Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Spirou de Fabrice Parme et Lewis Trondheim - Panique en Atlantique

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 4 avis)

Suite à une restructuration économique, Spirou quitte le Moustic Hôtel pour devenir groom sur un transatlantique.


L'univers de Spirou et Fantasio Lewis Trondheim Océan Atlantique

Son premier (et dernier voyage) sera perturbé par la présence d'un écureuil désobéissant, d'un journaliste-photographe en mal de scoops et d'un vieux scientifique farfelu enquêtant sur un autre navire disparu corps et biens. Mais il n'y a pas que Spip, Fantasio et le comte de Champignac sur ce magnifique paquebot et notre héros aura fort à faire pour calmer une clientèle de milliardaires prompts à paniquer au moindre naufrage. "Panique en atlantique", c'est les Marx Brothers qui prennent le Titanic dans une ambiance sixties ! Fabrice Parme et Lewis Trondheim, auteurs, par ailleurs, du "Roi catastrophe", nous emmènent dans une croisière délirante qui sombre très vite dans du pur burlesque comme on n'en avait pas encore vu dans cette collection de "one-shot" de Spirou.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Avril 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Spirou de Fabrice Parme et Lewis Trondheim - Panique en Atlantique
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

13/01/2021 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'attendais beaucoup de cet album parce que j'avais trouvé les autres productions de ce duo d'auteurs sympathique et j'avais bien aimé le Lapinot qui rendrait hommage à Spirou. Je m'attendais donc à une lecture qui serait au moins agréable. Je ne sais pas ce qui est arrivé avec Trondheim sur cet album, mais je n'ai pas du tout accroché et j'ai trouvé que l'humour était plus lourd qu'autre chose. Est-ce Dupuis lui avait mi trop de condition ou quoi ? En tout cas, j'ai vite trouvé que le scénario était une suite de péripétie pas marrante du tout au point que j'ai fini par le feuilleter. Depuis, j'ai essayé de le lire au complet une ou deux fois et rien à faire je n'accroche pas du tout. On dirait un long cartoon qui s'étire et où aucun gag fonctionne. Il reste le dessin de Parme qui est pas mal et sauve l'album d'un naufrage total.

14/01/2021 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

J'ai été surpris par ce duo d'auteurs, car cela me semblait au départ incompatible avec l'univers de Spirou et Fantasio. Et après la lecture mon avis n'a pas vraiment changé, mais maintenant, je sais. En effet je n'apprécie pas trop le trait de Fabrice Parme, trop anguleux, trop naïf, bref un peu insuffisant pour les canons de la série-mère. J'ai trouvé la plupart du temps les personnages fades, impavides, sans saveur ni épaisseur. Et le scénario n'a pas fait grand-chose pour relever le niveau. J'ai lu une suite de péripéties sans grande cohérence, avec un intérêt narratif proche du néant, malgré l'utilisation d'un élément champignacien, dont je ne dirai rien pour ne pas déflorer le sujet. Même la fin me semble bien faible. Peut-être bien le pire album de la collection "Le Spirou de...", heureusement qu'elle n'est a priori pas terminée...

13/01/2021 (modifier)

Note : 3.5/5 Une bonne BD, qui jouit d'un bon timing et qui est plutôt drôle, ce qui est une qualité assez rare dans les albums de cette série que j'ai pu lire . La lecture est très fluide, on peut saisir les cases d'une page en un clin d'oeil. Le scénario est assez original, bien qu'assez burlesque et exagéré, mais bon, c'est peu étonnant dans un Spirou. J'ai eu un peu plus de mal avec le dessin de Parme, qui n'est pas toujours admirable, mais je dois reconnaitre que son trait simple et les couleurs vives conviennent bien à cette BD dont le tempo va à cent à l'heure. J'ai passé un bon moment avec cet album.

13/01/2021 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Trondheim est dans le panthéon de mes auteurs BD préférés et j'aime beaucoup la ligne claire et un peu cartoon de Fabrice Parme. Les deux réunis dans un album hommage à l'une des séries préférées de ma jeunesse ne pouvaient donc que me réjouir. Et pourtant, je reste un peu sur ma faim... Spirou et Fantasio se retrouvent sur un transatlantique en tant que groom d'une part, et paparazzi d'autre part. A bord, outre la faune de milliardaires excentriques et exigeants, se trouve également le Comte de Champignac et l'une de ses inventions extraordinaires destinée à sauver le bateau d'un éventuel naufrage. Mais forcément, ça va mal tourner et le navire et ses occupants vont se retrouver dans une situation particulièrement incongrue. C'est une série d'aventure et d'humour. Le dessin de Fabrice Parme y est de très bonne facture, plein de légèreté et de bonne humeur, avec l'aide des couleurs lumineuses de Véronique Dreher. La nature de ce graphisme et de son trait insiste toutefois plus sur la partie humoristique que sur le côté aventureux du récit. L'intrigue, elle, s'entame sur la carte du pur humour, proche du dessin animé. Puis a lieu la catastrophe et à l'humour vient enfin s'ajouter pour de bon l'aventure. Celle-ci joue sur les propriétés de l'invention de Champignac et en explore les possibilités logiques. J'aime beaucoup ce concept que je retrouvais avec grand plaisir dans les aventures du Picsou de Don Rosa. Toutefois, jamais je n'ai vraiment ri, et jamais non plus je n'ai vraiment pris l'aventure que vivent nos héros au sérieux. Elle n'arrive pas à prendre pour de bon son envol et la mayonnaise ne prend qu'à moitié. Il manque quelque chose que je ne saurais définir et qui fait qu'au final, il en ressort une lecture certes divertissante sur le moment, mais trop vite oubliée malheureusement.

13/01/2021 (modifier)