Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Tanatha

Note: 3.17/5
(3.17/5 pour 6 avis)

Troisième millénaire. Un terrible virus décime la population de la planète.Tanatha, tueuse aux ordres du pouvoir suprême, est chargée d'éliminer les propagateurs de ce terrible germe...


Anticipation Après l'apocalypse... Dictatures et répression Maladies et épidémies Utopies, Dystopies

Troisième millénaire.Un terrible virus décime la population de la planète. Belle, sensuelle, Tanatha dissimule sous son aspect de jolie femme une force colossale et une froideur de tueuse. Dans un monde rongé par un virus mortel, Tanatha élimine ceux qui portent cette nouvelle peste en eux. Tout d'abord aux ordres du Pouvoir (oligarchie décadente loin des réalités du peuple voire de la Terre elle-même), elle va rapidement changer de camp et découvrir ce qui se trame en réalité.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1992
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Tanatha
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

29/01/2004 | Ro
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Le début de cette série me donne envie de vomir. Nous avons là une tueuse froide implacable au doux prénom de Tanatha qui n'hésite pas à tuer (entre autre) un bébé dans son berceau afin d'obéir aveuglément aux ordres au nom de la santé publique dans un monde ravagé par un virus. C'est un régulateur, vous l'aurez compris! On pense tout de suite à l'autre série du même nom. La comparaison va s'arrêter là car les deux séries ont pris des directions différentes tant au niveau du scénario que des thèmes traités. J'ai bien aimé le discours de l'archevêque dans le premier tome : "faites ce que je dis pas ce que je fais". La classe dirigeante n'est point épargnée et c'est tant mieux. Tanatha est une bonne série avec un bon scénario et un dessin convenable. Elle demeure toutefois un peu dépassée par l'actualité mais offre tout de même une vision intéressante de ce que pourrait être l'avenir.

10/04/2009 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Pas mal, oui, mais avec quand même un postulat de départ qui "sent le déjàvu/déjà lu. J'ai donc suivi Tanatha. C'est un "régulateur" employé par le gouvernement central. Son boulot ?... supprimer ceux dont le contrat de vie est arrivé à expiration. Gloups !... et tout ça pourrait se produire dans un futur... pas si lointain ?... J'ai ainsi "visité" Paris dont le centre est réservé aux nantis, et dont l'extérieur est peuplé de gens socialement "moindres". Mais ces dernier croient en un "Grand Dé" qui pourra leur donner une vie meilleure. Forcément, Tanatha va être programmé pour le retrouver... Oeuvre futuriste où j'ai bien aimé le soin apporté au graphisme réaliste, "Tanatha" ne renouvellera quand même pas le genre. N'empêche, ça se lit avec un réel plaisir par une action où les rebondissements sont nombreux. Scénarios bien ficelés, intrigues où les manipulations diverses jouent avec l'esprit, Tanatha est une bonne série, oui, mais sans plus.

23/09/2007 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Une bonne extrapolation de ce que pourrait être notre avenir, si le SIDA commence à muter... J'ai été assez intéressé par le parcours de Tanatha, même si je la trouve un peu trop transparente, diaphane, du point de vue caractère... Ceci dit, ça se tient bien, ça se lit pas trop mal, et le dessin de Hé est assez agréable, surtout dans le tome 3. Curieusement, je trouve le tome 4 moins bon, graphiquement parlant. Une remarque positive : l'idée du "traitement" à faire subir à Tanatha à la fin se justifie, par rapport à l'histoire, mais on aurait pu avoir une scène de sexe -relativement- gratuite. Les auteurs ont préféré ne pas la montrer, même si l'on a déjà vu l'héroïne dans le plus simple appareil dans le tome 1, et c'est tant mieux. :) Intéressante cette série...

31/03/2005 (modifier)
Par cac
Note: 3/5

Cette série est pas mal du tout. Tanatha est une tueuse, ou plutôt un régulateur de démographie, dans un monde vérolé par un virus ravageur – ce qui fait fortement penser au SIDA, mais qui n’est jamais dit explicitement, pour peut-être garder l’intemporalité de l’œuvre. On prend goût à cette société dans laquelle les riches ont tous les pouvoirs y compris sur le climat, et reste la petite minorité qui vit bien face à la populace parquée dans de misérables bidonvilles. On ressent un peu des thèmes semblables aux "Eaux de Mortelune", du même scénariste. Les dessins sont corrects, au mieux de leur forme dans le tome 3 je trouve. Je n’ai pas encore le tome 4, mais je vais essayer de me le procurer.

29/01/2004 (modifier)
Par Thorn
Note: 3/5

Mmm... J'ai lu cette série y a longtemps, et elle ne m'avait franchement pas marquée à l'époque. Disons que le scénario n'est pas super original (la méchante au service du système qui n'est pas méchante au fond surtout quand elle se rend compte que le système est pourri, et puis l'univers post-apocalyptique partagé entre les riches décadents qui ont le pouvoir et les exclus à la rue). Et même si l'histoire est correctement traitée au début, il me semble qu'elle perdait de plus en plus son intérêt. Pour les dessins, ben ils sont corrects, sans plus. Bon, j'ai pas dit que c'était nul, disons que je l'ai lu parce que ça m'était tombée dans les mains, mais que je l'ai oublié tout de suite après.

29/01/2004 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Franchement une série SF que j'avais trouvé pas mal à la lecture, voire bien. Il y a de l'action, des mystères, un complot. On y retrouve une Terre post-apocalyptique, sauf qu'ici, l'apocalypse est dûe à un virus (sans doute le Sida), et dirigée de manière fasciste. Une rébellion combat le Pouvoir en place, et Tanatha, tout d'abord tueuse pour le Pouvoir, va se retrouver impliquée dans un complot et découvrir des choses qui lui feront changer de camp et vivre ensuite des aventures à plus grande échelle. Le dessin est plutôt bon. Seules les couleurs sont moyennes et ont un peu vieilli. Côté scénario, on retrouve quelques thèmes chers à Cothias (notamment les dirigeants décadents). La base du scénario sur les ravages potentiels du Sida est un peu dépassée de nos jours, mais la trame globale de cette BD est sympa. Je suis d'ailleurs surpris qu'aucune réédition n'ait encore eu lieu.

29/01/2004 (modifier)