Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

Le Crime parfait

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Quinze auteurs de bd revisitent le plus grand fantasme de la fiction policière en onze récits pour explorer le génie criminel !


Chabouté Nouveautés BD, comics et manga

Le crime parfait est le triomphe de la préméditation ! 15 auteurs de bandes dessinées revisitent un des plus grands fantasmes du roman policier : le crime parfait. 11 récits pour explorer le génie criminel ! "Le crime parfait est le triomphe de la préméditation, le criminel doit non seulement camoufler son crime s'il le peut, mais même prévoir toutes les circonstances qui entourent ce crime de manière à ne laisser aucune trace, de façon à ce que son crime se déroule, en quelque sorte, automatiquement.

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Novembre 2022
Statut histoire Histoires courtes (Peut-être un second tome) 1 tome paru

Couverture de la série Le Crime parfait © Philéas 2022
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

14/11/2022 | Cacal69
Modifier


Par Cacal69
Note: 3/5
L'avatar du posteur Cacal69

Le polar fait partie de mes genres préférés en bd, mais c'est les auteurs talentueux au générique de cet album qui m'ont poussé à l'achat. Un format qui ne permet pas de faire des miracles, mais certains auteurs s'en sortent plutôt bien. - Une danse ? [Gess] Un scénario bien ficelé dans le Paris de la belle époque. Prostituées et maquereau seront au menu. Un dessin toujours aussi expressif et le choix des couleurs est réussi. Note : 4. - Le crime de Séraphin Bouchet [Guérineau] Paris 1898, la guillotine est l'élément central de ce récit, ainsi que l'amour du travail bien fait. Le tout accompagné d'un zeste d'humour noir. Esthétiquement raffiné. Note : 3,5. - Cry me a river [Seltzer/Holgado] Mon histoire préférée. Faut-il qu'il y ait un meurtre pour que le crime soit parfait ? Une histoire de fous rondement menée. Un trait anguleux, délicat et précis, auquel les couleurs sépia dans les tons verts/gris, juste rehaussées de roux pour la chevelure de la belle inconnue, donnent cette étrange atmosphère. Note : 4. - 12h30 [Chabouté] L'organisation, pas à pas, d'un crime par la mafia, la cible est un personnage ayant eu son heure de gloire. Ça manque un peu d'imagination. Graphiquement c'est du Chabouté, un noir et blanc profond qui joue à merveille avec les ombres. Somptueux. Note : 3,5. - Le train pour Paris [Rabaté] Une scénette familiale qui ne m'a pas surprise, j'ai vu la chute arrivée de loin. Je ne suis pas un fan du crayonné de Rabaté, mais il fait le job. Note : 2,5. - L'aveu [Liéron/Peyraud] La vengeance pour trame de fond, mais ça reste convenue. Un ensemble monochrome où juste le rouge ressort, j'ai particulièrement aimé les visages anguleux et expressifs. Note : 3. - Meurtres en abyme [O'Griafa/Sandoval] Je n'ai pas accroché à cette hécatombe familiale, trop invraisemblable. Il reste le travail de Sandoval, un joli noir et blanc avec toutes les nuances de gris. Note : 2,5. - Le pépère [Moynot] Un jeune couple désargenté en marge de la société veut profiter d'un "gentil" pépé. Une chouette histoire à la fin surprenante. N'oubliez pas votre pioche. Un noir et blanc crasseux expressif et aux innombrables détails. Ha ce sourire où il manque des dents. Note : 3,5. - Le perfectionniste [Krassinsky] Je n'ai pas du tout aimé ce "perfectionniste", une intrigue trop imparfaite et à la chute trop prévisible. D'un point de vue graphique, un noir et blanc qui ne m'attire pas. Note : 2. - Danse macabre [Pomès] Bof, bof et re bof. Inintéressant. Heureusement que le dessin est là pour sauver les meubles. Note : 2. - Le crime parfait [De Metter] Un récit d'anticipation, un vieil artiste reçoit son petit-fils et son épouse. Un huit clos où la victime ne sera pas humaine. L'histoire la plus profonde de l'album. Visuellement, j'ai adoré l'ambiance que dégage le coup de patte de De Metter. Les visages sont expressifs et les regards en disent long sur les pensées des protagonistes. Superbe. Note : 4. Une nécrologie sera rédigée à la fin de chaque histoire par Anaïs Bon. Une lecture plaisante. FIN ?

14/11/2022 (modifier)