Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Short program (Shooto Puroguramu)

Note: 3.38/5
(3.38/5 pour 13 avis)

De courtes nouvelles sentimentales par un des maîtres du manga


Love Stories Mitsuru Adachi Shogakukan Shonen Tonkam

Avec Short Program, Mitsuru Adachi distille un doux parfum de nostalgie et de mélancolie, mais aussi d'espoir, avec une sensibilité sans égale. Actes manqués, rêves troubles, espoirs déçus ou récompensés émaillent six nouvelles dans lesquelles se croisent, se retrouvent et se perdent garçons et filles. Pourquoi une fille veut-elle absolument battre de deux centimètres le record de saut en hauteur ? Que deviennent les amours adolescents ? Comment atteindre le coeur d'un introverti ? Ces fragments de vie, odes aux sentiments les plus profonds, s'animent une seconde pour mieux nous émouvoir. Sens de lecture japonais.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 1999
Statut histoire Histoires courtes (réédition en cours) 3 tomes parus
Couverture de la série Short program

13/06/2003 | ArzaK
Modifier


Par Tetsuo
Note: 3/5

Arf, un Adachi que je n’aime que moyennement c’est rare, celui-ci en fait partie. Le principe du recueil d’histoires courtes aurait du me plaire, mais je trouve certaines histoires basiques et peu intéressantes. Quelques unes sortent du lot, avec beaucoup d’originalité, mais trop peu pour rendre l’ouvrage réellement attrayant. On a l’impression de lire des histoires tests qui servent à apprendre le métier de mangaka. On retrouve l’atmosphère d’Adachi sans la finition. Disons qu’il manque le petit truc habituel qui fait tout le charme de cet auteur. Le dessin est à l’image de ce qu’il fait d’habitude, pas de dépaysement de ce côté-là ! J’ai apprécié dans le tome 1, les récits suivants : Short program, Change et Plus 1. Les autres ne m’ont pas passionnée plus que ça. Dans le tome 2, Eliminez le futur champion et Le printemps s’en va. Pour le tome 3,  Retrouvaille et l’idole A. Pour le recueil Girl’s type, Déclaration d’amour et Un punch capricieux. Ca fait parfois peu au final pour des recueils qui comportent 5-6 histoires par volumes. Si vous vous voulez débuter par un Adachi, je ne vous conseille pas celui-ci ! Dirigez-vous plutôt vers Rough ou Cross Game !

24/11/2011 (modifier)
Par cac
Note: 2/5
L'avatar du posteur cac

C'est dans l'ensemble décevant, le premier tome se laisse lire mais la suite n'est qu'une accumulation de nouvelles pour midinettes sans trop d'intérêt où les faciès des personnages se ressemblent presque tous autant les uns que les autres. Ajoutons à cela quelques soucis dans la narration et les dialogues, peut-être dûs en partie à la traduction. C'est pas que je me sois ennuyé, j'ai même lu les trois tomes quasiment à la suite, mais il n'en ressort rien de particulier. C'est presque aussi vite oublié qu'il faut de temps pour les lire. Short program tourne court. 2.5/5

07/11/2010 (modifier)
Par Pasukare
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pasukare

Un tout petit bof en plus... Le 1 est évité de peu après lecture du 3ème tome de la réédition. Après avoir lu les deux tomes de la nouvelle édition (qui, a priori, reprennent les 3 précédemment publiés), je restais plutôt mitigée : c'est très inégal et il y a une grosse proportion d'histoires que j'ai trouvées sans intérêt ! Et puis le deuxième tome n'a pour ainsi dire qu'une seule histoire vraiment bonne à mes yeux, ça fait quand même très peu... Le premier tome de la réédition est un peu plus fourni. Je l'ai d'ailleurs relu entièrement (sans déplaisir soit dit en passant) après avoir terminé le T2, afin de retrouver ce qui avait bien pu me décider à poursuivre mon achat de cette série tant le 2ème opus m'a déçue... Malheureusement, le T3 m'est tombé des mains en cours de route : c'est impossible à lire !! Je ne sais pas si c'est la traduction qui est mauvaise mais les dialogues sont hachés, on passe du coq à l'âne, les transitions sont parfois tellement hasardeuses qu'on ne comprends plus rien (enfin, il n'y a pas grand chose à comprendre non plus, mais quand même...). C'est saoulant cette manière de construire un récit, vraiment, j'en ai eu marre de régulièrement ne pas faire le lien entre une case et la suivante. Malgré tout, le dessin est sympathique, bien qu'un peu répétitif (on a un peu l'impression de retrouver toujours les mêmes personnages qui se seraient contentés de changer de nom entre deux récits), certaines de ces histoires d'amour (amour impossible, amour éphémère, amour évité de justesse, amour platonique : la palette est variée) valent quand même la lecture et témoignent d'une capacité certaine à faire passer des émotions belles et sincères par le dessin. Seulement voilà : il y en a vraiment beaucoup trop peu sur le lot, et à 15€ le tome de la réédition, j'ai un peu l'impression d'avoir gaspillé mon argent... Ce n'est pas cet avant-goût de Mitsuru Adachi qui me convaincra de passer à ses autres séries tant appréciées par certain(e)s ici... Je descends ma note d'un point après la lecture de ce 3ème tome de la réédition parceque vraiment, là, je n'y arrive pas !

03/03/2010 (MAJ le 17/04/2010) (modifier)
Par fonch001
Note: 4/5

Adachi, comme Takahashi, possède un style graphique très marqué années 80. On ne peut pas dire que cela ait forcément bien vieilli. De plus les décors sont assez creux et les personnages principaux ont tous le même character design d'une histoire à l'autre. Ce recueil de petites histoires sentimentales part donc plutôt avec un lourd handicap à la base. Pour autant, j'ai réussi à accrocher. J'ai aimé la finesse avec laquelle cela est conté. Et j'ai aimé les histoires en elles-mêmes. Pas toujours très originales peut-être, mais très efficaces. Ça suinte définitivement de guimauve et de bons sentiments mais je dois dire que j'aime bien ça ;). La qualité est assez homogène et on aimerait parfois un développement un peu plus long de certains scénarii. Difficile de faire un long développement sur des histoires courtes, pas indispensables mais très agréables à lire.

19/12/2008 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Tout comme son amie Rumiko Takahashi, Mitsuru Adachi fait des petites histoires entre ses séries et c'est vraiment bon. On retrouve les mêmes qualités que dans les autres mangas de Adachi. Les personnages sont attachants et l'humour est au rendez-vous. Adachi a vraiment le talent pour montrer les sentiments de ses personnages. Je voudrais mettre 4 étoiles, mais il y a deux-trois histoires que je n'ai vraiment pas aimées et puis comme c'est toujours le même thème qui revient (la relation entre un adolescent et une adolescente) ça devient un peu chiant. Je conseille de ne lire qu'un tome à la fois. Lire les trois d'affilé pourrait rendre les histoires indigestes.

12/10/2008 (modifier)
Par xenofab00
Note: 5/5

Short Program... mon premier manga, que de souvenirs... Ayant par miracle enfin remis la main de dessus (dans un état neuf, ça me faisais chier sinon, la nostalgie c’est sacré), je me suis plongé une fois de plus dedans il y a peu. Même si j’en avais gardé un excellent souvenir, j’avais en réalité oublié la plupart de l’histoire -enfin des histoires-, et après lecture une chose m’apparaît certaine: Ma note n’est pas (uniquement) due à la nostalgie. On sent un réel talent de l’auteur pour dépeindre toutes ces petites histoires, qui sont pleines de sensibilité, de finesse, et de pudeur, une dernière caractéristique que j’ai toujours trouvé appréciable dans ce genre de récit, car touchant au plus profond de l’âme. De même, en restant simple, l’histoire et les dialogues font montre d’une certaine subtilité, tout en non-dits et en sous-entendu. Ils se dégagerait presque une aura poétique, ou plutôt nostalgique de l’ensemble, nostalgie pas uniquement due à ce que représente ce manga pour moi, mais aussi à son contenu, ses thématiques... En réalité, passé le cap du graphisme particulier, pour lequel l’expression "simple et efficace" n’aura jamais aussi bien servie, je pense qu’il est difficile de ne pas tomber sous le charme particulier de cette bd. A noter que d’un point de vue tout fait personnel, j’aime beaucoup l’ambiance relativement rétro qui se dégage de certaines comédies romantiques tel que celle-ci (ou Orange Road, Touch...). C’est un décor qui convient parfaitement à ce type de récit je trouve, mais j’atteins sûrement des sommets en subjectivité là... Voilà, un must, histoire de schématiser. Et pour être franc, j’estime que ce manga fait de loin partie des meilleurs oeuvres d’Adachi, avec Touch. PS: (paradoxalement, bien que je sois très fan de ces deux derniers, je n’aime pas plus que ça les autres oeuvres du maître, où je ne retrouve pas toute la subtilité et la sensibilité qui caractérise Touch et Short Program (je n’ai pas lu certaines oeuvres tels que Rough...)).

20/03/2008 (MAJ le 20/03/2008) (modifier)
Par PatrikGC
Note: 3/5
L'avatar du posteur PatrikGC

C'est mignon, on ne se prend pas trop la tête, une bonne lecture de délassement. De courtes histoires avec une conclusion, pas un manga en 36 volumes à fin ouverte. Certains personnages sont graphiquement très/trop similaires, le fond est parfois un peu vide, une connaissance de l'âme japonaise est un plus appréciable. Faut parfois un peu réfléchir pour comprendre certains détails. Bref agréable mais pas forcément indispensable.

09/02/2005 (modifier)

Je voulais lire une oeuvre de Mitsuru Adachi, me contraindre à lire serait plus exact tant j'étais rebuté par le style au feuilletage. Bon cela peut paraître bizarre mais pas mal de monde pense du bien de son oeuvre alors... J'ai donc lu Short Program (du moins les tomes 1 et 3) et c'est vrai qu'elles sont diverses et bien faites ces courtes histoires qui mettent en scène des ados et leurs préoccupations émotionnelles et affectives. Mais ça ne me touche pas du tout, à la lecture j'avais souvent la tête ailleurs. Les dessins qui ont l'air très simples voir simplistes au départ, ne sont pas désagréables finalement, on s'y habitue et c'est sympa à la longue. C'est très expressif. Comme je ne suis vraiment pas client de ce type de lecture, je devrais noter: bof, bof, mais ce ne serait pas très objectif, car même si je me suis ennuyé ferme, il n'y a pas de défauts particuliers. A vous de voir si vous aimez ce style.

08/02/2005 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Ma femme n'a pas aimé du tout, moi j'ai eu franchement du mal à accrocher. Le dessin est mignon, un peu désuet dans le style manga des années 80, mais j'aime bien. Par contre, il a des défauts. Déjà j'ai mis quelque temps à réaliser que ces albums contenaient des histoires courtes totalement indépendantes : les personnages se ressemblent tellement que j'ai réalisé un peu tard que ce n'était pas le même personnage que nous suivions dans la seconde histoire par rapport à la première. Ensuite, ces mêmes personnages manquent nettement d'expressivité sur leurs visages à mon goût. Quant aux histoires, la narration confuse m'a franchement empêché d'en profiter. Il m'arrivait souvent de revenir sur une case précédente pour comprendre ce qu'il s'était passé entre deux cases. Et les histoires en elles-mêmes ne m'ont pas accroché du tout. Ce sont des petites histoires sentimentales plutôt dédiées à des jeunes adolescent(e)s romantiques. Certaines sont relativement originales mais toutes sont trop pleines de naïveté et de simplicité pour m'avoir fait m'intéresser ne serait-ce qu'un peu aux personnages et à leurs histoires. Je ne suis même pas sûr qu'étant plus jeune j'aurais apprécié un tant soit peu plus que ça.

11/10/2004 (modifier)
L'avatar du posteur ThePatrick

A première vue, je n'étais pas très chaud pour "Short Program"... Le dessin est en effet plutôt peu attirant : des cases assez vides, beaucoup de gros plans, des personnages assez difficiles à différencier... rien qui me donne vraiment envie de le lire. Mais pourtant, passé la première histoire, on s'aperçoit que ces petites nouvelles sont très agréables. Brodées autour du sentiment amoureux façon fleur bleue / adolescent, elles en proposent de nombreuses variations, quasiment toujours originales, parfois surprenantes, et nous font ressentir à la lecture diverses émotions, tout en nuances et en finesse... et on se retrouve à sourire, bêtement, tendrement, ou carrément hilare. Petit bémol tout de même : le découpage et la grande ressemblance de certaines personnages font qu'on a parfois un peu de mal à suivre l'action. Mais passé ces petites difficultés, restent des histoires vraiment agréables.

05/04/2004 (modifier)