Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Cross Game

Note: 4.25/5
(4.25/5 pour 4 avis)

Kou Kitamura, en CM2, fréquente depuis toujours les quatre soeurs Tsukishima. Parmi elles, celle qui est toujours à ses côtés, c'est la cadette, Wakaba, née le même jour, dans le même hôpital que lui. Tout porte à croire que leur avenir est tout tracé, jusqu'au jour où... Un mélange de sport et de romance, comme nous y habitue l'auteur depuis plus de deux décennies...


Comédies romantiques Le Baseball Mitsuru Adachi Shogakukan Shonen Tonkam

Les familles Kitamura, qui tient un magasin de sport, et Tsukishima, qui tient une batterie de baseball, sont très proches. Et c’est encore plus vrai pour leurs enfants. Wakaba est d’ailleurs celle des quatre filles Tsukishima a s’entendre le mieux avec Koh Kitamura. Ce dernier ne prend rien au sérieux, si ce n’est réussir à vendre du matériel de sport à ses amis pour se faire de l’argent de poche. Pourtant, pour plaire à Wakaba, beaucoup de choses peuvent évoluer… du moins jusqu’au drame qui changera à tout jamais la vie de Koh !

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Mars 2007
Statut histoire Série terminée 17 tomes parus
Couverture de la série Cross Game
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

25/07/2007 | Rody Sansei
Modifier


Par Gaston
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Gaston

Cette série est très rafraîchissante et les personnages sont vraiment attachants même s'ils sont 'méchants' (le directeur remplaçant par exemple). Comme d'habitude chez Adachi, le sport n'est qu'un prétexte pour montrer des situations très humaines et dans ce domaine c'est un pro. Il est aussi très drôle et certains gags m'ont bien fait rire même si ce n'est pas toujours très subtil. Il y a aussi du suspense car, contrairement à d'autres mangakas qui font des mangas sportifs, il est capable de faire perdre ses héros ! Je vais finir en m'attardant sur le tome 1. La tragédie présente à la fin du tome est vraiment bouleversante et surprenante. On s'attend vraiment à ce que l'histoire tourne autour de ça, mais s'est finalement autre chose qu'on va suivre au cours de la série. J'ai adoré ce retournement de situation que Adachi est pratiquement le seul à faire ! Ça montre encore une fois qu'il est différent de la plupart des mangakas et c'est tant mieux.

13/06/2008 (MAJ le 15/08/2009) (modifier)
Par Altaïr
Note: 3/5

J'ai beau être une grande fan d'Adachi, que je suis depuis une quinzaine d'année, je n'ai pas du tout été convaincue par "Cross Game". Disons que quand on lit son chef d'oeuvre, Touch, qui parait en ce moment également en français, "Cross Game" ne peut que paraitre fade et superficiel. C'est un manga honnête, distrayant, mais finalement assez quelconque qu'Adachi nous a concocté là. Il s'y parodie lui-même : les thématiques sont toujours les mêmes, les gags aussi, les situations ont un fort sentiment de déjà-vu quand on a lu toutes ses autres séries. Mais il n'y a pas toute la finesse, la subtilité de Touch, les personnages sont des adolescents quelconques auxquels on a du mal à s'attacher, il y a trop de personnages, l'histoire part dans tous les sens... et, en plus, je trouve les matchs de base-ball assez incompréhensibles alors que la béotienne que je suis les suivait sans peine dans ses œuvres antérieure. J'imagine que s'il s'agissait d'une première oeuvre je ne trouverais pas ça si décevant. Mais, en très similaire et incomparablement plus riche, Adachi a déjà écrit Touch il y a une vingtaine d'années. Et, même si ça me fait du mal de l'admettre, "cross game" n'arrive pas à la cheville de son génial ainé.

25/05/2009 (modifier)
Par xenofab00
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Pour être franc, les "derniers" Adachi en date m'avaient peu convaincu. Hanté par le souvenir des différents mais superbes Touch et Short Program, j'avais été par exemple peu satisfait de Katsu, qui reste au fond une oeuvre (pour l'auteur) assez plate et sans grande envergure, ou audace. Où était donc passée toute la finesse et la subtilité d'Adachi ? Dans Cross Game. Je m'attarderai surtout sur le premier tome, n'ayant malheureusement pu lire que le début du second. Cette oeuvre renoue tout de suite avec l’excellence Adachienne, avec de surcroît quelque chose en plus, qui la démarque indubitablement: Non content de retrouver la narration adroite et fine du maître (peut être plus que d’habitude d’ailleurs), l'histoire offre une situation initiale originale et d’une richesse hallucinante, qui laisse d'entrée le lecteur rêveur pour la suite: Dès les premières pages, on ressent un grand potentiel sur plusieurs personnages, pas forcément les plus mis en avant, et l'on sent comme un malaise dans la relation principale, que quelque chose "doit" se passer. Le lecteur s'imagine sans en prendre conscience énormément de scénarios entre nos très jeunes héros, se doutant bien qu’une ellipse devrait passer par là pour rendre l’ensemble plus mature (?), et paf, l’auteur nous prend à revers et nous crève le coeur. Enorme. La suite est comme souvent dans ce genre de situation traité avec beaucoup de pudeur, et montre qu’Adachi, si l’on avait finit par l’oublier, n’est pas invariablement synonyme de légèreté, comme il l’avait déjà montré par le passé. Cross Game, sans renier aucunement le style de son auteur, reste une des séries les plus "dures" qu'il ait faites, et l'une des plus prometteuses.

25/04/2008 (MAJ le 25/04/2008) (modifier)

Cross Game est la dernière série en date de Mitsuru Adachi (encore loin d'être finie au Japon à l'heure où j'écris ces lignes). Comme à son habitude, il nous plonge dans une histoire romantique, centrée sur le baseball. Inhabituellement, par contre, le premier tome concerne la jeunesse pré-ado des personnages principaux. Bien que tout tourne autour d'enfants entre 4 et 11 ans, c'est sans doute le tome le plus dur de toutes les œuvres de Adachi. Il y a certes toujours de l'humour fin, plein de non dits et de regards tendres, mais la scène finale de ce premier tome est particulièrement cinglante et poignante. Arriver à faire passer tant d'émotions chez des enfants est tout à fait hors norme, et particulièrement remarquable. Le deuxième tome voit nos héros plus âgés et, bien que plus léger, le passé commun à tous rend certaines scènes peu avares en émotions.

25/07/2007 (modifier)