Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Cryozone

Note: 3.4/5
(3.4/5 pour 42 avis)

Des terriens partent coloniser l'espace. Pour faciliter le voyage, les 2/3 des colons sont cryogénisés. Mais un accident se produit, tout le monde doit etre reveillé plus vite que prevu, et là apparaissent des syndromes plutot inquietants.


BoDoï Zombies

Des terriens partent coloniser l'espace. Pour faciliter le voyage, les 2/3 des colons sont cryogénisés grace à une technique revolutionnaire. Seul inconvenient, leur reveil se doit d'etre long. Pendant le voyage, un accident à bord provoque une panne du systeme de cryogenisation. Seule solution, reveiller tout le monde en 2 fois moins de temps que prevu, sinon, c'est leur mort assurée. Le reveil brutale provoque la mort d'une bonne partie des cryogenisés. Les autres sont victimes du syndrome Z, ils deviennent des morts vivants.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 1996
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Cryozone

18/09/2001 | Kael
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

C'est le genre d'histoire qui démarre très fort en installant un suspense et une angoisse latente dans un décor clos (ici un vaisseau spatial) à la manière d'Alien 3, et c'est très réussi, j'aime ce genre d'ambiance, ce n'est pas de la SF ennuyeuse bourrée de combats dans l'espace contre de méchants aliens, tout en étant située dans un contexte de SF, et tout en étant un peu bourrin sur les bords. En fait, c'est le décor qui régit toute l'histoire. Ce qui est étonnant, c'est que ce diptyque fait immédiatement penser à Alien mais qu'en réalité, il ne comporte pratiquement aucun des éléments du film. C'est un diptyque concis et bien torché comme je les aime, rondement mené, sans avoir recours à des cycles interminables nécessitant 8 ou 10 albums voire plus, où les auteurs en profitent pour se complaire dans des développements qui traînent en longueur. Comme de nos jours, rien n'a changé en 2052, il y a toujours des fumiers prêts à tuer des innocents, toujours des intérêts énormes et de l'argent engagés, des scandales à étouffer et des magouillages scientifico-économiques honteux ; s'y ajoute un concept révolutionnaire de cryogénisation et de régénération pour donner plus de corps au scénario, ainsi que le thème des morts-vivants qui rappelle des scènes gore vues dans le film Zombie de Romero. J'aurais préféré un dessin plus léché, mais le trait de Bajram n'est pas si désagréable et se fait accepter sans mal, en dépit de petites maladresses et même si j'ai l'impression que le tome 2 est moins appliqué graphiquement. Une excellente série B qui ne s'encombre pas d'une psychologie à 2 balles et qui va droit au but, en visant le divertissement, c'est l'essentiel.

28/04/2014 (modifier)
Par jul
Note: 2/5

Une petite série sympa sans plus. L'idée des zombies dans le vaisseau spatial est plutôt originale pour l'époque car les zombies n'étaient pas encore redevenus à la mode. Mais le traitement est un peu bâclé, surtout avec le tome 2 (on sent que Barjam avait envie de finir cette série et on n'était pourtant qu'au 2ème épisode), les dessins s'étant sérieusement dégradés. Pour le récit, c'est sympa mais la photocopieuse hollywoodienne fonctionne à plein regime : l'immense vaisseau spatial (Alien bien sûr), la cryogénisation (alien toujours), les zombies bien sûr (Romero + autres), l'héroine jeune jolie et courageuse bref rien d'original mais à l'époque c'était sympa (je me rappelle avoir vu les planches du tome 1 exposées à Angoulême dans la petite imprimerie en face du CBDNI). Donc un très petit 3 qui se transforme en 2 en raison de sa petitesse.

26/02/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Le Grand A

Si de nos jours les zombies sont plutôt à la mode et sont présents sur à peu près tous les médias (bandes dessinées, comics, séries télé, cinéma, jeux vidéos), à la fin des années 90 c’était un genre un peu dans le creux de la vague, donc Cryozone a eu au moins ce mérite d’avoir relancé le genre en quelque sorte. Au niveau du scénario, c’est une histoire de zombies dans l’espace donc il faut pas chercher plus loin, et si on prend le récit pour ce qu’il est, fun, pas futé et bourrin, sans trop d’incohérences, Cryozone est une vraie réussite. Je pense à la scène avec le taureau « zombifié » et la tronçonneuse. C’est un mixe entre le jeu vidéo « Dead Space » et le film « Le vaisseau de l’au-delà » (1997 avec Sam Neil et Laurence Fishburne). En bref c’est un gros clin d’œil aux films de série Z. Niveau dessin c’est assez daté quand même, surtout quand on a lu auparavant l’excellent Universal War One du même dessinateur Denis Bajram. Un dessin dans le style de ce que les auteurs faisaient dans les années 90, les traits ne sont pas encore affinés et les couleurs un peu fadasses dans le tome 2 (toujours en comparaison d’UW1). Mais ça reste très agréable à lire et j’ai adoré retrouver des références d’UW1 notamment le travail sur les tenues militaires ou le faciès de certains personnages qui sont les mêmes que dans l’autre série. Je conseille l’achat de l’intégrale, superbe couverture (la tronçonneuse!), et on peut la dénicher à un bon prix en se débrouillant bien.

16/12/2012 (modifier)
Par fab11
Note: 3/5

Bon il faut être réaliste, Cryozone n'est pas une série qui restera dans les annales de la bande dessinée, mais elle est quand même agréable à lire pour un certain public, en particulier pour les fans de séries B voire Z. Effectivement le scénario est un peu "bourrin" : un gros balèze avec la faculté de se régénérer (mieux que Wolverine) et une très jolie doctoresse affrontent des zombies qui ont envahi un vaisseau spatial. Avec un tel programme seules les personnes que j'ai citées plus haut peuvent apprécier ce genre de bd. Autant le dire tout de suite c'est un peu léger comme scénario, mais j'ai quand même poursuivi ma lecture. Il y a de très bonnes idées comme une attaque de morts vivants en apesanteur, il fallait quand même avoir l'idée. Une autre bonne idée c'est la présence d'animaux zombifiés (un taureau assez efffrayant d'ailleurs, mais aussi des poules qui elles sont moins impressionnantes). Le dessin de Bajram est sympa mais moins bon que dans UW1. En bref je conseille la lecture de cette bd quand on a envie de se faire peur, un soir de déprime.

10/03/2012 (modifier)
Par Jérem
Note: 2/5

Voici une BD courte qui plaira aux amateurs de séries B pas trop difficiles. Les autres peuvent passer leur chemin. On a en vrac de la baston à gogo contre des zombies très agressifs, un méchant vraiment trop méchant, un vaisseau spatial qui risque d’exploser (avec les gentils dedans), une héroïne blonde canon et un héros aux muscles plus développés que le cerveau. Tous les clichés du genre sont là pour essayer de masquer le peu d'imagination des auteurs. Même au second degré, la lecture m’a paru très longue...

29/10/2011 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Ahhh ! De la bonne grosse série Z en BD, et par pack de 12 siouplé' !!! Et pour faire le service Bajram et Vatine, rien que ça ! Bon, si Vatine était déjà rodé et avait fait ses preuves avec Aquablue depuis quelques années, ce sont par contre pour Bajram les premiers faits d'armes en 1996 que nous découvrons ici. Et si l'on sent les prémices de Universal War One dès la première planche (Tiens ! Mais c'est Mario qui se tape une partie de Space Invaders !), la suite, si elle est dans la même verve du space opéra, n'est pas du même tenant : zombies oblige ! Car Vatine s'est bien amusé à produire une histoire, certes assez classique sur le fond, mais l'introduction du genre "zombies dans l'espace" est à mon goût une très bonne idée. Surtout que le pourquoi de la chose tient la route dans son explication. Après, ça tourne vite baston et au sponsor Black & Decker, mais bon, avec des zombies dans le coin faut pas s'attendre à autre chose, non ? (J'ai beau essayer de visualiser un film de zombies d'amour, ou un film de zombies de boules... ça fait encore plus froid dans le dos !). Bajram, de son côté, fourbille son coup de crayon. Ce n'est pas encore du niveau d'U.W.1., mais on sent que c'est là, tout du moins dans le tome 1. Car je ne sais pas ce qu'il s'est passé entre les deux tomes, mais le second est vraiment de moins bonne facture, tant dans le trait que dans la colorisation (changement en cours en route...). Ça reste lisible, mais les personnages sont parfois ratés sur certaines cases, et la colorisation devient flashy et beaucoup plus basique. Dommage... Alors, amateurs de série B, Z et autres délires du genre, n'hésitez pas, "Cryozone" est un bon divertissement en 2 tomes parfait pour se détendre le neurone ! Je regrette quand même la différence de traitement de ces 2 tomes ; quand une série s'étire dans le temps et en tomes, autant je peux comprendre, là, c'est un peu gâcher la marchandise...

18/03/2011 (modifier)
Par val62
Note: 4/5

Très gros défouloir en perspective. Cette BD est une bonne vieille série B avec un scénario certes basique, mais très efficace. Et puis bon, des histoires avec des zombies dans l'espace, il n'y en a pas tant que ça! Le fait que l'histoire se fasse en deux tomes permet d'éviter toutes les longueurs inhérentes aux séries à rallonge, on est vite plongé dans l'ambiance, et ça c'est tout de même très appréciable! Les dessins ne font pas vieillots comme le disent certains commentaires, alors oui le dessinateur a depuis affiné son trait, mais tout de même c'est de la très bonne qualité ! Foncez sur cette BD vous ne le regretterez pas!

03/02/2011 (modifier)
Par biglolo
Note: 4/5

Cette bd date de 1996 et ça se voit un peu aux couleurs flashy passées à la truelle. On sent aussi les hésitations du trait car c'est la première bd de Bajram, qui depuis nous a montré tout son talent de dessinateur et surtout de narrateur dans sa série Universal War One... si vous ne connaissez pas, comblez vite ce manque ! Cette bd a certes aussi quelques défauts au niveau de l'histoire (du scénariste d'Aquablue), mais qu'est-ce que ça dépote ! C'est un bon nanar de film d'action SF avec des zombies dedans... et franchement voir ça dans une bd sortie bien avant la mode des Marvel Zombies et autres, c'est vraiment rigolo et rafraichissant. Ca ne prend pas la tête et ça détend... toi, prendre ;)

26/11/2008 (modifier)
Par tolllo
Note: 4/5

Et bien ! en voilà une bonne série pop corn ! ! ! Estampillée zombies, actions et gros bras, elle est néanmoins un peu plus intéressante que certaines de ses consœurs. Tout d’abord, dans un premier temps, il y a une bonne présentation de l’univers dans lequel nous allons naviguer durant ces 2 BD. Autre point intéressant, le scénariste, envoi balader par moments, quelques uns des clichés normalement utilisés dans ce genre de série, ce qui apporte quelques moments pittoresques. Bien sur, sont tout de même présents, bon nombres de stéréotypes pour notre plus grand plaisir. Autre évènement attrayant, il y a une réelle explication de " l’effet zombie " un peu différente de la contamination habituelle. Et dernier aspect charmant : l’héroïne n’est pas juste une potiche : elle a de la personnalité et de repartie. Le petit point faible, a mon sens, est le deuxième tome qui semble un peu " fait a la va vite " aussi bien au point de vue du dessin (avec en plus un changement de coloriste) que du scénario où, tout va un peut trop vite. Néanmoins j'y trouve mon compte et cela reste à mon goût : un peu au dessus qu’un simple divertissement. (14.5/20)

08/09/2008 (modifier)
Par Tomeke
Note: 3/5

Je pourrais résumer ce diptyque en donnant la recette de son cocktail: Dans un premier temps, vous prenez l’univers assez clos d’Alien à savoir un vaisseau spatial perdu dans l’immensité sidérale, auquel vous rajoutez les zombies gores de Resident Evil. Vous secouez en prenant la peine de rajouter une héroïne pas trop mal foutue et un héros aussi brut que Schwarzie dans Commando… Vous me suivez ? C’est clair, fin, ce n’est certainement pas. Exceptionnel non plus, mais je dois avouer que je passe un bon moment de détente à chaque fois que je relis ces deux albums. C’est du divertissement à l’état pur, sans que cela ne vous demande la moindre connexion synaptique… Les dessins et les couleurs sont bons, l’ensemble colle parfaitement au cocktail décrit ci-dessus. Je pense avoir bien résumé mon sentiment, cette BD est à conseiller si ce genre de récit vous plaît ou du moins vous divertit, sinon, l’achat n’est absolument pas nécessaire.

13/01/2008 (MAJ le 17/03/2008) (modifier)