Conrad et Paul

Note: 3.75/5
(3.75/5 pour 4 avis)

La vie drôle et sensible d'un couple homo.


Auteurs allemands El Vibora Gays et lesbiennes

Depuis dix ans, Conrad et Paul partagent chambre et cuisine. Mais quant à la raison profonde et première de leur union homosexuelle, eux-mêmes ne s'en souviennent plus franchement bien. Couple parfait, vu la longueur sans langueur. Quoique, tout n'est pas simple. Ralf Konig nous laisse une fois de plus risquer un oeil sur la vie douce et tranquille de ce couple mythique. Entre cours de piano et backrooms, entre la gentillesse intellectuelle et bien élevée du blond Conrad et la virilité toute velue du petit Paul, ces deux antipodes du monde homo, il y a une grande marge que Konig nous fait découvrir sans complexes pour notre plus grand plaisir à tous, petits et grands, glabres et velus, virils et efféminés, homos et hétéros, hommes et femmes !

Scénario
Dessin
Couleurs
Traduction
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1994
Statut histoire Histoires courtes 7 tomes parus

Couverture de la série Conrad et Paul © Glénat 1994
Les notes
Note: 3.75/5
(3.75/5 pour 4 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

04/11/2004 | Ro
Modifier


Par Bruno :)
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Bruno :)

Un scénario archi-torché et une liberté de ton -et de trait !- quasi révolutionnaire (surtout et ENCORE plus aujourd'hui...). Ralf König va jusqu'au bout de son sujet : le désir charnel et les contraintes et conséquences qui résultent de son assouvissement (ou non !) ; à la fois pour le couple formé par les héros de l'histoire (plus vrais que nature et universellement humains, comme à l'accoutumée...) ainsi que pour la cohorte de personnages secondaires, tous aussi bien croqués. La crudité graphique des scènes les plus passionnées renforce puissamment le côté "naturaliste" de l'exercice et son authenticité ; et l'humour -visuel et/ou de situation- le plus énorme se marie sans problème avec les représentations les plus détaillées de la sexualité virile. Il faut y ajouter la tendresse de l'auteur, présente aussi dans la totalité des albums que j'ai pu lire, pour ses personnages mais aussi pour l'ensemble de ses contemporains : une générosité infinie et une absence totale de jugement -si ce n'est sur nos "choix", en tant que société. Moi, je l'ai connu via Gay-Pied magazine (si je me souviens bien...?!); mais il serait extrêmement dommageable de ne pas apprécier Ralf König AUSSI pour la dimension universelle de son œuvre : ça va bien au delà des "gros nez", Homo ou pas.

16/10/2023 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Ce n’est pas le truc le plus drôle ou le plus réussi de König que j’aie eu l’occasion de lire, mais c’est quand même une lecture sympathique. En fait, je trouve qu’il y a quelques longueurs, des passages un peu ennuyeux, qu’il aurait pu aisément élaguer. Mais pour le reste, on retrouve ses types de personnages habituels, dans le milieu gay. Le couple de héros (deux homos berlinois) est différent et complémentaire. Paul, petit bonhomme dynamique, cash dans ses propos, est franchement obsédé par la baise, tandis que Conrad, plus âgé, est plus posé : mais les deux forment un couple libre, qui s’autorise des infidélités – au grand jour. Si je n’ai pas trouvé tout drôle, certains passages le sont vraiment beaucoup : la suite de quiproquos amenant Conrad à perdre le jeune (et bel) élève de son cours particulier de piano, certaines réactions de Paul lorsqu’il drague un ouvrier à la belle carrure (mais hétéro !) m’ont bien fait marrer. Comme souvent chez König, ce n’est pas trash, il marie très bien banalités de la vie quotidienne et sujets plus sérieux. Le sida, les préjugés homophobes (chez les quidams ou les proches, la famille, etc.) par exemple. Le dessin est simple, parfois simpliste, avec des personnages à gros nez. Mais König arrive à donner du dynamisme à ces trognes sans trop de détails, et Paul, avec peu de traits, souvent rien qu’avec ses yeux, est vraiment un personnage attachant, vif, plein d’excès et de franchise.

07/01/2021 (modifier)
Par Thobias
Note: 4/5

Excellente série de Ralf König qui possède un véritable don humoristique. Même son trait de crayon, pourtant sans grande recherche, me fait rire. D'un album à l'autre on passe d'une suite de saynètes à une histoire complète. Pourtant l'ensemble conserve une grande cohérence. On s'attache beaucoup à ce couple homo berlinois et à leurs diverses aventures ou anecdotes, souvent d'ordre sexuel. Les personnages secondaires sont souvent savoureux : Ah la belle famille ! Les situations tour à tour cocasses ou totalement irréalistes sont bien trouvées. On ne s'ennuie jamais. Ralf König sait aussi aborder des sujets sérieux même à travers le prisme de l'humour : le spectre du SIDA est omniprésent.

24/05/2014 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

J'avoue qu'au vu des couvertures et des titres de cette série, je m'attendais à quelque chose de plutôt gras et acide, presque trash, histoire de choquer l'hétero moyen. Mais en définitive, malgré pas mal de scènes très crues, Conrad et Paul est une série nettement plus fine et sensible que je l'imaginais. Le dessin n'est pas exceptionnel, plutôt dans le genre strip comique noir et blanc. Mais il passe très bien. Quant aux histoires, même si je ne les trouve pas toutes franchement drôles, elles recèlent pas mal de bonnes choses. Le couple que forment Conrad et Paul est très attachant. Cette vision de la vie homosexuelle pleine à la fois de sexe, de sentiments et de vie quotidienne a tout pour rapprocher hétéros et homos. Et comme le tout est raconté avec humour sans chercher à choquer ni à critiquer le lecteur hétéro, je trouve ça plutôt pas mal.

04/11/2004 (modifier)