Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Mystérieuses Cités d'or - La Première Cité

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

(Re)vivez les premières aventures d'Esteban, Tao et Zia !


1454 - 1643 : Du début de la Renaissance à Louis XIII Civilisations précolombiennes Manfra ou Franga Vu à la télé !

XVIème siècle. Des quatre coins de l’Europe, de gigantesques voiliers partent à la conquête du nouveau monde. À bord de ces navires, des hommes avides de rêves et d’aventures. La promesse de terres lointaines, peuplées de légendes et de richesses, attise toutes les convoitises. Esteban, jeune orphelin de Barcelone, embarque dans un de ces navires à la recherche de son père. Son chemin va croiser celui de Zia, une jeune Inca, ainsi que celui de Tao, dernier descendant de l’empire de MU. Accompagnés du mystérieux Mendoza et de ses deux acolytes, Sancho et Pedro, ils s’engagent dans une aventure périlleuse à la recherche des mystérieuses Cités d’Or ! (texte : Kazé)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Mars 2013
Statut histoire Série terminée 5 tomes parus
Couverture de la série Les Mystérieuses Cités d'or - La Première Cité
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

20/05/2013 | Spooky
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Ah Les mystérieuses Cites d'or... Au Québec cette série était rediffusée à la fin des années 90 durant les vacances d'été et j'adorais ça ! J'ai revu la série en DVD il y a 2 ans et j'adore toujours ! C'est un dessin animé excellent mélangant aventure, histoire, action et humour et les personnages sont attachants, même les méchants ! Il y a une suite que je n'ai pas vue, de peur d'être déçu et en fait je pensais que ce manga serait une adaptation de cette suite ou une histoire originale et ben non c'est une adaptation de la série originale. Le dessin est correct, mais c'est au niveau du scénario que je n'accroche pas. L'histoire est certes fidèle au dessin animé (en coupant toutefois les épisodes moins importants), mais c'est moins bien raconté. Je trouve que l'action va trop vite (c'est moins le cas dans les deux derniers tomes toutefois) et que les auteurs ne savent pas comment transmettre des émotions. La seule émotion que j'ai eue c'est l'ennuie. Les personnages que j'adore m'on semblé ici sans intérêt ! À la limite, ce manga peut donner envie aux gens de regarder le dessin animé, mais je préférais qu'ils regardent les DVD.

24/06/2016 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Les mystérieuses cités d’or était mon dessin animé préféré du club Dorothée lorsque j’étais enfant. L’originalité provenait du fait qu’il y avait une partie instructive sous forme de mini-documentaire à la fin de l’épisode avec des prises de vue réelle. On découvrait les fascinantes civilisations incas, mayas, aztèques de l’Amérique du sud. On a encore tous en mémoire le célèbre refrain qu’on entonnait joyeusement sur le chemin de l’école. Il est vrai que la série appelait à une suite située sans doute sur d’autres continents. Esteban et ses amis n’avaient en fait que découvert une seule cité d’or et non plusieurs comme le titre l’indique. Il a fallu attendre plus de 30 ans pour qu’elle vienne. Je suis désormais trop âgé pour la suivre. J’avais acquis il y a quelques années la série en DVD. Cependant, au revisionnage, ce n’était plus la même magie. Cette série était si extraordinaire pour l’époque qu’elle a servie de références pendant de nombreuses années. Elle fait partie du patrimoine culturel car c’était une production franco-japonaise. Aujourd’hui, sort une saison 2 pour faire découvrir à notre jeunesse cette épopée. Je pense que c’est dans ce cadre qu’est paru le manga consacré à la série. Le premier tome reste entièrement fidèle à la série. Il manque toutefois ce qui va créer du lien entre les personnages. On se situe juste au niveau de l’aventure un peu au détriment du reste. Je souhaitais sans doute une approche différente. La couleur fait cruellement défaut et les codes empruntés sont ceux du manga avec tous ses défauts également. C’est à prendre ou à laisser. Bien entendu, les fans vont être ravis. La nostalgie occupe parfois une place importante dans nos choix. Après, il faut savoir faire la distinction…

17/09/2013 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Je suis sûr que les plus de 30 ans d'entre vous voient, en me lisant, le générique, les paroles qui défilent, puis les images de la série, avec le Condor, le Solaris, le perroquet Pichu, les 3 minutes post-générique racontées par Jean Topart, disparu il y a quelques mois... La diffusion d'une nouvelle saison, d'une qualité dont je ne saurais juger ne l'ayant pas vue, a sans doute rallumé de la nostalgie chez beaucoup d'entre nous, qui ont ressorti les intégrales en VHS ou DVD pour les montrer à leurs enfants en leur disant, d'une voix chevrotante "Tiens, mon enfant, ça, c'est du dessin animé, prends-en de la graine...". Et si, à la fin du premier épisode, votre bambin se tourne vers vous pour vous demander la suite, vous vous dites "C'est dans la poche." Mais pour celles et ceux qui n'ont pas l'intégrale (c'est mal, elle est ressortie en blu-ray HD, ainsi que le roman ayant inspiré la série), comment allez-vous faire pour empêcher votre enfant de se tourner immanquablement vers wakfu ou pire, "Monster High" ? Eh bien Kazé a pensé à vous, en allant chercher les créateurs historiques de la série, Jean Chalopin et Bernard Deyriès, pour leur demander d'en faire une adaptation graphique, une sorte de boucle artistique comme l'indique Deyriès en postface, puisqu'ayant été réalisée au Japon à l'époque, la série a précédé la vague historique d'OAVs nippons, et qu'aujourd'hui c'est dans un style manga qu'Esteban et consorts nous reviennent... Un style nippon pratiqué par Thomas Bouveret, pas un débutant, mais qui s'est adjoint deux assistants pour la peine. Ensemble ils font du bon boulot, les personnages et les designs sont assez proches du DA d'origine, malgré leur propension à loucher, et les cadrages parfois complètement foutraques... de quoi avoir un peu le mal de mer, à l'instar de l'enfant du Soleil... Sur le plan du scénario, cela me semble suivre presque à la ligne l'intrigue de la série animée d'origine : les souvenirs d'Esteban, la rencontre avec Mendoza, Zia puis Tao aux Galapagos. Bien sûr cela ne remplace pas la série d'origine, mais cela plaira sans doute aux nouveaux lecteurs, et qui sait, leur donnera envie de découvrir cette série d'anthologie.

20/05/2013 (modifier)