Marée haute

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Les souvenirs d'enfance de l'auteur dans les années 90 dans un restaurant de bord de mer sur la côté Espagnole.


Enfance(s) Espagne Nouveautés BD, comics et manga

Badalone, côte espagnole, années 90. Pour offrir un lieu de détente et de baignade malgré la pollution des plages, de singuliers commerces fleurissent. Regroupant restaurant et piscine en bord de mer, les baños apportent vie et touristes dans des banlieues jadis abandonnées. C'est dans un de ces établissements insolites que grandit Isaac. Entre événements marquants et portraits d'habitués, il raconte, au rythme des saisons, ses souvenirs, parfois fantasmés.

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Juin 2024
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série Marée haute © Dupuis 2024
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

17/06/2024 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Construit dans les années 70, le complexe de bains dans lequel le héros, avatar de l'auteur, a grandi comprenait une piscine et un restaurant sur la côté espagnole au nord de Barcelone. Au rythme des paellas qui y étaient servies, il se développaient dans et autour de cet établissement toute une faune qui reflétait la situation de la Catalogne à cette époque et ce qui a forgé l'enfance de l'auteur, avec en premier l'image de son père, fort-à-bras et fort-en-gueule sincèrement amoureux de sa femme plus inquiète pour les finances de leur restaurant et cherchant le réconfort sur numéro surtaxé lui prodiguant prévisions d'avenir et autres recettes de sortilèges bidons. Avec cette BD, on a l'impression de lire un journal intime en partie romancé. L'auteur s'y met en scène sous la forme d'un gamin un peu fripouille fasciné par sa famille et son père surtout, très présent et qui donne en partie son âme à cet endroit si particulier où il a grandi. Autour de lui, on découvre une vision par ses yeux d'enfants d'à quoi ressemblaient les gens à l'époque, les sympas comme les moins sympas, comme par exemple les drogués qui erraient sur la plage et que l'auteur dépeint comme des vampires aux visages émaciés. Et toujours son père se posait en protecteur implacable, comme le "gardien de la plage". Une jeunesse aux allures d'éternelles vacances puisque toujours à la plage. Jusqu'au jour où la crise financière espagnole et les magouilles qui imprégnaient la Catalogue d'alors vont les rattraper... Le dessin de cet album est assez marquant puisque son style change selon le contexte, dans un ensemble un peu hétéroclite et avec toujours à mes yeux le sentiment d'être celui d'un dessinateur self-made-man qui aurait appris à dessiner tout seul, en bon amateur. N'entendez pas par là que je le trouve insuffisant sur le plan technique, mais il sort des styles académiques, même si parfois je trouve que ses personnages ont des petits airs de ceux d'Andreas, ce qui n'est pas pour me déplaire. L'histoire est intéressante pour découvrir l'ambiance balnéaire de l'Espagne des années 90 et aussi relativement touchante sur la fin. Je dois avouer toutefois n'avoir pas été véritablement transporté : j'ai trouvé cette lecture plaisante mais pas bouleversante.

17/06/2024 (modifier)