dira quelles sont les conséquences de ces révolutions. Cela bouge toujours à travers le monde. Cet ouvrage aura le mérite d'informer tout en évitant l'académisme ce qui permet une lecture facile. L'analyse qui est délivrée me paraît très pertinente. A découvrir pour ceux que cela intéresse.

23/02/2014 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Je pense, enfin j'espère, que l'on vit une période importante pour la démocratie en Méditerranée. Et même si les media en ont largement parlé depuis plus de deux ans, il ne faut pas oublier qu'on n'a qu'une vision parcellaire des évènements. Vouloir en faire une sorte de mise au point qui reprend le fil des évènements est une bonne idée, ceux-ci sont totalement frais dans l'esprit du grand public, d'autant plus que dans certains pays l'histoire s'écrit toujours en lettres de sang. Ce qui est gênant en l'occurrence, car dans quelques mois, peut-être, cet ouvrage paraîtra incomplet... Mais ne boudons pas notre plaisir, le travail ici est de qualité, il permet de replacer la plupart des évènements dans leur contexte, de comprendre pourquoi cela s'est envenimé, et comment cela évolue. Un côté pédagogique indéniable, même si parfois la narration en voix off est un lourde. Peut-être qu'un peu de respiration eût été de bon aloi... Il est à noter que Jean-Pierre Filiu, journaliste spécialiste de la question du proche et du moyen-orient, a choisi de nous montrer des destins individuels, symboliques de ces mouvements de foule, ce qui permet d'humaniser son récit. L'adjonction de Cyrille Pomès comme dessinateur du projet est une bonne idée, celui-ci apporte sa puissance d'évocation, son talent de portraitiste et sa rigueur formelle à l'ensemble. Malgré tout c'est un gros morceau à avaler. A lire en plusieurs fois, d'autant plus que l'ensemble est découpé en chapitres correspondant à un pays donné ; par contre je ne comprends pas trop pourquoi on revient deux fois à la Syrie, à la Tunisie, à l'Egypte... Cela induit une petite confusion. Ma véritable note est de 3,5/5, que j'ai arrondi au demi supérieur car au-delà des qualités artistiques, c'est tout de même une bonne idée.

10/06/2013 (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

J’imagine que Mohammed Bouazizi n’imaginait pas embraser le monde arabe en s’immolant le 17 décembre 2010 pour protester contre la confiscation de sa brouette. Et pourtant, presque 3 ans après, c’est toute une région qui s’est transformée, jamais autant de dictateurs n’auront chuté en si peu de temps. Mais le prix payé en vies est terrible. Cet album nous relate les faits chronologiquement, un chapitre par pays. La narration est parfois un peu lourde, constituée de « voix off » assez verbeuses et neutres nous relatant les faits (voir seconde planche assez représentative dans la galerie). Ces passages ressemblent presque à des pages Wikipédia illustrées… intéressant, mais trop académique. Heureusement l’auteur intercale aussi des témoignages et des histoires plus personnelles, ce qui ajoute une touche humaine au récit. L’autre petit reproche que je ferai est sur le concept même : le résumé de l’éditeur nous parle d’une « histoire toujours en marche » et il est effectivement étrange de lire une BD qui parle de la guerre civile en Syrie (entre autre) alors que ce drame humanitaire est plus que jamais d’actualité aujourd’hui. Suite et fin dans un tome 2 ? Cet album est malgré tout intéressant. Il résume brillamment les évènements de ces dernières années, et proposent des témoignages touchants et édifiants. A lire.

05/06/2013 (modifier)