La Course du siècle

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

1904. Les États-Unis accueillent les Jeux Olympiques pour la première fois et sont bien décidés à prouver leur supériorité. Le marathon aura lieu à Saint-Louis, dans le Missouri, et il va marquer les esprits… en tant que course la plus rocambolesque de l'histoire de ce sport !


1900 - 1913 : Du début du XXe siècle aux prémices de la première guerre mondiale Auteurs espagnols Sport [USA] - Middle West

Trente-deux coureurs sur la ligne de départ, mais seulement quatorze à l'arrivée. Entre dopage expérimental, triche, sentiers balisés aléatoirement, tout peut – et va - arriver. Faites vos jeux, rien ne va plus… mais alors vraiment plus du tout !

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Octobre 2023
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série La Course du siècle © Le Lombard 2023
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

01/03/2024 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

En 1904, les jeux olympiques sont organisés pour la première fois hors sol européen. C’est l’occasion pour les Etats-Unis de prendre leur revanche sur les jeux de Paris. Le marathon va ainsi devenir le théâtre d’un drame hilarant. Drame car les conditions dans lesquelles les organisateurs vont forcer les participants à concourir va occasionner de sévères séquelles physiques. Hilarant car l’organisation est telle qu’elle permet tous les excès, même les plus incongrus. Kid Toussaint s’empare de la grande histoire pour la réinterpréter à sa manière, s’autorisant quelques écarts avec la réalité historique pour nous servir une farce enlevée et néanmoins révélatrice d’une époque. Le récit est enjoué, bien porté par le dessin de Munuera. Les multiples personnages permettent de montrer les enjeux parfois forts différents qui motivent ces coureurs. Les auteurs nous entrainent alors dans une course aussi improbable qu’historique : l’absence de ravitaillement, un parcours si mal fléché qu’il est facile de s’égarer, des athlètes parfois réquisitionnés juste pour faire exotique (c’est ainsi que deux sud-africains et un amérindien vont être ‘invités’ à participer à l’épreuve sans y avoir été préparé d’aucune manière), de la triche, du dopage organisé (à la strychnine, s’il vous plait !) C’est tout bonnement tellement incroyable, tellement gros que c’en devient amusant ! Il manque toutefois un petit quelque chose à cet album pour que je m’y attache vraiment. Là, j’ai passé un agréable moment de lecture, je me suis souvent amusé, j’ai souvent été édifié… mais aucun de ces coureurs ne m’aura vraiment touché dans l’âme. Peut-être parce qu’il y en a de trop, je ne saurais dire, mais voilà, hormis le caractère édifiant de ce fait historique, je crains de ne pas retenir grand-chose de ce récit. Il s’agit toutefois d’une lecture plaisante et je vous la conseille… même si, pour moi, on reste dans l’anecdotique.

01/03/2024 (modifier)