Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Le Fantôme de Géronimo

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Western SF érotique improbable.


Les Apaches

Aidé par de mystérieux extra-terrestres, Géronimo sorti de sa tombe revient se venger et soulever les Apaches, au milieu de jeunes femmes hyper sexy. Cartésiens s'abstenir !

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1977
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Fantôme de Géronimo

10/07/2021 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

J’ai hésité à classer cet album en érotique, ou en SF, mais l’essentiel de l’intrigue se déroule dans des décors western : donc voilà pour le classement en inclassable. Et voilà aussi pourquoi il va être malaisé de décrire l’intrigue, totalement foutraque, improbable, dans ses grandes lignes comme dans ses petites. Quelques temps après sa mort, Géronimo est de retour !, et soulève les groupes apaches pour obtenir vengeance, usant de pouvoirs mystérieux pour neutraliser ses adversaires. On apprend rapidement que ces pouvoirs lui viennent d’extraterrestres, qui le poussent à se révolter, alors que plusieurs cow-boys cherchent à lutter contre lui, tout en souhaitant récupérer quelques prisonnières. Car il faut ajouter que les très nombreuses femmes présentes dans l’album (indiennes, blanches ou extra-terrestres) sont toutes à fortes poitrines – qu’elles cachent très peu, l’ambiance est torride ! Le dessin de Géron, qui a un très bon coup de crayon, et qui use d’un érotisme agressif, m’a un peu fait penser à celui de Wallace Wood ou de Rand Holmes (mais son trait se rapproche aussi de celui de Carlos Gimenez) . En tout cas, il y a un côté comics dans son trait, avec sa propension à dessiner des hommes bodybuildés, des femmes sculpturales, ça en est presque caricatural. Mais cela devait convenir aux lecteurs du magazine « pour adultes » Curiosity, dans lequel officiaient les deux auteurs. Le scénario de Deligne, et surtout ses dialogues (c’est le point faible je trouve), m’ont laissé sur ma faim. Le côté déjanté et caricatural, loufoque, est intéressant, mais il y a ici quelque chose qui manque, je ne sais pas trop quoi. On n’est pas loin de ce que certains pockets érotiques pouvaient produire dans les années 1970-80, même si on a là une intrigue plus longue et plus élaborée (quoi qu’on pense de la qualité de cette intrigue). Enfin, je reste frustré par le fait que l’aspect SF n’ait finalement pas été totalement exploité, expliqué. Pourquoi les extraterrestres étaient-ils là (leur départ est précipité) ? De plus l’esthétique presque bondage soft des costumes (et des tuyaux reliés aux sexe, seins, bouche des extraterrestres, leur combinaisons, etc.), les anneaux sur les seins de certaines femmes, tout cela reste assez mystérieux, mis à part que cela participe de cette ambiance érotique omniprésente. C’est en tout cas une petite curiosité (la collection porte bien son nom !) à découvrir à l’occasion (je ne regrette pas ma lecture), même si l’album ne se rencontre pas très souvent. Note réelle 2,5/5.

10/07/2021 (modifier)