Edgar P. Jacobs - Le Rêveur d'apocalypses

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Biographie d'Edgar P. Jacobs en bandes-dessinées.


Biographies Documentaires Ligne Claire Profession : bédéiste

À l'occasion de l'anniversaire de la première publication des aventures de Blake et Mortimer dans le journal Tintin il y a 75 ans, voici le portrait biographique de l’un des plus grands auteurs du Neuvième Art. François Rivière, qui s’est longuement entretenu avec le maitre de son vivant, y raconte l'artiste au travers de nombreuses et fascinantes anecdotes qui ont constitué la vie de l’auteur belge. Philippe Wurm, l'un des héritiers évidents et revendiqués de la ligne Jacobs, met en scène cette fascinante destinée « à la manière de », d'un trait fin et précis confondant de mimétisme.

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 08 Décembre 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série Edgar P. Jacobs - Le Rêveur d'apocalypses © Glénat 2021
Les notes
Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

16/01/2023 | MacKott
Modifier


Par MacKott
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur MacKott

Cette biographie de Jacobs en BD sortie en 2021 m'avait tout de suite tapé dans l'œil mais j'avais préféré attendre un peu avant de me la procurer, estimant que j'avais tout mon temps. Et là, en septembre j'ai même pu m'offrir l'édition Deluxe ! Comme son titre l'indique, cette BD scénarisée par François Rivière, déjà connu pour ses travaux sur Jacobs, relate la vie (parfois un peu remaniée de l'aveu des auteurs) du célèbre créateur de Blake et Mortimer. Nous suivrons donc à travers plusieurs chapitres, Jacobs du début des années 1930 et son rêve de devenir chanteur d'opéra (de là viendra son surnom de "Baryton du 9ème art") à sa mort en 1987. Etant moi-même passionné par cet auteur et par sa fameuse série Blake et Mortimer, je dois dire que j'espérais vraiment ne pas être déçu... Autant vous dire que j'ai été comblé dés les premières pages ! ... Tout d'abord par le dessin, d'une précision et d'une beauté assez époustouflante. On sent que le dessinateur Philippe Wurm a voulu rendre hommage au maître en s'inspirant de cette méticulosité qui caractérisait Jacobs. Du musée du cinquantenaire au marché du quartier des Marolles, en passant par le palais royal somptueusement dessinés, on en prend plein la vue tout au long de l'album. Je n'insisterai jamais assez sur les détails présents sur chaque planche, chaque case qui donnent vraiment l'impression (la certitude !) que le dessinateur ne s'est pas moqué de nous. Et pour cause ! Le duo travaillait sur cette biographie depuis 2014 ! Je n'ai même pas senti une sensation de rigidité dans les personnages, d'ailleurs tous bien reconnaissables ! On rencontrera Hergé, Franquin, Duchâteau, Martin, Van Melkebeke (un ami de Jacobs qui l'aida sur presque tous ses scénarios), ou encore Leblanc le directeur des éditions du Lombard... Bref, tous ces personnages qui auront un rôle important dans la vie de Jacobs sont parfaitement identifiables bien qu'ils soient nombreux, et ça ne gênent donc pas la lecture. J'ai quand même feuilleté la version couleurs de l'album et je trouve que celles-ci sont très jolies, avec un côté un peu velours renforcé par l'usage de vert foncé, de gris, de noir ou de beige. Mais la version N&B est tout simplement magnifique. Les scènes de nuit sont tout particulièrement réussies, notamment lorsque les auteurs choisissent de mettre en scène les craintes et les pensées de Jacobs. Les cases sont d'ailleurs assez grandes, voire parfois immenses, ce qui rend la lecture d'autant plus agréable. Par ailleurs, le dessinateur écrit son propre commentaire de la planche à chaque page, en montrant parfois des recherches de personnages, parfois des croquis de bâtiments. Bref, vous pourrez comprendre tout ce qu'il a voulu mettre en valeur dans chaque case, ce qui est quand même un vrai plus. Le scénario reprend donc (évidemment !) la vie de Jacobs en ajoutant parfois un dialogue ou deux, mais certains sont des authentiques que Rivière a pu sortir de l'ombre (entre Jacobs et sa femme/ Van Melkebeke/ Martin...). A travers la lecture, on se rend quand même compte que Jacobs a eu une vie parfois pénible, notamment du fait de la censure d'album, de son divorce ou de la mort de sa femme. Cependant, il est très intéressant de mieux comprendre le personnage et ses relations aux autres auteurs. Mais cette qualité vire parfois dans le défaut, notamment avec des dialogues inutiles et à rallonge entre Jacobs et sa femme, même si ce n'est pas non plus flagrant et que ça ne m'a pas particulièrement dérangé. En définitive, je recommande la lecture de cet album pour tout amateur de Jacobs, qui fut qu'on le veuille ou non, un des piliers de la BD de son vivant, mais qui continue à être étudié encore aujourd'hui (je pense à une conférence sur la Marque Jaune sortie sur la chaîne du Collège de France encore tout récemment). Il laissera derrière lui Blake et Mortimer, Le Rayon U ainsi que quelques rares productions très peu connues du grand public.

16/01/2023 (modifier)