Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

The Maximortal

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Inédite en France, DELIRIUM permet enfin aux lecteurs francophones de découvrir cette oeuvre tout comme cet auteur majeur du comics US indépendant, collaborateur privilégié d’ALAN MOORE tout au long des années 1980 et 1990 (Miracleman, Swamp Thing, Supreme, Tomorrow Stories…). Après BRAT PACK, MAXIMORTAL est proposé dans une belle édition cartonnée et en couleurs, pour laquelle DELIRIUM a re-scanné et restauré le matériel publié au début des années 1990, aujourd’hui perdu. Le livre est également accompagné d’un essai de RICK VEITCH sur la création de SUPERMAN et ses ramifications politiques et culturelles.


Les petits éditeurs pendant la pandémie Super-héros

Un météore s’écrase sur Terre au coeur de l’Amérique profonde, au début du XXè siècle. Il contient un bébé qui se révèle doté de pouvoirs surhumains. Signe divin, phénomène scientifique au potentiel militaire capable de faire basculer le rapport de force international ou produit industriel et commercial hors norme? MAXIMORTAL est autant une fiction super-héroique qu’une relecture sombre et sans fioriture de la création du « mythe » de SUPERMAN, figure emblématique à l’origine de l’explosion de l’industrie des comics de super-héros. Après BRAT PACK qui montrait sans fard l’exploitation cynique et sensationnaliste des icônes super-héroïques par l’industrie du divertissement, RICK VEITCH se penche avec MAXIMORTAL sur l’origine de cette industrie et la création tout sauf innocente de l’une de ses figures les plus populaires dans le monde, au détriment de ses créateurs. Il signe ici son chef-d’oeuvre. Texte: L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Septembre 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série The Maximortal
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

03/01/2021 | Gaston
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Ayant bien aimé le one-shot Brat Pack du même auteur et paru chez le même éditeur, j'attendais avec impatience ce one-shot et à la lecture je dois dire que je suis un peu déçu. C'est pas mauvais, mais j'ai tellement adoré Brat Pack que j'imaginais que cela allait être le cas aussi pour The Maximortal et au final je trouve que c'est un one-shot avec du bon et du moins bon. En gros, cela commence comme une parodie destructrice de Superman. On se retrouve avec un enfant à moitié extraterrestre qui se fait adopter par des fermiers américains et qui est capricieux donc contrairement à notre brave Superman il va se mettre à tout péter, montrant ce qui arrive si un enfant avait des pouvoirs. Il s'ensuit plein de péripéties et je n'ai pas toujours compris où voulait en venir l'auteur. Il y a des passages dont je ne comprends pas l'intérêt, comme la scène avec Sherlock Holmes. J'ai plus apprécié l'album lorsqu'en parallèle on suit deux auteurs qui sont clairement des pastiches des créateurs de Superman Jerry Siegel et Joe Shuster. Les deux auteurs ont eu l'idée d'un super-héros très fort après avoir eu un contact télépathique avec l'extraterrestre (ou un truc comme ça, je suis pas certain d'avoir bien compris) et on tombe dans la satire du monde impitoyable des comics américains et du show-business en général. J'ai vraiment adoré ces parties, quoique je pense que pour apprécier il faut avoir des connaissances sur l'histoire des comics américains des années 30-50. On pourrait dire que Veitch est visionnaire parce que son méchant éditeur profiteur est une caricature de Walt Disney et c'est une décennie avant que Disney n'achète Marvel ! Je me suis demandé tout le long comment ces deux intrigues allaient se rejoindre et lorsque cela arrive à la fin...j'ai été déçu. On dirait qu'il y a pas de fin ou alors j'ai pas compris où l'auteur voulait en venir. C'est mon principal reproche au récit, ça part dans tous les sens et je ne comprends pas la pertinence de certains trucs (notamment tout ce qui tourne autour du guerrier latino). Peut-être que cela va être plus clair durant une relecture. Sinon, le ton est trash et bizarre, alors je conseille surtout la lecture aux fans de comics indépendants qui sont loin des trucs qui paraissent chez DC ou Marvel.

03/01/2021 (modifier)