Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Clinton Road

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Sur environ douze kilomètres de la Clinton Road, il se passe des choses étranges, disparitions, meurtres et incendies. Il y rôde aussi des individus en mal de sensations tandis que d'autres ont des buts meurtriers.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide [USA] - Nord Est

Nous sommes dans le New Jersey en 1978. Tous les matins John un ranger du comté fait la route de son domicile au bar de son ami Sam ou il s'arrête pour prendre un café avant de se rendre à sa journée de travail. Il patrouille donc tous les jours sur la Clinton Road qui semble être la route la plus hantée des États Unis: phénomènes paranormaux, personnages inquiétants y rôdent. C'est également sur cette route que son fils Benjamin a été vu pour la dernière fois, ne pouvant faire son deuil John oscille entre rêve et réalité.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Janvier 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Clinton Road
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

22/02/2020 | sloane
Modifier


Par sloane
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur sloane

C'est à Angoulême cette année, alors que je trainais sur le stand des éditions Ankama que j'ai été attiré par cet album dont la couverture m'a tout de suite accroché. Une nuée de corbeaux et un pastel vert qui augurait du meilleur. L'auteur étant en dédicace je n'ai pas hésité et grand bien m'en a pris. La Clinton Road, imaginez donc une portion de route sensée être la plus hantée des États Unis: des disparitions inquiétantes y surviennent bien souvent et des phénomènes paranormaux s'y produisent. Un ranger du comté, John, patrouille tous les jours après avoir pris un café chez son pote Sam. Qui plus est, Benjamin, son fils, a été vu pour la dernière fois sur cette route. Entre fantasmes et réalité et une impossibilité à faire son deuil John est bien en peine d'y voir clair. Vous aimez Stephen King ? Vous avez particulièrement accroché à la saison un de True Detective ? Si oui alors cet album est pour vous, il y règne un climat, une atmosphère envoutante. L'album se lit relativement rapidement mais il possède un pouvoir hypnothique évident qui fait qu'une fois la lecture entamée vous ne lâcherez plus le truc. Tout en pastel, la colorisation donne au graphisme aux traits acérés un je ne sais quoi qui provoque un sentiment d'étouffement, d'oppression, bref on ne rigole pas dans cette histoire qui jusqu'au retournement final vous prend aux tripes. Certains pourraient trouver le scénario un peu mince, alors certes, mais il se dégage une telle ambiance de l'ensemble que je ne saurais que trop vous conseiller cette lecture et assurément un auteur à suivre, ce que pour ma part je ferai.

22/02/2020 (modifier)