Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Slhoka

Note: 3.34/5
(3.34/5 pour 38 avis)

Slhoka. Rescapé d’un accident d’avion avec son ami Ar’n, recueilli par une étrange tribu, les Dorés, sur un île paradisiaque, ce jeune pilote va découvrir l’amour avec Leidjill, un belle indigène.


Lanfeust Mag

Sur la planète Link-Arkhoïde, les deux plus grandes puissances se déchirent dans une guerre sans fin. L’Okrane, dirigé par son chef Le Pourpre, cherche un moyen radical pour éliminer son ennemi juré : La Zeïde. Mais voilà que le projet est perturbé par un pilote de guerre, Slhoka. Rescapé d’un accident d’avion avec son ami Ar’n, recueilli par une étrange tribu, les Dorés, sur un île paradisiaque, ce jeune pilote va découvrir l’amour avec Leidjill, un belle indigène. Lorsque l’Okrane arrive sur l’île, ce n’est pas pour les secourir, mais pour transformer ce paradis en enfer. Shloka perd ses amis mais reçoit un mystérieux pouvoir qu’il lui faudra maîtriser. Ce pouvoir lui permettra-t-il de venger ses amis ou lui a-t-il été attribué pour une mission plus noble ?

Scénariste
Dessinateurs
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2001
Statut histoire Série en cours - cycle(s) terminé(s) (Premier cycle de 4 tomes) 11 tomes parus
Couverture de la série Slhoka
Les notes (38)
Cliquez pour lire les avis

17/10/2001 | Fubuki
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai longtemps hésité avant de me lancer dans la lecture de cette série, car je prévoyais une lecture longue et le côté formaté des Bd Soleil dans le même style. Et j'avais raison, c'est du pur Soleil, faut vraiment être aveugle pour pas le voir, mais même si je ne regrette pas véritablement ma lecture, j'en ai eu vite assez, et finalement sans grand enthousiasme, j'ai fini par m'arrêter avec le tome 7. C'est trop long, trop de péripéties, trop de trucs exagérés, ça tire trop sur la corde... j'ai l'impression nette que le scénariste se prend un peu pour Arleston en pressant le fruit jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de jus. Effectivement, si les 2-3 premiers albums ont une certaine saveur, très vite je me suis plus ou moins désintéressé des personnages, de l'ambiance, des rebondissements qui deviennent de plus en plus redondants, sans compter que c'est un univers qui sent aussi le déjà vu, et ce genre de fantasy finit par me laisser indifférent, ça n'évolue pas, ça se répète trop, donc à un moment donné, ça finit par stagner... D'autant plus qu'il y a eu un laps de temps de 6 ans entre les tomes 3 et 4, ça fait beaucoup ; heureusement que j'ai pu lire le tout à la suite sans ce désagrément. Ensuite, le changement de dessinateur n'est pas totalement perturbant, ils sont assez proches ; le dessin de Floch n'est pas vilain, mais je préfère les graphismes un peu plus couillus, et je trouve que son dessin est nettement mieux et plus esthétique sur Les Naufragés d'Ythaq. Le tome 4 clôture donc un cycle, et ça aurait dû en rester là si les auteurs avaient été raisonnables ; si ça avait été le cas, ça m'aurait conforté pour classer la série dans les Bd de bonne facture en fantasy, mais cet entêtement à toujours vouloir en faire plus, à prolonger des aventures en les suçant jusqu'à la moelle, devient franchement nuisible.

08/08/2016 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai la chance d'avoir lu les 4 tomes les uns après les autres sans avoir attendu une longue paire d'années avant la parution du dernier tome. C'est vrai que cela aurait été dommage de ne pas terminer cette histoire qui s'est avérée plaisante et divertissante dans un registre toutefois léger. On ne peut qu'approuver la démarche de l'auteur qui a du respect pour son public d'autant que c'est série n'est pas mauvaise. Il y a incontestablement un mélange de genres et une nette ressemblance avec Lanfeust. On sent nettement l'empreinte de l'éditeur Soleil. Je dois également avouer que j'aime le dessin d'Adrien Floch que j'aurais l'occasion de retrouver sur Les Naufragés d'Ythaq, une autre série qui marche bien commercialement parlant. J'ai senti quelques manoeuvres un peu facile au niveau du scénario qui a commencé à prendre une autre direction à partir du second tome. Il y a des personnages qui disparaissent puis aparaissent sans qu'on ne les reconnaissent pour autant. Par ailleurs, il y aurait eu des efforts à faire au niveau des dialogues. On nous dit que ce tout ceci n'est qu'un premier cycle. Je doute toute de même qu'il y ait une suite un jour. En tout cas, elle devra corriger certains défauts pour s'améliorer et rencontrer le succès du public. Ma vraie note: 3.5 étoiles.

22/01/2011 (modifier)
Par Pacman
Note: 3/5

J'ai acheté le début de cette série que je classerais science fantaisy car je n'ai pas acheté la série Lanfeust de Troy. En effet, les deux séries, éditées chez Soleil, me semblent vraiment construites sur le même modèle et semblent utiliser les mêmes ficelles. Alors pour faire un peu original, j'ai choisi plutôt Slhoka que Lanfeust. Espérons que la suite me donnera raison. Octobre 2008 je pense qu'il va bientôt falloir classer cette série comme abandonée, où elle ira rejoindre ses nombreuses semblables, sorties des presses de son même éditeur et songer à n'investir aux éditions Soleil que dans des cycles complets... Juin 2010 voila qu'on me fait mentir! le tome 4, qui cloture le premier cycle (il y en aura donc un autre??) est sorti de derrière les fagots... Bon, pour moi, il n'est pas du niveau des premiers, mais il a au moins le mérite d'exister. -Spoiler- Fin prévisible, avec les amis du héros qui meurent, victimes des sombres machinations des méchants, sauvetage in extremis du monde par le héros, qui y laisse des plumes, on garde quand même quelques personnages secondaires charismatiques pour la suite et amballez, c'est pésé, on passe au prochain cycle! -fin du spoiler- Pour ma part, je laisse les trois étoiles, mais je descend ici, j'ai des choses bien plus intéressantes à lire.

18/01/2004 (MAJ le 24/06/2010) (modifier)
Par js
Note: 3/5

Slhoka est une histoire dont le scénario porte bien l'étiquette "made in Soleil" ; un élu avec un pouvoir inouï, des Divinités, de la guerre avec le grand méchant sadique en soif du pouvoir absolu, une histoire d'amour, des petites blagues pas vraiment exceptionnelles, l'héroïne coquine ... Cependant cette histoire est agréable à lire et les personnages sont plutôt attachants. Le jeune Slhoka, entre haine et amour, devoir et sentiment, avance dans un monde ravagé par la guerre et lui seul peut empêcher la Terre d'être détruite par la folie humaine. Je me répète, mais c'est très classique. De l'heroic-fantasy donc, avec quelques passages exagérés où l'on a envie de dire "...et là ils ne sont toujours pas morts ?!" Les dessins sont bien menés, de bons paysages, des explosions "sympathiques" et une folie sanguinaire bien mise sur papier (j'adore "le pourpre"). Voilà du texte pour ne pas dire grand chose finalement... Du Soleil, de l'heroic, du déjà-vu, mais le tout est un ensemble bien homogène qui rend la lecture agréable et prenante, nullement somnolente ou pénible !!! Mon "oui" pour l'achat souligne le fait que le tome 4, le dernier de la série, est sorti (enfin ..............) !

26/05/2010 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5
L'avatar du posteur Pierig

C’est une bd qui est passée inaperçue dans le flot des sorties soleil…Cela est sans doute dû au choix de la couverture qui n’est pas des plus judicieux au regard de la qualité des planches. Pourtant ce premier tome vaut largement le détour ! La première chose qui frappe lorsqu’on ouvre cette bd, vous l’aurez deviné, c’est le dessin. C’est sûr, Floch est un dessinateur prometteur dont le style est dans la lignée de Tarquin, donc très "soleil". Les couleurs sont également très belles…logique, elles sont signées Lyse. Toutefois, un dessin et des couleurs qui assurent ne font pas nécessairement un bonne bd, le scénario doit également tenir la route. Je dois avouer que c’est pas trop mal le cas ici. En effet, même si le premier tome d’une série pose les jalons du récit, l’histoire est suffisamment dense pour ne pas ennuyer le lecteur qui reste sur sa faim…à la fin de ce tome. Certains pourront reprocher la ressemblance de l’île et de ses habitants avec le monde d’Aquablue ou encore le pouvoir de guérison que possède Leidjill avec celui de C’ian de la série Lanfeust. Qu’importe ! la trame de cette histoire me semble assez bien ficelée que pour entrevoir une suite prometteuse et propre à cette série. La sortie du second tome "les jardins de Sangali" est prévue pour décembre . . . A suivre avec attention donc ! MAJ du 25 mai 2010 Après 6 ans de silence radio, on pouvait légitimement penser que le pouvoir autodestructeur de Slhoka (le "mutant") avait sabordé la série. Plus sérieusement, j’avoue avoir hésité à me séparer des trois premiers tomes lors du grand nettoyage de printemps de ma bibli pour faire de la place. Cela aurait été dur car Slhoka est ma toute première série avisée sur BDT et j’éprouvais un certain attachement à son égard. Mais je m’étais fixé des règles dont celle de me défaire, entre autre, de toutes les séries abandonnées. Et puis voila que j’apprends que Floch est remplacé par Ceyles aux dessins pour reprendre et clore le premier cycle. Ce quatrième tome, d’une pagination plus conséquente, apporte enfin une conclusion et surtout des réponses qui étaient en attente depuis trop longtemps. Le trait de Ceyles, proche de celui de Créty, est différent de celui de Floch (plus proche d’un Tota) tout en restant dans la continuité de ce dernier. Godderidge a pris soin de ne pas bâcler le scénario. Il propose un final qui bien abouti avec un revirement de situation qui, bien que pouvant être prévisible, ne tombe pas comme un cheveux sur la soupe. L’unité graphique et scénaristique de la série est donc préservée. A noter que même si ce tome 4 marque la fin d’un premier cycle, il peut se suffire à lui-même. On se retrouve donc avec une série avec une vraie fin ! Merci aux auteurs pour le respect qu’ils ont eu envers leur public. Assurément une série de bonne facture !

09/11/2002 (MAJ le 25/05/2010) (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Après la lecture des 3 tomes. Je croyais avoir avisé cette BD depuis longtemps ! J'avais de l'estime pour cette série plaisante et originale. L'univers mis en place me plaisait, le dessin était agréable et le scénario m'intriguait et me donnait envie de lire la suite. Mais voilà depuis plus de 5 ans, la série n'a pas évolué. Ce procédé made in Soleil est inconvenant. En même temps, on finit par perdre patience et évoluer au fil des lectures. Résultat : si un jour le tome 4 sort, ce sera sans moi. Tout le monde est perdant dans l'affaire.

06/08/2009 (modifier)

Tous les éléments d'une bonne BD sont là : dessins dynamiques et efficaces, belle colorisation, scénario accrocheur. Et pourtant, jamais je ne monterai ma note à 4/5. Il manque pour ça quelque chose de très important : l'originalité. Il n'y en a aucune dans Slhoka. C'est purement et simplement un très bel emballage sur des idées remâchées et radotées mille fois dans l'univers de la BD. Ça ne m'impressionne pas du tout. Mais je me dois de donner 3/5 parce que, oui, c'est bien fait.

28/10/2008 (modifier)
Par JAMES RED
Note: 3/5

Une série qui sans être très originale est plutôt de bonne facture. Certes, cette série ressemble beaucoup à Lanfeust et ses clones made in Soleil. Pourtant pour une fois, les auteurs s'en démarquent un peu et livrent un scénario assez intéressant et plutôt plus complexe que d'habitude. On est dans le genre du Space Opera et les auteurs nous livrent quelque chose d'honorable, sans tomber dans l'humour lourd version Soleil. A découvrir pour ceux qui ne connaîtraient pas.

10/07/2006 (modifier)
Par Chelmi
Note: 3/5
L'avatar du posteur Chelmi

"Slhoka", de lui dépend l’avenir… Godderidge raconte l’aventure d’un jeune pilote qui se voit doter d’un grand pouvoir magique, et c’est de lui que dépend le destin de sa planète. Je vous l’accord rien de nouveau sous le Soleil mais c’est plutôt bien tourné. Et cette histoire a tout de même l’originalité de mêler habilement des éléments propre à la science-fiction dans de l’heroic fantasy. Une bonne bd pop corn. J’aime beaucoup le dessin de Floch assez proche du coup de patte de Tarquin chez le même éditeur. Il me semble deviner une inspiration de la bd asiatique au niveau des visages et surtout des coiffures. Les décors et les paysages sont sublimes et le découpage est efficace. Je n’ai rien à dire sur les couleurs de Lyse si ce n’est qu’elles servent bien le dessin. Une bonne petite série qui mérite d’appartenir à votre BDthèque, si le dernier tome (4) tant attendu, veut bien montrer le bout de son nez un de ces jours.

24/04/2006 (modifier)
Par Thanos
Note: 4/5

Je pense tout simplement que cette BD est sympa! L'histoire est originale. Il y a un bon déroulement, il y a du dynamisme, ça bouge, on se laisse facilement plonger dans l'histoire. Les couleurs sont biens et les dessins sont corrects. Personnellement, c'est une de mes BD favorites. Simple et magique, que peut-on demander de mieux quand on veut lire ou acheter une BD?

14/09/2005 (modifier)