Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

A corps perdu

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Au début du 20ème siècle, les mésaventures de la belle Jelly, entraineuse aux charmes naturels


Echo des Savanes Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre

Jelly Shawn est une blonde pulpeuse, pensionnaire d'une institution de plaisir, mais elle connait un destin mouvementé de l'Ukraine à l'Egypte, en passant par le Paris des peintres cubistes, où elle passe d'un lit à l'autre en n'ayant que ses charmes à offrir à des étalons virils ou à de vieux grigous sadiques. Elle traverse un début de siècle riche en événements souvent explosifs.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1990
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série A corps perdu
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

02/08/2020 | Agecanonix
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Il s'agit d'une réédition avec une nouvelle couverture chez Albin Michel sous le titre "A corps perdu" d'une Bd déjà publiée en février 1987 sous le titre de "Une aventure de Jelly Shawn - Mémoires d'une entraîneuse" chez Aedena ; la bande avait été au préalable prépubliée dans Charlie Mensuel en 1985 en bichromie, alors que Albin Michel a choisi une réédition en noir & blanc. A ma connaissance, je ne crois pas avoir vu la bande republiée dans l'Echo des Savanes, alors que c'est plus dans le style Echo que Charlie. Ce qui est amusant et un peu insolite, c'est que Michel Denni et Philippe Mellot, deux des auteurs-rédacteurs du BDM, la bible des albums BD, se soient essayé à la bande dessinée, qui plus est dans le genre érotique, sans honte et sans arrière-pensée ; j'ignore s'il y en a eu d'autres, je crois que c'est leur seul essai. Leur scénario est assez classique, il ballotte une jeune fille pulpeuse pas avare de ses charmes, d'un pays à l'autre dans une suite d'événements historiques en ce début de 20ème siècle, en imitant un peu les romans-feuilletons du XIXème siècle, il y a comme un petit air romanesque, en plus coquin, c'est presque un pastiche en fait. L'érotisme est bien présent mais ce n'est pas pornographique, et la paire de scénaristes en herbe a la chance d'avoir Georges Levis aux crayons, qui n'est autre que Jean Sidobre, et auteur bien connu dans le domaine de la BD érotique avec notamment Liz et Beth. Levis met son talent graphique au service de péripéties érotico-aventureuses, parfois un brin naïves mais plaisantes, avec toujours sa finesse de trait et son dessin raffiné et élégant. Plus tard, cette histoire inspirera peut-être Levis qui reprendra le destin d'une jeune fille qui débarque dans un bordel, avec Dodo, chronique d'une maison close, mais son dessin sera un peu moins appliqué, alors qu'ici, je le trouve vraiment très chouette, peut-être est-ce le noir & blanc qui donne cet effet, j'en sais rien... Apparemment, un autre épisode était prévu, annoncé en quatrième de couverture sur l'édition de 1987, et titré : "Jelly Shawn - L'Inde fabuleuse", mais il n'est jamais paru. Cet album garde cependant son autonomie, c'est une Bd peu connue et intéressante à découvrir.

02/08/2020 (modifier)