Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Piero

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 8 avis)

Baudoin évoque les moments forts de son enfance avec son frère ainé Piero, qu'il admire et avec qui il dessine... pour ne jamais s'arrêter.


Enfance(s) Frères et soeurs

Baudoin est très lié avec son frère et partage les mêmes rèves, les mêmes jeux et les mêmes histoires. Leur imaginaire trouve vie dans le dessin, que Baudoin préfère vite à l'école. Les deux frères grandissent en même temps que leur dessin murît et s'enrichit de leurs découvertes de la vie, quand ce n'est pas le dessin qui enrichit leur vie. Alors que les deux enfants se construisent par le dessin, un seul continuera dans cette voie par la suite... Ce sera d'abord Piero, puis Momon... Baudouin nous livre ainsi son enfance et ses rapports au dessin.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1998
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Piero
Les notes (8)
Logo BDfugue Achetez sur BDfugue !

11/11/2004 | Picado
Modifier


Par Titanick
Note: 3/5
L'avatar du posteur Titanick

Une belle petite surprise cet album, vu que je ne suis pas habituellement fan des souvenirs d'enfance. Mais en feuilletant à la bibliothèque, le graphisme a su me parler sur les quelques planches que j'ai vues, j'ai donc emprunté. On retrouve dans cet ouvrage tout l'amour que peuvent éprouver deux frères élevés ensemble dans la campagne et isolés dans leur prime jeunesse des autres enfants. En effet leur parcours n'est pas banal et la maladie du jeune frère les a soudés dans le même amour de la nature et surtout du dessin. J'ai été amusée par le fait qu'une fois scolarisés et donc confrontés aux autres, ils découvrent que leur talent n'est pas partagé par tous. Le dessin justement, il ne fait visiblement pas l'unanimité mais j'aime bien ce trait un peu gras et parfois ces ''gribouillis'' qui finissent par dévoiler l'image. C'est expressif et la narration est fluide, on ne s'ennuie pas. Je n'irai pas jusqu'à le relire mais c'est un emprunt que je ne regrette pas.

23/02/2021 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Enfin une bande dessinée de Baudoin qui me touche. Cet album autobiographique est beaucoup plus facile d'accès que 'Les Essuie-glaces' qui m'avait vite ennuyé. L'auteur montre différents moments de sa vie (particulièrement son enfance) et voir comment il évolue au fil du temps est intéressant. Sa relation avec son frère est très touchante. Il faut dire aussi que je me reconnais un peu dans ces deux jeunes garçons qui utilisent leur imagination pour raconter des histoires et qui veulent vivre de leurs arts plus tard. Sauf que mes dessins sont laids et je n'ai jamais eu de patience pour m'améliorer. Le dessin de Baudoin est sympa.

25/06/2015 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Il est vrai que je ne suis pas réellement un gros fan de l’auteur. Ce titre fait partie de la sélection 2012 du prix IRCOS de la bd. Bref, ceci pour expliquer que je lis parfois des œuvres non par choix mais par obligation d’esprit. Qu’importe d’ailleurs car ma boulimie de lecture me permet également de faire des découvertes. C’est peut-être également celà l’ouverture d’esprit. En réalité, l’auteur a déjà réalisé il y a plus d’une dizaine d’années ce titre qui revient sur le devant de la scène grâce à une réédition. J’ai toujours beaucoup de mal avec le trait graphique en noir et blanc que je n’arrive pas à apprécier. Sur le fond, il n’y aura guère de péripéties mais une impression sur l’enfance, les vacances, les rêveries et la fraternité. On sent qu’il y a beaucoup de sensibilité mais retenue. J’ai aimé ce côté amour fraternel et passage du flambeau.

23/05/2012 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Pour l'instant je n'ai jamais été déçu par Baudoin. Cette petite BD est remarquable de simplicité et de sincérité. J'ai été touché par cette autobiographie qui raconte sa jeunesse avec son frère "Piero". L'auteur se livre mais rend surtout hommage à son frère avec qui il partageait tout et surtout la passion du dessin. Dans cette BD, le dessin N&B est épuré avec un petit côté enfantin qui fait son charme. Je continuerai à découvrir cet auteur car il sait transmettre les émotions sans en faire des tonnes.

13/04/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Enfin une BD de Baudoin qui a su me plaire, me captiver du début à la fin et me toucher. Cet album aborde deux sujets : la jeunesse de Baudoin et l'amour qu'il porte à son frère d'une part, et d'autre part leur passion commune pour le dessin et comment celui-ci s'est développé pour Baudoin au fil du temps. Avec ce récit, Baudoin m'a offert les clés de la compréhension d'une partie de son art, les clés pour comprendre son dessin, pourquoi il a fait le choix de cette esthétique qui, jusqu'à présent, me rebutait car je la trouvais trop brouillonne, avec un trait trop charbonneux. Et effectivement, en expliquant en quelques pages le schéma de pensée qui l'a amené à aborder son dessin de cette manière, j'ai pu suivre cette évolution et l'apprécier à sa juste valeur. Sans pour autant que cela soit vraiment mon goût personnel, je le comprends mieux et verrais probablement les planches de Baudoin sous un nouveau regard. Mais ce n'est pas tout car l'essentiel du récit porte tout de même sur la relation entre Momon et Piero, les deux frères Baudoin. Cette relation fusionnelle est touchante, faites de rêves, d'imagination et de vie de tous les jours. On suit son évolution et ses changements avec intérêt et affection. Le récit est fluide et plaisant, sans fioritures et digression malheureuse. Il a su m'intéresser de bout en bout et me toucher à certains moments cruciaux. Le dessin est dans le style de Baudoin mais son trait est ici plus fin, plus net que dans la majorité de ses autres oeuvres : je le préfère comme ça. Si bien que sans être totalement amateur de cette esthétique, j'ai trouvé cet album plutôt joli. Bref, je suis heureux d'avoir eu l'occasion de lire cette BD au petit format de Baudoin et peut-être que, grâce à elle, je vais enfin voir mes futures lectures de cet auteur sous un oeil plus favorable que celui que je lui portais jusqu'à présent.

15/11/2007 (MAJ le 15/11/2007) (modifier)
Par cac
Note: 4/5

Baudoin raconte de manière autobiographique une partie de son enfance et sa vie avec son frère Piero. Ils ont été élevés ensemble malgré leur légère différence d'âge, c'était plus « facile ». On découvre également comment il s’est lancé dans la bande dessinée. C’est intéressant, sensible, on se plaît à suivre cet hommage à un frère. Un frère qu'il idéalise peut-être trop, se dévalorisant face à ses propres réalisations.

14/02/2007 (modifier)
Par Ludagogo
Note: 4/5

Fan de Baudoin, surtout des ces premières années (Couma Aco, La peau du lézard), j'ai beaucoup aimé cette BD qui aide à mieux le connaître. Son dessin y est comme toujours du grand art, et cette Bd aide à comprendre pourquoi... Pour moi, ce qu'il a fait de mieux depuis les 2 merveilles citées plus haut.

19/02/2005 (modifier)
Par Picado
Note: 4/5

Personnellement je n'apprécie pas beaucoup Baudoin. J'avais commencé par "le chemin de Saint Jean" puis l'Eloge de la poussière. Je les avais trouvés trop fouillis bien qu'extrémement bien dessinés. Le dessin de Baudoin reste très beau, et j'ai beaucoup aimé l'histoire, qui est plus structurée par la chronologie... Le lire permet de mieux apprécier l'oeuvre de Baudoin, d'autant plus que toutes ses BDs sont en relation et se répondent les unes les autres. J'ai beaucoup apprécié l'évocation de ses souvenirs, et les liens avec le dessin. A lire pour apprécier l'oeuvre de Baudoin.

11/11/2004 (modifier)