Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Cryozone

Note: 3.41/5
(3.41/5 pour 44 avis)

Des terriens partent coloniser l'espace. Pour faciliter le voyage, les 2/3 des colons sont cryogénisés. Mais un accident se produit, tout le monde doit etre reveillé plus vite que prevu, et là apparaissent des syndromes plutot inquietants.


BoDoï Zombies

Des terriens partent coloniser l'espace. Pour faciliter le voyage, les 2/3 des colons sont cryogénisés grace à une technique revolutionnaire. Seul inconvenient, leur reveil se doit d'etre long. Pendant le voyage, un accident à bord provoque une panne du systeme de cryogenisation. Seule solution, reveiller tout le monde en 2 fois moins de temps que prevu, sinon, c'est leur mort assurée. Le reveil brutale provoque la mort d'une bonne partie des cryogenisés. Les autres sont victimes du syndrome Z, ils deviennent des morts vivants.

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 1996
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Cryozone © Delcourt 1996

18/09/2001 | Kael
Modifier


Par Yann135
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Yann135

C’est quand même bien ce site Bdthèque ! C’est en fouillant dans les innombrables avis postés que j’ai découvert cette série. Et je vous le dis tout de go … je me suis régalé ! Un vaisseau spatial avec à son bord 10 000 personnes se dirige vers une planète inconnue pour la coloniser. Pour l’atteindre, presque 20 années de voyage ! Pour résoudre les difficultés de ce long périple, les colons sont cryogénisés. A mi-parcours, une explosion a lieu. Cette déflagration endommage le vaisseau. L’équipage doit se résoudre à réveiller dans l’urgence l’ensemble des colons sans respecter les instructions techniques. En se réveillant, les cryogénisés ont la dalle ! Ils veulent croquer de la viande humaine ! Oui vous l’avez compris nous sommes sur une version fantastique de zombies dans l’espace. Et j’aime ça ! J’ai dévoré – miam miam - les deux tomes d’un seul trait. Pas pu faire autrement. C’est vraiment une belle surprise ce diptyque même si pas très original. Le graphisme est travaillé. De nombreux détails avec une colorisation plutôt bien étudiée. Scénario efficace. Pas un suspens de dingue mais là encore c’est réussi. Je recommande vivement.

19/02/2022 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

C'est le genre d'histoire qui démarre très fort en installant un suspense et une angoisse latente dans un décor clos (ici un vaisseau spatial) à la manière d'Alien 3, et c'est très réussi, j'aime ce genre d'ambiance, ce n'est pas de la SF ennuyeuse bourrée de combats dans l'espace contre de méchants aliens, tout en étant située dans un contexte de SF, et tout en étant un peu bourrin sur les bords. En fait, c'est le décor qui régit toute l'histoire. Ce qui est étonnant, c'est que ce diptyque fait immédiatement penser à Alien mais qu'en réalité, il ne comporte pratiquement aucun des éléments du film. C'est un diptyque concis et bien torché comme je les aime, rondement mené, sans avoir recours à des cycles interminables nécessitant 8 ou 10 albums voire plus, où les auteurs en profitent pour se complaire dans des développements qui traînent en longueur. Comme de nos jours, rien n'a changé en 2052, il y a toujours des fumiers prêts à tuer des innocents, toujours des intérêts énormes et de l'argent engagés, des scandales à étouffer et des magouillages scientifico-économiques honteux ; s'y ajoute un concept révolutionnaire de cryogénisation et de régénération pour donner plus de corps au scénario, ainsi que le thème des morts-vivants qui rappelle des scènes gore vues dans le film Zombie de Romero. J'aurais préféré un dessin plus léché, mais le trait de Bajram n'est pas si désagréable et se fait accepter sans mal, en dépit de petites maladresses et même si j'ai l'impression que le tome 2 est moins appliqué graphiquement. Une excellente série B qui ne s'encombre pas d'une psychologie à 2 balles et qui va droit au but, en visant le divertissement, c'est l'essentiel.

28/04/2014 (modifier)