Adieu Chunky Rice (Good-Bye, Chunky Rice)

Note: 3.11/5
(3.11/5 pour 9 avis)

Chunky Rice, jeune tortue mâle, sur le point d'étouffer dans cette ville qu'il habite, part loin... en laissant derrière lui une jolie et tendre souris.


Animalier Comix Ecritures Les Rongeurs Top Shelf Productions

Chunky Rice passe sa dernière soirée avec son amie Dandel, tendrement enlacés sous une tente plantée sur la plage. Le lendemain matin, Chunky part à bord d'un ferry. Il part apparemment très loin, puisqu'ils se font leurs adieux. Chunky part à bord du ferry de Charles, grand frère de son colocataire. A bord, il apprend à connaître les autres : deux soeurs siamoises cyniques et radicalement opposées, Charles, amoureux de la mer et de sa violence, et Eleonore, compagne quasi muette de Charles qui ne le comprend pas. En parallèle, on suit l'ex-colocataire de Chunky, qui subit un traumatisme quand son nouveau compagnon, un joli merle s'envole ; tout cela lui rappelant son enfance... Comme le dit si joliment Dandel à la fin de l'album : "il n'y a pas d'adieu, Chunky".

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2002
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Adieu Chunky Rice
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

31/10/2003 | dita
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

J'aime bien Craig Thompson mais ce n'est pas parce qu'il y a son nom sur une couverture que j'apprécie automatiquement son histoire. C'est une ballade un peu loufoque où l'on peut trouver un peu de poésie mélancolique. Chinky pouvait très bien rester avec son amie au lieu de la quitter. Il est vrai qu'on est à mille lieues d'un univers à la Blankets - Manteau de neige car nous sommes déconnectés de la réalité. Cela n'a pas trop pris avec moi. Je retiens juste l'idée que voyager n'est pas aussi merveilleux que cela dans certains cas.

01/04/2017 (modifier)
Par Blue Boy
Note: 3/5
L'avatar du posteur Blue Boy

Comme il l’indique en post-face, Craig Thompson s’est inspiré de sa propre expérience pour cette première œuvre, qui d’ailleurs n’a pas été publiée dans sa version originale à la demande de l'éditeur. A l’époque, l’auteur avait quitté son état du Wisconsin suite à un chagrin d’amour. Comme ses amis lui manquaient cruellement, il les avait représenté dans une mini-bande dessinée, entrecoupée des aventures de Chunky Rice. L’auteur de Blankets - Manteau de neige et d'Habibi nous offre une petite balade pleine de poésie mélancolique. La narration est très libre, comportant nombre d’incursions surréalistes avec l’irruption de plusieurs personnages fort étranges et déconcertants, comme l’ami de Chunky Rice s’exprimant dans une curieuse syntaxe ou ces deux sœurs siamoises voyageant sur le même bateau que notre petite tortue. Tout ce petit monde s’affairant d’une manière déconnectée de la réalité peut laisser perplexe. Et on comprend mal pourquoi Chunky décide de quitter son amie avec laquelle il semble vivre un amour idyllique. C’est comme si cette absence de sens s’était déportée dans l’histoire. Le tout est très bien dessiné sous la plume noir et blanc de Craig Thompson qui a transformé une peine de cœur en récit vivant et intrigant, sensible à défaut d’être véritablement émouvant. Le trait fluide et cartoonesque de Thompson traduit parfaitement l’état d’esprit candide de Chunky Rice en faisant oublier l’aspect tragique ou antipathique des personnages.

10/10/2015 (modifier)
Par Kud
Note: 2/5

Autant j'ai vraiment aimé Manteau de Neige et même Un américain en ballade (qui n'est pas tant un bd en soi) , autant là, j'ai pas du tout accroché avec cette histoire. Thompson arrive toujours à trouver des situations troublantes et émouvantes que les petits frères ont souvent vécues (j'en suis un) mais là, je me suis vraiment vraiment ennuyé et le dessin ne fait rien pour structurer un peu le récit je trouve. J'ai acheté les yeux fermés et je pense que je ne suis pas prêt de le rouvrir.

13/05/2008 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Je ne sais pas s'il s'agit là du premier album de Craig Thompson, mais on remarque déjà ce qui fera le succès et les caractéristiques qui feront son succès. Cadrages osés, personnages plutôt mignons, économie des décors assez judicieuse. Cependant, et malgré ces qualités graphiques qui rendent cet album très agréable à l'oeil, on remarquera que c'est le scénario qui pêche : c'est plutôt décousu, on se perd un peu dans les deux intrigues entremêlées (sans que cela se justifie, en fait). Du coup, on passera plus de temps à admirer le dessin qu'à se concentrer sur l'histoire. Un peu dommage.

21/08/2005 (MAJ le 24/10/2007) (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Le thème de cet album est celui de l'affection brisée ou non par l'abandon. Le postulat ?... On ne peut plus simple : une souris et une tortue s'aiment. Mais la tortue décide de prendre la mer. Mince comme histoire, non ?... Et pourtant, quelle chouette histoire !.. Il s'agit de la première (je pense) BD publiée de Craig Thompson, lequel a déjà donné un excellent Un Américain en Balade. Le thème serait inspirée de croquis réalisés suite à une déception amoureuse. "Chunky Rice" ?... Un conte adorable. Un dessin désarmant, en noir et blanc. Deux niveaux de lecture pourtant : le conte en lui-même, et cette sensation où je me suis rendu compte que Thompson n'a pas encore tout réglé dans sa relation avec ses contemporains. Une "brique" bien faite : 134 pages de bonheur.

11/01/2007 (modifier)
Par cac
Note: 4/5

Une très belle histoire "pour les enfants" si on veut et qui vaut bien 4 étoiles. On suit les aventures d'une jeune tortue un peu timide mais en tout cas qui ne lève jamais le ton malgré tout ce qu'il subit d'injuste. Il veut quitter sa région et par la même sa belle souris Dandel mais ne sait pas vraiment pourquoi, ni où ça va le mener. C'est très bien raconté, très sensible et poétique. De plus, la mise en page de Craig Thompson est souvent ingénieuse et son dessin très agréable comme il le sera plus tard dans un autre ouvrage intitulé "Blankets". Bref, cet ouvrage confirme mon bon sentiment à l'égard de ce jeune auteur.

21/11/2004 (modifier)

Premier album de Craig Thompson, l’auteur de "Blankets", "Adieu Chunky Rice" laisse un goût étrange. Le dessin, très simple, est également très beau, très enfantin, et fait transparaître l’émotion à merveille. Car ce livre en déborde. Oh, pas de l’émotion surfaite, surjouée, outrée, non. Mais une émotion palpable à tout moment, contenue mais présente, sensible, un peu enfantine mais dans le sens noble du terme. On pense d’ailleurs inévitablement au Petit Prince de Saint Exupéry en lisant cet album. Il n’y a pourtant pas d’histoire très construite : Chunky Rice quitte la ville où il était, et donc son amie la souris, ce qui les rend tristes tous les deux. De façon croisée, on découvre également des morceaux de vie de son (ancien) voisin, de son enfance, qui éclairent son présent. Et comme il s’agit du frère du capitaine du bateau que prend Chunky Rice, tout cela est lié, mais de façon lâche. Comme pour "Blankets", le scénario donne l’impression de n’être pas très construit, la réflexion (à supposer qu’on veuille en chercher une) semble n’être absolument pas poussée. Par contre ça titille fortement notre âme d’enfant, ou plus précisément notre regard sur celle-ci. C’est frais, et sans être indispensable c’est beau, dans tous les sens du terme.

20/04/2004 (modifier)
Par JBT900
Note: 4/5

Il arrive qu'au milieu de la surproduction de séries interchangeables et répétitives, Delcourt ose traduire certains auteurs américains qui ont un talent fou. Le talent de faire des histoires originales, pleines de poésie sans être gnan gnan, pleines de tendresse sans être pénibles. Savoir trouver le juste milieu pour intéresser un public tout en parlant d'amitié, de risques, du temps qui passe, des souvenirs d'enfance... Savoir garder un oeil un peu attendri et parfois mélancolique - mais jamais amer - sur ce qu'on a fait, sur le lendemain qu'on devine, sur le surlendemain qu'on espère. C'est frais, c'est plein de petits bonheurs prêts à l'emploi, sans prise de tête, sans esbrouffe, sans chercher à épater la galerie. C'est vivant, c'est vrai. Les dessins sont également superbes, un noir et blanc qui apporte juste ce qu'il faut de mélancolie pour pleinement apprécier ce moment de tendresse. Ca fait du bien. :)

01/12/2003 (modifier)
Par dita
Note: 4/5

Cette BD en noir et blanc, aux personnages parfois enfantins, est un vrai régal des yeux et un baume pour le coeur. L'illustration est tout un paradoxe, comme les caractères des personnages, Chunky, Dandel son amie, ou le joli merle, aux expressions tellement douces, et les autres, beaucoup moins "beaux"... Chunky est super attachant, on est partagé, comme lui, entre son départ pour qu'il se découvre, et son amour (bien qu'apparemment platonique) pour Dandel. On le quitte sans vraiment savoir, mais on espère beaucoup. Cette BD m'a procuré des sentiments justement enfantins "oh non, ne part pas", ou "oh, il n'a pas l'air gentil". Et pourtant, tout est beaucoup plus profond et complexe : remises en question, introspection, désamour,... Aaaah, magnifique!

31/10/2003 (modifier)