Adlivun

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

La légende du navire la Mary celeste


1816 - 1871 : De la chute du Premier Empire à la Commune Vieux gréements

1847, Angleterre. La Mary Céleste, navire du capitaine Briggs, est accosté au port de Douvres. Les autorités britanniques sont à la recherche d’hommes assez téméraires pour retrouver l'Erebus et le Terror, deux vaisseaux d'exploration disparus il y a un peu plus d’un an lors d’une expédition en Arctique. Motivés par une belle récompense, Briggs et son équipage décident d’entreprendre la mission de sauvetage. Mais une fois arrivés en terre inuite, ils tombent sur un navire fantôme, trop petit pour être l’Erebus ou le Terror. Leur périple prend alors une tournure inattendue... Source : Quatrième de couverture.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Février 2022
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Adlivun © Ankama Editions 2022

20/01/2022 | sloane
Modifier


Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Autant Clinton Road du même auteur m'avait laissé sur ma faim à cause d'un scénario qui n'avait pas su pleinement me convaincre, autant "Adlivun" a su m'embarquer totalement dans sa folle aventure. Le graphisme de Vincenzo Balzano est toujours aussi singulier et envoutant, parfait pour les ambiances mystérieuses et aventureuses qu'affectionne l'auteur. Ici on change de registre, on n'est plus dans le fantastique des fameuses routes hantées américaines, mais Vincenzo Balzano nous embarque sur les traces du "Terror" et de "L'Erebus", deux navires ayant mystérieusement disparu lors d'une expédition en Arctique au milieu du XIXe siècle. Une forte récompense décide le capitaine Briggs et l'équipage de la Mary Céleste à tenter l'aventure. Mais quand on s'attaque au Grand Nord, rien n'est jamais certain, et les légendes locales prennent parfois le pas sur la raison de marins souvent superstitieux... Vincenzo Balzano nous happe du début à la fin par son graphisme inimitable qui colle à merveille à ces ambiances marines et nordiques. Façon shaman, il nous hypnotise en déroulant un récit envoutant. La couverture magnifique de l'album donne le ton et le reste est à l'avenant. Un très bon moment de lecture !

14/03/2022 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur sloane

Petit spoil historique pour commencer. Le navire la Mary Celeste fut retrouvé au large des Açores en 1872, cargaison quasi intacte, toujours en état de naviguer malgré quelques voies d'eau et un équipage manquant. Il fut réarmé et navigua de nouveau, mais sa découverte en 1872 fut à l'origine de nombreuses théories pour expliquer l'incident. L'Erebus et le Terror étaient deux navires britanniques qui disparurent en mer lors d'une expédition en Antarctique et retrouvé en 2014. Si vous avez lu Pierre Mac Orlan et Jean Ray cet album est pour vous, il s'en dégage une véritable atmosphère dont ces deux auteurs étaient friands. Atmosphère enfumée du Smog et du Fog britannique, tavernes enfumées où l'on boit du rhum en silence et ce monde des derniers moments de la marine à voile. Le dessin de Vincenzo Balzano est juste parfait pour rendre l'esprit du récit, un trait acéré et des aquarelles avec des tons pastel du meilleur effet. V. Balzano n'est pas un inconnu pour les lecteurs de BDthèque puisqu'il y a deux ans votre serviteur avisait une série du même auteur Clinton Road. Nous suivons donc le capitaine Briggs et son équipage qui partent à la recherche de deux vaisseaux britanniques dont les autorités sont sans nouvelles depuis presque deux ans. Le fameux passage du Nord-Ouest entre l'Atlantique et le Pacifique, c'est dans cette région que la Mary Celeste s'engage pour retrouver les disparus. Bientôt pris par les glaces elle attend le dégel , mais se trouve confrontée à la population indigène des lieux, à savoir les Inuits et leurs légendes locales. L'auteur nous offre alors une hypothèse que je trouve assez belle sur la disparition de la Mary Celeste. Ce moment de lecture fut pour moi un excellent moment d'évasion, tant l'auteur a su créer une ambiance et une atmosphère très XIXème siècle sur un thème qui m'est cher celui de la mer, des bateaux, fort bien dessinés et des légendes qui se réfèrent à ce milieu. Forcément un coup de cœur.

20/01/2022 (modifier)