Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

A town where you live

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Haruto Kirishima est un adolescent qui coule des jours paisibles dans une petite ville de province du Japon. Sa vie est chamboulée le jour où Yuzuki Eba, la fille d’un ami de son père vivant jusqu’à lors à Tokyo, s’installe sous leur toit pour ses trois années de lycée.


Kodansha Shonen

Haruto n’apprécie guère l’arrivée de cette inconnue dans sa maison et son lycée et est bien décidé à la maintenir à l’écart de sa vie. Malheureusement pour lui, alors qu’il fait visiter le lycée à Yuzuki, ils croisent la jolie Nanami Kanzaki dont Haruto est secrètement amoureux que le jeune homme cherche à tout prix à éviter afin qu’elle ne se fasse pas de fausses idées sur la relation qu’il pourrait entretenir avec Yuzuki !

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Mars 2011
Statut histoire Série terminée 27 tomes parus
Couverture de la série A town where you live

26/04/2021 | gruizzli
Modifier


Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

Décidément, je suis un habitué des séries de Kouji Seo, mais je dois bien dire que cette série est à peine dans sa moyenne, et même sa moyenne basse ajouterais-je. La série n'est pour autant pas mauvaise, mais si vous n'êtes pas partisan des mangas de l'auteur -et du style Shonen Harem en général- je peux déjà vous préconiser de passer votre chemin. Ce qui est fascinant, et un peu dommage à la fois, c'est que l'auteur sait s'y prendre pour nous pondre des situations qui ne sont pas forcément manichéenne et peuvent parfois sembler réellement complexes. Malheureusement, elles sont toujours résolus simplement, avec un happy end trop évident et des retournements de situations parfois capillotractés. Et c'est vraiment dommage ! Parce que d'autres choses sont plutôt bonnes, et pour un manga qui joue la carte de la comédie romantiques, certaines idées sont louables. On parle de relations dans la durée (chose rare) même si l'auteur peine à faire ressentir le passage du temps parfois, on parle aussi de deuil -comme souvent dans les séries de l'auteur- mais aussi d'investissement personnel/professionnel. Et même si je ne suis pas en accord avec les valeurs du monde japonais question travail, le fait de le présenter est déjà très bien vu. Surtout que la série ne se veut pas moralisatrice ou dénonciatrice, ce qui allège le poids du message. C'est juste évoqué au passage. Ensuite, je dois dire que par rapport à la série Suzuka, l'auteur à tout de même l'intelligence de limiter la propension des femmes à se dénuder pour un rien, de même qu'il pose assez peu de situation burlesque ou absurde à base de quiproquo. Bref, ça sent qu'il y a un peu plus de maturité et de volonté de bien faire, de la part de l'auteur. Malheureusement, ça ne suffit pas, et la série souffre de quelques accrocs. Déjà une longueur qui peine parfois à trouver son intérêt. Surtout après la moitié de la série, ça s'embarque parfois un peu trop dans des intrigues secondaires inutiles et encombrantes. On s'éloigne du charme du couple de la série, et ça peine à retomber sur ses pattes. D'autre part, plein de situations font "déjà vu", et ça fait beaucoup trop série romantique au bout d'un moment. Voila, voila ... Une série qui a quelques qualités que je ne veux surtout pas oublier ou dénigrer, parce qu'elles sont là et que dans ma lecture j'étais quand même pris et surpris de certaines choses. Mais c'est un peu redondant et ça sent trop le réchauffé pour que je puisse le considérer comme réellement bon. Cela dit, je pense que ça reste la meilleure des séries de l'auteur. A réserver cependant aux fans du genre.

26/04/2021 (modifier)