Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Fox

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 15 avis)

Dans l' après-guerre, Alan Fox et son amie Edith, vont suivre de la France en Egypte les traces d' un livre maudit...


1946 - 1960 : L'Après-Guerre et le début de la Guerre Froide Egypte Jean Dufaux Les momies

Mon nom est Alan Rupert Fox.Je suis américain et pendant la guerre, en 44, mon avion a été abattu au-dessus de la France.... Après la guerre, Fox décide de revenir dans le village français où des résistants l' on aidé naguère. Dans des circonstances affreuses, il va entré en possession d' un livre égyptien; Le livre de Toth, Le Livre Maudit !!! Son parcours va être semé de morts toutes plus affreuses les unes que les autres. Accompagné de son amie Edith, son parcours va le mener jusqu' en Egypte sur les traces des anciens Dieux . Etes-vous prêt à affronter les Dieux de l' Egypte Millénaire pour connaître le pouvoir sans limites attaché aux enseignements contenus dans le Livre Maudit ????

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1991
Statut histoire Série terminée (2 cycles terminés) 7 tomes parus
Couverture de la série Fox
Les notes (15)
Cliquez pour lire les avis

13/10/2001 | Loïc
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Avis posté après la lecture des 4 premiers tomes, constituant un cycle complet. On est là en présence d’aventures « à l’ancienne », Dufaux y injectant du fantastique (comme souvent chez lui), mais dans un style résolument « old school ». Dès le départ, on est dans une ambiance proche de celles développées par E. P. Jacobs dans ses Blake et Mortimer, et l’apparition du professeur Mortimer dans le deuxième tome (dans une scène qui n’a d’ailleurs d’autres buts que de faire un gros clin d’œil) vient renforcer cette impression. Dufaux s’en distingue par la suite quelque peu, par une accentuation du fantastique, mais aussi par quelques touches sensuelles, voire érotiques, franchement peu prisées chez les auteurs du Journal de Tintin. L’ensemble se laisse lire, plutôt agréablement d’ailleurs. Même si la fin ne m’a pas forcément convaincu. C’est d’ailleurs le problème avec ces intrigues un peu alambiquée, qui usent du fantastique pour donner du rythme, mais qui ont du mal à retomber sur leurs pattes. C’est aussi souvent le défaut des scénarios de Dufaux, quand même.

02/09/2019 (modifier)
Par DamBDfan
Note: 2/5

Bof...Spécial tout ça ! En même temps, avec Dufaux, c’est souvent le cas et pas toujours dans le bon sens. Je pensais lire un truc d’aventure vite fait bien fait, mais ça n'a pas été le cas car l'histoire n"est pas si aisée. J’ai lu le premier cycle (les 4 premiers tomes) d’une traite, sans ennui, ce qui en général est synonyme de qualité mais finalement je n'ai pas été convaincu car il faut tout de même s’accrocher, l'intrigue n'est pas très clair et frise parfois le n'importe quoi incompréhensible (surtout la fin avec le passage dans la mine...) On est ici en pleine ambiance égyptienne (assez bien rendue graphiquement) avec légende pharaonique, livre maudit, esprits maléfiques,... Le scénario est complexe et tape dans le mysticisme, l’initiatique et bien sûr le fantastique cher à Dufaux. A découvrir pour se faire son idée mais pour ma part, j’aurai quand même préféré quelques choses de moins tarabiscotés. Je n'irais pas plus loin.

29/11/2015 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Mon avis porte sur le premier cycle "égyptien". Voilà une série qui date de 91 mais qui possède un petit air beaucoup plus ancien. Peut-être est-ce dû à la période où elle se déroule mais il s'en dégage un parfum rétro qui n'est pas désagréable. D'emblée il faut dire que nous ne sommes pas dans l'histoire du siècle, ni même de la décennie. Vieilles momies et rivalités entre les dieux égyptiens à travers les âges, un héros pur et dur un chouia caricatural et une belle blonde qui n'a pas froid aux yeux ni ailleurs. Les méchants sont dans la même veine et les péripéties qui se déroulent en Egypte ajoutent la touche indispensable à l'ensemble. Raconté de cette manière, l'on pourrait penser que nous avons affaire à une énième histoire de malédiction et pourtant si le tout n'offre pas une grande originalité, j'avoue que j'ai lu ce cycle avec plaisir. Alors au final tout cela est très cliché, les situations sont convenues mais c'est un agréable moment de lecture. Des raccourcis intempestifs m'empêchent de mettre la note supérieure mais d'un petit rien.

12/01/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Dès le début, Dufaux attaque sec ; les événements étranges de la mine constituent un début mystérieux et une bonne accroche pour donner envie au lecteur de continuer, puis ça enchaîne avec le récit non moins étrange d'Allan Fox. Il y a un côté occulte qui interpelle, mais malgré un paquet de grosses ficelles que Dufaux n'a pas peur d'utiliser, je marche parce que ça me procure un vrai plaisir de lecture qui sera peut-être vite consommé, mais agréable à saisir dans l'instant. Pourtant, dès le début, je trouvais le dessin pas très esthétique et limite bâclé ; plutôt étonnant de la part de J.F. Charles, surtout après Les Pionniers du Nouveau Monde qu'il avait soigné. Il faut attendre le tome 2 pour que son dessin se stabilise et devienne plus appliqué. Bon, malgré la tonne de clichés, je marche comme j'ai dit parce qu'il y a aussi d'autres éléments intéressants : la parenthèse égyptienne donne de l'exotisme à cette aventure et on y voit des sites célèbres ; le rythme est soutenu, et le cocktail action et mystère se maintient bien... Mais rapidement, Dufaux retombe dans ses travers lorsqu'il complique à volonté le récit, ça vire au fantastique un peu poussé jusqu'à ce qu'il se rende compte juste à temps qu'il ne fallait pas exagérer. Du coup, ça allonge inutilement le nombre d'albums, et ce premier cycle aurait pu tenir en 3 albums. Bon, il contrebalance par des clins d'oeil sympas comme l'utilisation du Pr Mortimer dans une scène drôle du tome 2 ; elle n'influe pas sur l'action mais elle détend un peu après tant de tensions, et ça plaît toujours aux lecteurs ce genre de cameo. J'ai également aperçu la silhouette d'Hitchcock dans le tome 3. Le tome 5 qui ouvre sur l'épisode écossais a une scène de chasse à courre très inspirée d'un film de John Huston, le Dernier de la liste ; les auteurs rendent un hommage explicite qu'aucun cinéphile ne peut ignorer avec la scène de l'accident. L'Ecosse est un pays qui a autant d'attraits que l'Egypte, un charme rustique inégalable dont l'ambiance est ici bien rendue, mais ce cycle m'a laissé un peu perplexe. Enfin voila, je n'ai pas envie de faire le difficile, le plaisir de lecture était là, c'est une bonne série dans sa globalité, bien calibrée et très remuante.

23/12/2014 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Fox? Vous avez dit Fox? Il ne s'agit pas de Mulder bien que cet américain enquête également sur des évènements paranormaux avec sa compagne. Il ne s'agira pas non plus des aventures de Samantha Fox, égérie éphémère des années 80 pour ceux qui ne connaissent pas. On regrettera tout d'abord le peu d'originalité de ce titre qui fait également très "pilote de supersonique". Cette série ne sera pas inoubliable mais pas désagréable pour autant. Il y a même une bonne lisibilité et une action plutôt maîtrisée. C'est assez intrigant pour demander la suite. Avec Jean Dufaux au scénario, ce n'est pas étonnant. Par ailleurs, le dessin est tout à fait correct. Cela fait étrange de retrouver Jean-François Charles sur ce type de série alors qu'il nous a habitué à plus sérieux (Les Pionniers du Nouveau Monde). Une vraie bd pop-corn comme on en faisait dans les années 90.

13/01/2009 (modifier)

Mon avis ne concernera que le premier tome (Le livre maudit) car étant donné que j'ai trouvé tous les défauts possibles à ce Fox, lire les autres serait du masochisme pur et simple. Et comme rien me laisse penser que la suite de cette série prendra un tournant radical tant d'un point de vue qualitatif que thématique mais continuera probablement sur sa lancée... Le Livre maudit, donc : un album d'une atterrante banalité, d'une irrémédiable platitude. Fox convoque à ce point tous les clichés d'un genre qu'on pourrait croire à une volonté de faire une synthèse parfaite de la prévisibilité scénaristique. De la première à la dernière planche, pas l'ombre d'une idée originale (certains posteurs parlent d'originalité ? Je me demande bien où elle se trouve), d'une approche un tant soit peu intéressante malgré un scénario déjà très lourdement handicapé par ses nombreux clichés et autres poncifs (on se croirait dans une aventure de Ricochet, c'est dire !). Pour ce qui est des clichés, en effet, c'est à une véritable séance de photographie que nous convie le scénariste. Les personnages d'abord : le héros américain, ancien pilote durant la guerre de retour en France, qui boit surtout du Coca (ben tiens !), au physique de beau gosse taillé au burin et conduisant une grosse moto (clic !). La fille : une p'tite mam'zelle française forcément ravissante et qui craque bien évidemment pour notre Big Jim de service (clic !). L'intellectuel timide au physique ingrat qui forcément ne sait pas comment s'y prendre avec les femmes (voilà un gars qui a vraiment tout pour lui). L'érudit aux allures de clodo mais à la connaissance livresque sans faille (que c'est original ! Clic !) auquel s'adressera notre héros bubble-gum. Un mystérieux messire l'inconnu (c'est pas moi !), allié de nos héros mais au comportement fuyant qui se dissimule forcément sous un accoutrement de motard (mon Dieu, mais qui est-ce donc ? Clic !). Des méchants à la dégaine très "discrète" (l'un d'eux porte un fez sur la tête. Ah l'exotisme de pacotille ! Clic !). On va en rester-là pour cette galerie de pantins. L'histoire est à l'avenant avec ce grimoire maudit (bon sang mais où Dufaux a-t-il été péché cette idée géniale ? Clic !) d'origine égyptienne (ah ! l'Egypte et ses mystères. Clic !) qui possède ceux qui ont le malheur de le lire, suivit de préférence par une mort bien douloureuse et l'incendie de leur domicile (clic !)...sauf pour notre gentil couple vedette curieusement épargné. Pourquoi ? La réponse est sans doute dans le tome 2 que je ne lirai pas de toute façon mais je subodore une explication bien cornichonne. Evidemment, les méchants (face de clown et tête à fez) veulent s'emparer du livre maléfique pour des raisons qu'on imagine peu philanthropiques. Afin de donner une bonne raison à notre GI Joe de les poursuivre jusqu'en Egypte, nos vilains auront l'idée "surprenante" d'enlever la p'tite française. Et comme notre homme en est tombé amoureux (clic !), sa motivation n'en est que décuplée. Tiens, le kidnapping de l'héroïne, je n'y aurais pas pensé. Souriez : clic ! Petite précision pour ceux qui se diraient que je n'ai rien compris aux intentions des auteurs : bien sûr, je ne suis pas contre les histoires fantastiques ou feuilletonesques sorties des vieux chaudrons, qui ont toujours leur charme...mais à condition que le scénariste joue habilement avec les conventions du genre, en les détournant, les reliftant quelque peu pour que le lecteur contemporain blasé y trouve son compte, y ajoute avec connivence un soupçon de dérision qui fait toute la différence. Hélas, je n'ai pas eu cette impression ici. On est dans le premier degré total, les événements s'enchaînent de manière prévisible et mécanique, et les personnages ultra-typés n'arrangent évidemment rien. C'est présenté comme de la grande aventure et je m'y suis ennuyé comme lors d'un dimanche pluvieux. Si vous n'avez jamais lu (ou vu) une seule histoire fantastique de votre vie, peut-être pourriez-vous y trouver un quelconque intérêt. Mais pour les autres... Quand au travail de J.F. Charles, je n'ai pas du tout aimé l'encrage, qui donne une impression bizarrement brouillonne à l'ensemble. Je préfère de loin ce qu'il a fait avec India Dreams, en couleur direct. Le plus étonnant dans tout cela : que cet album soit le premier d'une série de sept, ce qui tendrait à prouver qu'elle a trouvé son public. Tant mieux pour lui. Moi, je passe.

14/12/2008 (modifier)

Tome 1, 2, 3, 4 : Excellente histoire que Indiana Jones en personne aurait pu vivre. J’aime beaucoup le fait que l’histoire commence en France dans un contexte un peu énigmatique, puis se poursuit en Egypte. Les personnages, notamment Fox, nous sont très bien introduits. J’aime particulièrement ce coté fantastique lié au Pharaons, auquel nos héros vont être confrontés. Le dessin est particulièrement réussit avec un trait précis et appuyé par des couleurs douces. Tome 5 : Dans la continuité du premier cycle sauf que l’histoire se déroule en Ecosse L’expérience vécue par Fox en Egypte le rattrape et il semblerait que certaines Momies soient plus vivantes qu’elles n’y paraissent. J’aime beaucoup cet album, avec toujours une intrigue fantastique. Tome 6&7 : Histoire en deux albums. Même si le dessin reste toujours à l’hauteur, on change d’univers et nous rentrons dans quelque chose de plus réel. Rien de fantastique vraiment, l’histoire se déroule à l’aube des années 60 aux USA, l’auteur surfe, sur le nucléaire, les magouilles politiciennes et militaires, la peine de mort, etc. Je n’ai pas vraiment apprécié ce revirement scénaristique. Aussi ce qui fait particulièrement tache dans ce scénario est le retour d’un vilain du premier cycle. Pas top ! Au final je mettrais un 4/5 sans problèmes des albums 1 à 5 et un 2/5 des albums 6 & 7.

27/04/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Une bonne série, à l’action palpitante, qui mêle grande aventure et légendes antiques. Une série aussi qui se décompose en sortes « d’épisodes ». Dans les quatre premiers tomes, le postulat et ses développements sont surtout centralisés sur l’action et ses rebondissements. Pas (trop) d’états d’âme en suivant Fox et sa femme Edith dans un thème général qui mêle fantastique sur fond d’Egypte ancienne ; ce suite à la découverte du Livre Maudit. Par la suite, et bien que l’action soit encore omniprésente, les auteurs mettront un peu plus l’accent sur la personnalité du héros. Ce dernier va ainsi –petit à petit- se dégrossir de cette épaisseur de personnage « pur et dur » qu’il représentait avant. Au long des opus, le scénariste va ainsi semer des sortes d’informations relatives à Fox, le rendre un peu plus « humain » ; ce même s’il parle très peu et conserve une sorte de mystère général autour de sa personne. Fox ?… une bien bonne série à suivre, bien conçue dans le développement de ses histoires ; une série souvent bondissante qui bénéficie d’un graphisme nerveux, lisible, dont le style s’accorde très bien au narratif.

11/12/2007 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Je n'ai lu qu'un seul cycle (celui aux états unis), et j'ai trouvé ça pas mal. Au début c'est un peu embrouillé, il y a pleins de personnages qui n'ont rien à voir les uns avec les autres. Mais quelques pages plus tard et surtout bon nombre de péripéties plus tard, tout s'éclaire. On comprend enfin les liens entre les personnages, ça se tient bien, meme si le complot dans lequel on se retrouve est un peu "enorme". Ce qui ne m'a pas emballé par contre, c'est le trop grande nombre de situations périlleuses, dont réchappe le héros, uniquement sur un enorme coup de chance.... Alors que le mechant lui pointe son flingue dessus, qu'il ne lui reste que 5 secondes à vivre, une voiture sortie de nulle part renverse malencontrueusement le mechant..... J'ai pris ces albums à la bibliothèque, c'était vite lu, pas mal dans l'ensemble, mais ça ne fera pas partie de ma BDthèque.

07/12/2005 (modifier)
Par nobo
Note: 3/5

Alors ca part très bien; à la fin du premier tome j'étais déçu de ne pas avoir la suite à lire sous la main. Puis j'ai un peu décroché, l'histoire devient complexe, dure à suivre, en réfléchissant bien ça tient debout mais c'est un peu casse tête parfois, et surtout j'ai perdu l'envie d'en savoir plus en m'avançant ds la série (je me suis arrêté au premier cycle, 4 tomes). Cependant ce n'est pas un navet, le dessin s'améliore tout au long de la série. Pour ce qui est de l'acheter c'est pas obligatoire, une bd à lire, sans plus.

21/11/2003 (modifier)