Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Hybrides

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Un monde post-apocalyptique où les humains vivent reclus entre eux et chassent leurs descendants qui sont devenus des hybrides mi-enfants mi-animaux.


Après l'apocalypse... Hybrides La BD au féminin

Dans ce monde post-apocalyptique, les enfants humains sont tous atteints d'une étrange mutation : ils sont mi-humains mi-animaux à la naissance. Effrayés par ce qu'ils considèrent comme une maladie honteuse, les adultes rejettent ces enfants et vivent reclus dans les villes, tandis que les jeunes se sont emparés des forêts et de la nature hors des villes. Deux jeunes humains, un garçon et une fille, n'ont semble-t-il pas été touché par cette tare et vivent encore parmi les humains. Jusqu'à ce qu'ils soient obligés de quitter la ville et de rejoindre les hybrides. S'ensuivront alors des aventures où tous ensemble, ils essaieront de découvrir la vérité sur leur vraie nature.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1984
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Hybrides
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

30/01/2004 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cette Bd est restée très peu connue parce que jamais rééditée par Glénat et prenant pour sujet un thème fantastique étrange et insolite ; je l'ai découverte en 1987 lorsque l'éditeur l'a reprise (premier album édité en 84 chez Temps Futurs). La bande s'inscrit dans la catégorie des Bd évoquant une époque post-atomique où l'humanité a plus ou moins disparue, laissant la place à une race hybride d'aspect humanoïde, mi-enfants, mi-animaux aux formes graciles. La dessinatrice Séraphine utilise un graphisme propre inspiré de la nouvelle Ligne Claire réaliste belge, qui donne une ambiance poétique et décalée à la série, qui hélas ne connaîtra pas le succès. J'aime assez son dessin au trait fin et diaphane, tout en douceur qui imprime une sorte de sensibilité subtile à cette série. Créditée comme seule auteure de sa Bd, Séraphine a été assistée au départ par Benoît Peeters ou Thomas Smolderen pour la partie scénaristique. Certaines idées n'occultent pas un côté légèrement inabouti et peu dynamique qui sont les défauts de cette bande qui mériterait peut-être une relecture ou une redécouverte attentive. Mais l'ensemble, bien que déroutant, n'est pas si mal.

24/03/2014 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Un dessin pas mauvais, un thème de scénario pas tellement original mais bien mené. Voilà une Bd de Sf qui se lit bien et n'a rien de désagréable. Extrait du commentaire de Numa Sadoul dans Circus n°79 : « (...) roman-bédé de science-fiction mythologique, peuplé de ruines, de mutants cornus, avec une réflexion sur la condition de l'homme et de l'animal (référence est faite à la chanson "Animal" de G. Manset). C'est très bien fichu, c'est prenant, ça décape et ça décoiffe, c'est poétique.» Je ne ferais pas autant d'éloges sur cette série personnellement, mais je ne la trouve pas si mal.

30/01/2004 (modifier)