Tomahawk

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

L’histoire d’une vengeance mettant en scène un homme et un grizzly, avec en toile de fond un tournant de l’Histoire Nord-Américaine.


1643 - 1788 : Au temps de Versailles et des Lumières Indiens d'amérique du nord Les petits éditeurs pendant la pandémie Nouveau Monde Ours et nounours [USA] - Nord Est

En 1756, la France se trouve au coeur d’un conflit majeur qui embrase toute l’Europe et qui l’oppose à la Prusse et à l’Angleterre, son ennemi héréditaire. C’est la guerre de sept ans. Pour les colonies françaises du Nouveau Monde, cette guerre a commencé dès 1754. Les sujets du roi George portent sans relâche l’escarmouche contre les forts français dressés sur leur frontière de l’Ouest. La bataille de Fort Carillon eut lieu au sud du lac Champlain, entre ce dernier et le lac George. Ces deux lacs séparaient la colonie britannique de New York de la colonie française du Canada (Nouvelle-France). L’histoire de Tomahawk débute un mois avant cette bataille et s’achève au moment de l’attaque. Nous suivons Jean Malavoy, jeune milicien, dans un combat contre un gigantesque grizzly...

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Septembre 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série Tomahawk © Daniel Maghen 2020
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

10/06/2021 | fuuhuu
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Patrick Prugne excelle dans le dessin à l’aquarelle, et son éditeur-galeriste Daniel Maghen a trouvé là un porte étendard pour ses publications, expositions (et sans doute ventes). Cet album ne déroge pas à la règle, et nous en met une nouvelle fois plein la vue, on est plongé dans les forêts du Nord-Est de l’Amérique, au milieu du XVIIIème siècle, durant la guerre de sept-ans. C’est vraiment superbe (il serait amusant de mettre en contre point le travail de Pratt sur le même sujet). Si Prugne réussit aussi ses personnages, ce sont avant tout les décors qui retiennent l’attention, forestiers en particulier. Il en est de même pour l’histoire finalement, là aussi Prugne soigne davantage les décors que les détails, les personnages. Et du coup le scénario pèche encore une fois par une certaine minceur (idem pour certaines personnalités, à peine effleurées – là où Pratt donnait plus de profondeur à ses protagonistes, dans « Fort Wheeling » par exemple). Même si certains rebondissements dynamisent légèrement l’intrigue (autour du prêtre), celle-ci, qui se conclut d’ailleurs un peu brutalement (au point que Prugne livre quelques précisions dans le dossier graphique placé en fin d’album – qui confirme son talent dans ce domaine), n’est pas à la hauteur de son dessin, qui lui par contre vaut franchement le détour.

03/02/2022 (modifier)
Par cac
Note: 3/5
L'avatar du posteur cac

Patrick Prugne nous emmène à nouveau avec les indiens. On se trouve ici au milieu du XVIIIème siècle pendant la guerre de Sept ans qui opposa plusieurs pays en différentes régions du monde. Dans le cas présent l'histoire se situe entre anglais et français dans les provinces de l'est canadien où chaque camp a constitué des forts. On parle de French and Indian War, ou guerre de la Conquête qui a donné lieu à la perte de larges territoires coloniaux de la Nouvelle-France par les français. Le contexte historique est assez survolé, il est un peu plus détaillé dans les pages supplémentaires en fin d'ouvrage. C'est surtout et de l'aveu même de l'auteur un hommage à la nature sauvage et il nous est donné à voir de jolis décors dans un album de grand format et aussi divers animaux dont un ours qui est le fil conducteur de toute l'intrigue. Un canadien enrôlé auprès des troupes françaises et aussi furtif en forêt que les peuples indiens est sur la piste du plantigrade qui a tué sa mère il y a de longues années. Si la trame de départ n'est pas des plus originales je n'avais pas vu venir le twist, tiré par les poils d'ours, avec l'ecclésiastique du fort français.

25/09/2021 (modifier)
Par fuuhuu
Note: 3/5
L'avatar du posteur fuuhuu

Dans le nouveau monde, pendant la guerre de 7 ans, un homme traque à mort un ours. Ou un ours traque à mort un homme. Au final, on ne sait pas vraiment qui traque qui. Ce duel se déroule dans un contexte de guerre entre français et anglais, supportés par des tribus d'apaches. Alors certes, le scénario n'est pas des plus originales. C'est du vu et revu et je n'ai jamais vraiment été surpris par le déroulement de l'histoire. Les personnages sont sympas mais sans plus. Le contexte historique peu développé pour l'histoire. En revanche, le dessin est incroyablement bien réussi. A mon sens, les personnages principaux de cet album sont sans conteste la faune et la flore. Je suis resté de longues minutes à contempler certaines planches de nature. Cet album est une immersion totale dans le nouveau monde sauvage. On rêve d'y être. Même si le scénario n'est pas dingue, je vous conseille tout de même la lecture de cet album tant les planches sont belles. 3 étoiles MAUPERTUIS, OSE ET RIT !

10/06/2021 (modifier)