Vanupied

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

À Vesmondo, où chaque vêtement confère un pouvoir magique à son porteur, vit Luth Sakristo, un adolescent orphelin doté d'un étonnant pouvoir incontrôlable.


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Manfra ou Franga

Lancé à la poursuite des criminels qui ont enlevé son grand-père, Luth arrive aux abords de la ville de Suno mais cette dernière semble frappée d'un étrange mal. La venue de notre héros risque bien de bouleverser le quotidien des habitants.

Scénario
Dessin
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Octobre 2022
Statut histoire Série en cours - cycle(s) terminé(s) 2 tomes parus

Couverture de la série Vanupied © Kana 2022
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

10/01/2023 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Cette série jeunesse ne m’a convaincu que très partiellement mais pourrait plaire au public visé (les jeunes enfants de 8, 10 ans). Son scénario est très basique et les personnages sont des stéréotypes déjà vus des dizaines de fois. Le héros : un jeune adolescent courageux mais avec une pointe de maladresse qui le rend proche du lecteur. Le méchant : le vilain conseillé du roi (ici du vizir mais c’est du pareil au même), filou, lâche et cupide. Les seconds rôles : une famille ‘de caractère’ que notre héros va aider, un commandant de la garde juste mais implacable, un vizir gros et suffisant. A la fin du deuxième tome entrent en scène une jeune adolescente destinée à devenir la comparse du héros et son mouton (rose parce qu’on nous le dit puisque le dessin est en noir et blanc). L’histoire : le jeune héros est à la recherche de son grand-père, enlevé par de mystérieux brigands. Les deux premiers tomes forment un cycle dans lequel Vanupied va s’opposer à un vizir et à son vil conseillé dans une cité mystérieusement recouverte de neige (alors qu’elle est plutôt destinée à se dorer sous un soleil de plomb). Grâce à sa gentillesse et à son honnêteté, il se fera de nombreux amis et alliés. Grâce à ses pouvoirs et à son courage, il vaincra ses ennemis avant de poursuivre sa route. Basique de chez basique, donc. L’univers : un monde dans lequel les vêtements portés dotent leur propriétaire de pouvoirs plus ou moins utiles, plus ou moins dangereux. Les deux premiers tomes offrent donc un cycle complet, alors que les deux derniers chapitres du deuxième tome permettent d’introduire un nouveau personnage et de relancer la quête de Vanupied. Dans l’ensemble, ça se laisse lire. Le cocktail aventure/humour fonctionne relativement bien. L’idée des vêtements dotés de pouvoirs parfois saugrenus, parfois prévisibles, parfois dangereux, permet de nombreuses variations. Le personnage central est de ceux auxquels de jeunes lecteurs s’identifieront immédiatement et véhicule de nobles valeurs. Les scènes de combat sont relativement lisibles. Gros bémol : la fin du deuxième tome se traine lamentablement et la qualité du dessin m’y a moins convaincu. J’ai donc quelques craintes quant à la qualité de la série sur le long terme. Là, en l’état, ma note oscille entre le bof qui sanctionne le côté très prévisible de ce récit et le pas mal qui valorise la qualité d’ensemble et le fait que ce scénario est bien adapté au public visé.

10/01/2023 (modifier)