Les Eaux noires

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Encore une noyade...


Etage par étage Les leporellos Nouveautés BD, comics et manga

Un leporello qui figure un plongeur se jetant dans une piscine d'apparence normale mais qui se remplit d'animaux gigantesques et de monstres marins à mesure qu'il se rapproche du fond.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Avril 2022
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Eaux noires © Polystyrène 2022

01/05/2022 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

L’un des mérites de ce genre de collection publiée par de « petits éditeurs » est de permettre à certains auteurs de tenter des expériences qui n’intéressent pas les plus grosses structures. Et c’est aussi de nous permettre de découvrir des auteurs très divers. C’est le cas pour moi avec cet opus qui me permet d’entrevoir l’œuvre de Thomas Brochard. Ses « Eaux noires » s’intègrent à la limite dans cette collection de leporellos des éditions Polystyrène : en effet, plus que d’une habitation vue en coupe, comme le voudrait le cahier des charges, nous avons là l’exploration des différents niveaux d’une piscine – pour le coup vraiment très profonde ! Le pitch est simple – et le leporello vite lu bien sûr : nous suivons le plongeon – et la noyade ? d’un homme, dans une piscine immense. Plus il s’éloigne de la surface, plus il côtoie d'animaux marins, ces « fonds marins » grouillant de vie. On ne voit d’ailleurs pas la fin de cette plongée, infinie, comme une rêverie d’où l’on ne sortirait pas. Et je dois dire que la couleur – d’un très beau bleu à la fois sombre et lumineux – de cette nouvelle série de leporellos est superbe, et tout à fait raccord avec l’ambiance développée – même succinctement – par Thomas Brochard. Quelques accointances dans l’idée et l’ambiance générale, mais aussi avec la couleur de la couverture ! avec Fables Nautiques de Marine Blandin. C’est en tout cas un opus de la collection Façades qui titille l’imagination.

01/05/2022 (modifier)