Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Une journée bien pourrie

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Une journée lambda du quotidien naze de Musty.


Animalier

Musty vit dans un univers impitoyable ! Difficile de regarder tranquillement une bonne cassette, genre « Sénégal partouze », en buvant une bière Cara. Ce n'est pas qu'il n'aime pas les visites, mais trop, c'est trop ! Les stars déchues, comme lui, de la TV des années 80, il n'en peut plus...Cette fois-ci, voilà Rusty et son pauv' chien Rintintin qui frappe à la porte. Et non loin de là, Tip et Tap préparent un sale coup, tandis que Goldo poursuit ses arnaques. Comme le dit Musty : « Quel boxon y'z'ont foutu !! »

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2006
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Une journée bien pourrie
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

18/06/2020 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Fifi est un auteur underground dont j’ai déjà lu plusieurs productions. A chaque fois – et cet opus ne déroge pas à cette règle, hélas – je trouve qu’il a quelques bonnes idées, mais qu’elles sont mal exploitées, et que le résultat final reste en deçà du potentiel, et de mes attentes. Ici, l’idée de départ peut être amusante, puisque nous avons là quelques stars des albums ou séries télé jeunesse (Rusty & Rintintin, Goldorak, Tip & Tap, etc.), semble-t-il en rupture de ban du star système, qui mènent une vie ordinaire, pour ne pas dire « bien pourrie » comme le titre nous le laisse penser. Cela me paraissait amusant de les voir à contre-emploi, leur côté « positif » caricaturé et détourné vers une version plus trash et « punk » (la couverture nous incite à croire fondée cette hypothèse). Mais en fait, il n’y a pas forcément tant d’humour que ça, et le côté trash est lui-même relativement modeste (si ce n’est les titres des cassettes porno que regarde Musty). L’histoire se laisse lire, et certains passages sont un peu amusants ou intéressants, mais l’ensemble manque de fond, et ne m’a pas suffisamment accroché. Fifi a réellement un problème pour bâtir une intrigue, et je suis sorti quelque peu frustré de ma lecture. Quant au dessin, il n’est pas extraordinaire, mais dans ce genre de publication, ce n’est pas forcément le plus important, et en tout cas ça passe.

18/06/2020 (modifier)