Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Transparent (Satorare)

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 4 avis)

Un pour dix millions d'habitants. C'est le taux de Transparents au Japon. Un Transparent est une personne victime d'un mal étrange: tout être présent dans son entourage est capable d'en "entendre" les moindres pensées.


Handicap Kodansha Seinen

Un pour dix millions d'habitants. C'est le taux de Transparents au Japon. Un Transparent est une personne victime d'un mal étrange: tout être présent dans son entourage est capable d'en "entendre" les moindres pensées. Les Transparents n'ont donc aucune intimité, et pourraient en souffrir cruellement s'ils en prenaient conscience, car ils ne se savent pas Transparent à moins qu'on ne le leur dise. En raison des talents et des caractéristiques exceptionnelles de ces individus, véritables Einstein en puissance, le gouvernement a décidé d'agir et a voté une loi obligeant la population toute entière à faire comme si elle était "sourde" pour protéger l'intégralité de ces trésors nationaux. Il suffit en effet qu'un Transparent découvre qu'il en est un pour sombrer irrémédiablement dans la folie, ou pire, mettre fin à ses jours. Un comité chargé de leur surveillance permanente a été mis sur pied. Ses agents secrets suivent et surveillent chaque Transparent 24 heures sur 24. Ce manga raconte les aventures de plusieurs Transparents: un interne se rêvant chirurgien, une jeune joueuse de shôgi, un petit garçon porté disparu, un Transparent tombant amoureux de la personne chargée de le surveiller.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juillet 2004
Statut histoire Histoires courtes (série terminée) 8 tomes parus
Couverture de la série Transparent
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

29/08/2004 | ThePatrick
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

C'est essentiellement parce que l'idée de base de cette série, les "transparents" en eux-mêmes, me paraissait originale et m'intéressait que j'ai acheté le premier tome de cette série. Transparent étant composée d'histoires courtes, à raison de 6 ou 7 par tome, un unique tome permet de se faire une bonne idée de la série et ce n'est pas désagréable. Dessin manga classique, pas fameux mais très lisible. Et donc cette idée d'étudier la question de personnes dont tout l'entourage est capable d'entendre les pensées est non seulement originale mais surtout bien traitée. La reflexion est faite comme dans un ensemble de nouvelles de science-fiction, abordant plusieurs idées et problèmes autour de la question : un "transparent" peut-il devenir docteur au risque de briser le silence professionnel, peuvent-ils devenir champion d'échecs alors que leurs adversaires savent à quoi ils pensent, comment peuvent-ils vivre l'amour avec une femme qui sait tout de ce qu'ils pensent mais qui craint aussi que tout leur entourage sache tout de leur relation et de leur vie sexuelle, etc... J'ai eu un tout petit peu de mal à certains moments car je suis peu friand de certaines pensées intimes que je trouve typiquement japonaises quand les personnages sont du genre "pervers frustrés" ou quand des sujets un peu scatos sont abordés. Mais malgré cela, j'ai toujours trouvé les reflexions sur ce sujet à base de fantastique très intéressantes et très bien menées. En outre, une bonne part d'humour fait passer la réflexion sans ennui ni trop de sérieux. Une lecture agréable et qui fait réfléchir également sur les gens et sur leurs façons de penser et de réagir.

22/04/2006 (modifier)
Par Thorn
Note: 3/5

Sympathique, ce manga. L’idée de départ est originale, et assez bien exploitée à travers les différentes histoires. Cela se renouvelle pas mal, chaque nouvelle histoire présente un autre transparent et ses problèmes de façon assez variée. Mais par contrecoup, le tout manque un peu d’un liant, d’un fil conducteur un peu plus épais qui transformerait cette juxtaposition d’anecdotes en un bon récit. Les personnages récurrents n’y suffisent pas, et c’est un peu dommage, ou du moins ça risque de l’être si cette série se prolonge trop. Le premier tome se suffit en effet parfaitement, on fait bien le tour du sujet. Et puis que ce soit pour les dessins ou le style, on est quand même, quoi qu’en dise Arzak, assez proche des shojos, et cela risque de rebuter des lecteurs.

08/03/2005 (modifier)
Par ArzaK
Note: 4/5

Mon coup de coeur du moment en matière de manga. Ces petites histoires sur les transparents sont originales et amusantes. Certaines sont un peu nunuches… mais ça passe très bien car un second degré salvateur est toujours présent pour permettre une autre lecture des événements contés. L’idée de base est complètement absurde mais très bien exploitée et développée, de manière tantôt mélodramatique, tantôt carrément humoristique (la première et la dernière histoire m’ont plié de rire). Alors un conseil : ne vous arrêtez pas à la couverture qui ressemble trop à celle d’un Shojo à l’eau de rose. Ca n’en est pas un. Espérons que les tomes suivants garde la même inventivité et que cela ne devienne pas répétitif.

12/09/2004 (modifier)

Une petite série bien sympathique basée sur une idée de départ à la fois originale et attirante. Le mélange des genres fait qu'il est difficile de classer "Transparent", qui par quelques aspects rappellerait presque certains shonens, mais qui reste tout de même largement du seinen, de par ses préoccupations somme toute assez psychologiques. Pour l'instant rien de très profond ou d'exceptionnel, mais on se prend très facilement au jeu et on rit même de bon coeur à certains passages. Le dessin est plutôt dépouillé mais pas désagréable. A lire pour passer un bon petit moment. Le tome 2 est lui aussi plutôt sympa, mais ne fait rien véritablement progresser. Malheureusement, la multiplication des points de vue, des opinions, des aventures, n'apporte pas grand-chose, et l'apparition d'un "méchant" en fin de volume me fait craindre le pire. :o| Ca reste distrayant, mais sans plus.

29/08/2004 (modifier)