Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

L'Imploseur

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 6 avis)

Dans un monde légèrement futuriste, mais pas si lointain que ça, Sam, comme beaucoup d’autres, est un garde du corps. Il faut dire que l’époque n’est pas drôle : ultra-violence, meurtres en cascade et bandes armées à chaque coin de rue. Chaque famille, chaque entreprise loue un garde du corps avant de penser à s’acheter une télé ou employer une secrétaire. Sam n’est pas armé.


Cyberpunk Trash

Dans un monde légèrement futuriste, mais pas si lointain que ça, Sam, comme beaucoup d’autres, est un garde du corps. Il faut dire que l’époque n’est pas drôle : ultra-violence, meurtres en cascade et bandes armées à chaque coin de rue. Chaque famille, chaque entreprise loue un garde du corps avant de penser à s’acheter une télé ou employer une secrétaire. Sam n’est pas armé. Son outil à lui, c’est une mallette qui lui sert de bouclier, pour protéger et repousser les attaques. Sam est engagé par Ryan Graydo, numéro deux au « Top Business » mondial, qui a fait sa fortune en inondant la planète d’une boisson énergétique aux pouvoirs inégalés : l’Ult. C’est surtout un méga parano. La mission de Sam ? Recruter une mini-armée et remplacer l’actuelle équipe de sécurité de Ryan Graydo qui a pris trop d’indépendance à son goût. Il faut « l’imploser » . Ce sera surtout le coup le plus tordu qu’aura jamais essuyé Sam face à un plan machiavélique et dont on ne connaîtra les desseins qu’aux dernières pages de l’album.

Scénariste
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2000
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Imploseur
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

08/04/2003 | ArzaK
Modifier


Par jul
Note: 2/5

Une bd que j'adorais vraiment à l'époque de sa sortie. Tu penses bien : Du cul, du gore, un héros sosie de Dupontel et un scénar écrit par Delepine de Groland : la classe !!! Eh bien après re-lecture des années après je me suis rendu compte qu'hormis ces éléments bien fun il faut le reconnaitre, et bien il n'y a pas grand chose d'autres. Le scénario est plutôt creux et les décors sont vides. C'est uniquement un défouloir graphique pour Stan et Vince qui s'éclatent vraiment comme à leur habitude (la scène de cul, les scènes gores, le monstre-bouc bionique à la fin .. ). Donc une bd dopée aux amphet mais assez creuse au final.

12/05/2013 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Pris au second degré, cette BD est agréable à lire. Elle ne demande pas d'efforts, c'est le summum du bourrin. Le scénario ne fait pas dans la dentelle mais il y a des bonnes idées dedans le rendant original. Les dialogues sont agrémentés de petites doses d'humour. C'est défoulant à défaut de servir à autre chose. Le dessin est très informatisé mais je l'ai trouvé idéal et adapté au scénario. J'ai passé un bon moment mais je ne relirai pas cette BD. C'est la meilleur BD de cette équipe d'auteurs mais elle reste dispensable pour l'achat.

14/05/2010 (modifier)

Est-ce que les autres critiques ont pris cette BD au premier degré ? Toujours est-il que cette histoire nous rappelle les meilleurs moments de l'esprit décalé corrosif des humanos/fluide glacial. Le contexte SF est bien exploité et pour un amateur comme moi cela vaut déjà +1 étoile minimum. Pareil pour l'ambiance "No futur". Le graphisme est tout à fait honorable, et le scénario ne sacrifie pas le fond de l'histoire à l'humour. Un petit coup de mou peut-être avant la fin, pour la grosse action finale moins intéressante. Comme toutes les BD d'humour, on accroche ou pas. Moi je ris et je re-ris en le relisant. J'adore cet antihéros déglingué qui renvoie les balles à l'envoyeur en ouvrant son attaché-case. Et je suis pris par ce polar improbable. A réserver aux amateurs de SF et d'humour noir, très noir.

15/09/2009 (modifier)
Par PAco
Note: 2/5
L'avatar du posteur PAco

Sous couvert de SF, Stan, Vince, et Delepine se sont lâchés... Mais un peu trop semble-t-il... Du coup, ça nous fait un gros grumeau au scénario des plus banals aux couleurs flashies informatisées (ça doit faire futuriste...). Et vont surnager dans ce cocktail explosif une surdose de violence, de sexe, d'hémoglobine qui du coup donnent à ce récit son insipidité. On n'y croit pas, blasé de tant de "trop". Dommage car si quelques bonnes idées sortent du lot dans cet univers futuriste, l'exagération portée aux lignes conductrices de cette BD en font un œuvre qui une fois lue sera vite oubliée.

17/04/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Effectivement, c'est une vraie BD bourrin. Y a des flingues, de la baston, du gore, du cyber et de la baston. A croire que l'auteur s'est inspiré du jeu de rôles Cyberpunk. Côté dessin, il n'est pas mauvais mais franchement trop sombre et gore à mon goût. Côté scénario, ça a juste l'avantage de ne pas être trop con (à part une belle invraisemblance quand une malette en kevlar se révèle plus solide qu'un mur anti-atomique). Et puis, il y a 1 ou 2 idées un peu originales (le piège circulaire, l'homme-bouc,...). Mais globalement, j'ai lu ça sans franchement d'intérêt, sans même ressentir le moindre défoulement : aucune émotion lors de la lecture, et sans doute aucun souvenir après lecture. Ue Bd sombre et bourrin qu'on peut oublier sans soucis.

05/05/2004 (modifier)
Par ArzaK
Note: 2/5

De l'action pure sur fond de science-fiction. C'est ce que propose ce one-shot qui se pare de toutes les vertus les plus outrancières : hyper violence, gore, passage porno... et une bonne dose de cynisme. Malheureusement côté "provo", les éléments scénaristiques en jeu sont tellement attendus et banal, qu'au final, ce n'est pas très incisif. Prenez les thèmes bien dans le vent : la mondialisation, les méchantes multinationales, l'écart nord-sud, les OGM, le clonage... et mélanger le tout et vous aurez une fable par moment divertissante mais sans aucune nuances ni finesses. Stan et Vince sont loin d'être des manchots mais les planches sont fameusement gâchées par des effets colorés façon "photoshop" qui sont d'une faute de goût assez flagrante. Même pour le côté : "ça pète et ça viande à tous les étages", je ne vous conseille pas cette bd, dans le genre, il y a bien plus jouissif et bien plus drôle Hard Boiled et Big Guy de Darrow et Miller, par exemple.

08/04/2003 (modifier)